Stratégie/Mouvement Wikimedia/2018-20/Transition/Conversations mondiales/Rapport/Janvier

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search
Other languages:
Deutsch • ‎English • ‎español • ‎français • ‎ગુજરાતી

Groupe virtuel des conversations mondiales du 23 Janvier.
Groupe virtuel des conversations mondiales du 24 Janvier.

Les 23 et 24 janvier 2021, environ deux cents wikimédiens se sont réunis pour discuter de la mise en œuvre du conseil mondial intérimaire (CMI) sur la base des recommandations de la stratégie Wikimédia 2030. Tout au long de deux conversations de 4 heures chacune, et d'une douzaine de discussions en petits groupes, les participants ont présenté diverses perspectives sur le sujet. La discussion a porté sur la manière dont le CMI sera structuré, comment il représentera notre mouvement, comment ses membres seront sélectionnés et dans quel délai tout cela se produira.

Après avoir analysé environ 25 000 mots des commentaires des participants, l'équipe de soutien a rassemblé le résumé des discussions suivant. Parallèlement au résumé, l'équipe présente également une proposition de convergence avec deux options de conception possibles pour l'avenir, qui seront ouvertes pour examen et commentaires pour un développement ultérieur.

Vue d’ensemble

La gouvernance distribuée a été discutée depuis longtemps dans le mouvement et a également fait partie intégrante des conversations stratégiques. C'est un principe fondamental de la stratégie du mouvement, ayant un large soutien à travers différentes parties de la communauté. Il a un impact important sur l'avenir du mouvement et notre potentiel à bien progresser dans la direction stratégique, ainsi que la mise en œuvre des initiatives de la stratégie.

Lors de la rédaction des recommandations, les communautés ont identifié le fait d'avoir un conseil mondial représentatif comme un besoin urgent dans le mouvement. Le conseil mondial prendrait certaines décisions et pouvoirs qui reviennent actuellement ou par défaut au conseil d'administration de la Fondation. Le conseil, son rôle, sa fonction et ses responsabilités doivent être établis par la charte du mouvement. Étant donné que la charte du mouvement elle-même peut prendre un certain temps à rédiger, le conseil mondial intérimaire a été suggéré comme une solution temporaire pour lancer rapidement la mise en œuvre, et comme un mécanisme chargé de définir et de négocier les nouveaux pouvoirs et de rédiger la charte. La mise en place de ces structures est l'objectif clé du cluster de la gouvernance du mouvement de la mise en œuvre.

Options de conception

Sur la base des discussions et des principaux points à retenir, l'équipe de soutien à la stratégie du mouvement a présenté des options pour la conception du Conseil mondial intérimaire. Ces options sont basées à la fois sur la convergence développée lors des conversations mondiales (23-24 janvier 2021), ou sur l'analyse et l'interprétation de l'équipe à partir de discussions plus amples.

Aspect Modèle d'Assemblée générale Modèle de groupes de travail focalisés
Aperçu du concept
  • Des comités spéciaux désignés par l'assemblée générale pour conduire le travail ciblé (1) Un pour l'élaboration de la Charte du Mouvement, incluant les conversations autour des responsabilités au mouvement, 2) Un autre pour assurer la surveillance de la mise en œuvre de la stratégie de mouvement.
  • Organe cohérent (Assemblée générale de 40 à 60 personnes) pour assurer la coordination du travail et un haut niveau de représentation parmi les parties prenantes du mouvement
  • Légitimité du processus créée à travers un haut niveau de représentation dans l'organe de travail
  • Des comités spéciaux nommés (10 à 15 personnes) pour conduire le travail ciblé (1) Un pour l'élaboration de la Charte du Mouvement, incluant les conversations autour des responsabilités de mouvement, 2) Un autre pour assurer la surveillance de la mise en œuvre de la stratégie de mouvement.
  • La coordination se fait entre les deux comités sans organe intermédiaire.
  • Légitimité du processus créée à travers un processus de ratification à l'échelle du mouvement.
Structure
  • Composé d'une Assemblée générale largement représentative, qui comprend environ 40 à 60 membres (voir «Sélection» ci-dessous)
  • L'Assemblée générale convoquera deux groupes de travail ciblés de 10 à 15 membres chacun, avec les tâches suivantes:
    1. Création de la charte du mouvement et mise en place du processus de création du Conseil mondial.
    2. Supervision de la mise en œuvre de la stratégie de mouvement
  • Composé de deux groupes de travail ciblés de 10 à 15 membres chacun, avec les tâches suivantes:
    1. Création de la Charte du Mouvement, puis mise en place du processus de création du Conseil mondial sur la base de celle-ci.
    2. Supervision de la mise en œuvre de la stratégie de mouvement
  • Coordination assurée à travers des réunions régulières où tous (ou quelques) représentants se rencontrent pour synchroniser et s'aligner
Représentation
  • Définir l'expertise et la représentation nécessaires à l'assemblée générale et aux groupes de travail.
  • Attribuer des quotas de représentation en utilisant la méthode de proportionnalité dégressive
    • Des quotas de représentation pour mieux refléter la diversité du mouvement et ouvrir des voies pour les groupes sous-représentés vers la gouvernance au niveau du mouvement.
  • La relation avec les communautés sera établie via la représentation, mais des outils supplémentaires (consultations, heures d'appels et transparence du travail) peuvent être utilisés pour renforcer cette connexion.
  • Des experts et des conseillers externes seront consultés ou engagés pour fournir des conseils et travailler en étroite collaboration avec les groupes de travail, mais n'auront pas le droit de vote au Conseil.
  • Cartographie de l'expertise et de la représentation pour les fonctions des comités à réaliser avant la nomination ou la sélection communautaire.
  • Des quotas de représentation pour mieux refléter la diversité du mouvement et ouvrir des voies pour les groupes sous-représentés vers la gouvernance au niveau du mouvement.
  • La connexion avec un éventail plus élargi de membres de la communauté peut être établie grâce à des consultations, des heures d'appels, et la transparence du travail.
  • Il n'est pas nécessaire que toute l'expertise soit au sein des comités, car des experts et conseillers externes pourront être consultés ou embauchés pour fournir des conseils et travailler en étroite collaboration avec les groupes de travail
Sélection
  • Processus de sélection:
    • Mettre en place un comité de sélection qui définit le processus de sélection de par le mouvement.
    • Les deux tiers des membres de l'assemblée générale seront sélectionnés dans un processus communautaire ouvert, défini par les communautés respectives.
    • Un tiers des membres sera désigné pour ajouter de l'expertise et gérer les fossés de représentation à l'assemblée. Ces sièges seront nommés par les membres sélectionnés du Conseil mondial intérimaire.
  • Chaque communauté/affilié (ou groupe de communautés/affiliés) facilitera seul son processus de sélection.
    • Des critères clairs seront nécessaires pour garantir un processus de sélection équitable et transparent pour chaque communauté.
    • Le nombre de sièges sera défini en fonction des quotas (voir «Représentation»).
  • Processus de sélection:
    • Mettre en place un comité de sélection représentatif des acteurs du mouvement pour réaliser l'exercice de cartographie et définir les processus de nomination et de sélection locale.
    • Pour certains sièges de groupes prédéfinis des communautés/affiliés, le processus de facilitation de la sélection se fera par eux-mêmes.
    • Pour les autres sièges, le comité de sélection nommera les membres en fonction de leur profil et des fossés identifiées dans la composition.
  • Le nombre et la composition des sièges seront définis en fonction des critères d'expertise et des quotas de représentation prédéfinis.
Avantages
  • Assure la cohérence des discussions et des processus;
  • Assure la diversité des perspectives et une bonne représentation autour de toutes les décisions;
  • Légitimité du travail intégrée dans la conception représentative.
  • Moins de demande aux communautés.
  • Meilleure répartition de la charge de travail;
  • Concentration sur l'essentiel des domaines thématiques, ce qui garantit de meilleurs progrès.
Inconvénients
  • La mise en place et l'installation peuvent prendre beaucoup de temps, surtout pour un comité de travail temporaire;
  • Risque accru d'épuisement professionnel (burnout) et d'abandon - C'est trop demander aux membres d'être présents pour tout le travail;
  • La majeure partie du travail sera probablement réalisée par un petit groupe de personnes;
  • Le processus de ratification des travaux peut être encore nécessaire, ce qui réduit les avantages du modèle.
  • Les quotas sont susceptibles d'être controversés.
  • La légitimité ne sera pas dans la représentation et nécessiterait des processus communautaires externes (par exemple la ratification de la charte)
  • Il y a un risque que le processus de ratification revienne par défaut à la règle de la majorité et des «voix fortes», supprimant ainsi les éléments plus équitables développés dans la Charte du Mouvement
  • Risque d'incohérence entre les différentes pistes de travail
  • Groupes de travail moins représentatifs de la diversité des perspectives
  • Les quotas sont susceptibles d'être controversés.
Chronologie
  • La mise en place de l'Assemblée générale prendra plus de temps et poussera l'installation de l'organe à la fin de l'année fiscale en cours ou au début du prochain, ce qui pourrait créer un ralentissement supplémentaire en raison de l'heure d'été de l'hémisphère nord.
  • Il pourrait être possible de raccourcir le délai avec un processus de ratification plus rapide facilité par la représentation au sein du Conseil mondial intérimaire proprement dit
  • Il semble toujours que le choix du modèle de l'Assemblée générale signifiera que la mise en place effective du Conseil mondial n'aura lieu qu'à la fin de l'année civile 2022 ou au début de 2023.
  • La mise en place des groupes de travail avec un modèle de nomination est par nature plus rapide et devrait permettre que le travail sur la Charte du Mouvement se déroule déjà à la fin de l'année fiscale 2020/2021.
  • La fonctionnalité de ce modèle dépend du modèle de ratification de la Charte du Mouvement qui créera une légitimité et une validation généralisées, ce qui signifie que la conclusion du processus de la Charte du Mouvement et le lancement des élections du Conseil mondial pourraient prendre plus de temps.
  • Il y a une possibilité qu'avec ce modèle de groupe de travail plus allégé, la mise en place du Conseil mondial puisse s'effectuer d'ici le milieu de l'année civile 2022.

Résumé des discussions

Pendant les événements, les participants se sont réunis dans un total de 4 sujets de discussions différents axés sur plusieurs aspects de la mise en place du Conseil mondial intérimaire. Ces volets étaient la structure, la représentation, la sélection et la planification. Ce rapport présente un résumé de haut niveau des conversations globales sur les sujets suivants:

23 January survey
24 January survey
Les résultats d'une enquête partagée avec les participants lors des événements. L'enquête a utilisé le vote quadratique pour permettre aux participants de montrer leur préférence spécifique pour différentes options portant sur la structure, la représentation et le processus de sélection du Conseil mondial intérimaire.]
Structure
Comment le Conseil mondial intérimaire devrait gérer ses différentes tâches, y compris: 1. La création de la Charte du mouvement (CM), 2. La mise en place du conseil mondial (CM), et 3. La supervision de la mise en œuvre de la stratégie du mouvement.
Représentation
Considérer les différents groupes qui devraient être «représentés» au conseil et comment s'assurer qu'ils ne sont pas marginalisés.
Sélection
Définir comment les membres du conseil seront sélectionnés, avec des possibilités qui incluent: des élections, un processus de nomination ou un modèle mixte.
Calendrier
Planification approchée, calendrier et séquence des tâches du conseil mondial intérimaire.

Structure

Résumé des discussions sur la "Structure"
23 Janvier (Salle 1)
23 Janvier (Salle 2)
24 Janvier (Salle 1)
24 Janvier (Salle 2)

Points clés

  • Accord général sur la création de sous-comités séparés du CMI pour se focaliser sur des tâches distinctes.
  • Sous-comités avec les tâches suivantes:
    1. Mise en place de la Charte du Mouvement et du Conseil Mondial.
    2. Supervision de la mise en œuvre de la stratégie de mouvement
  • Une assemblée générale peut fournir un large éventail de représentations et prendre des décisions importantes.
  • La création de la Charte du Mouvement devrait précéder le Conseil Global.
  • Différents arguments pour savoir si la supervision de la mise en œuvre devrait être gérée par le CMI ou par un autre organe.

Discussion

Compte tenu de la diversité des tâches du Conseil mondial intérimaire et du niveau élevé de la charge de travail estimée, il y a eu un quasi-consensus sur le fait qu'il serait plus efficace de répartir le travail entre différents sous-comités qui se concentreront sur une tâche à la fois. Les sous-comités peuvent être flexibles en ce qui concerne leur cadrage et engagement potentiels: Chacun peut avoir un certain nombre de membres «centraux» pour toute la durée du CMI, avec d'autres adhérant ou se retirant selon leur disponibilité.

S'il y a eu consensus sur la création de sous-comités séparés, il y a eu d'importantes discussions sur la nécessité de coordonner étroitement ces sous-comités, peut-être par le biais d'une «assemblée générale». De cette façon, chaque groupe pourra se concentrer sur son propre domaine de travail tandis que l'assemblée prendra des décisions essentielles et uniformes pour l'ensemble du conseil. L'assemblée doit être plus représentative du mouvement que les sous-groupes, afin que la légitimité du CMI soit assurée.

Néanmoins, puisque la Charte du Mouvement est censée encadrer la mise en place du Conseil Mondial, il n'a pas été perçu comme possible de mener ces deux tâches en parallèle: le sous-comité de la Charte précédera nécessairement le sous-comité du Conseil Mondial.

La supervision de la mise en œuvre, en revanche, est une tâche très différente qui nécessite d'autres compétences. Le CM pourrait être mieux adapté pour cette tâche que le CMI de transition. Une question ouverte est la responsabilité de la supervision avant la mise en place du CM: c'est-à-dire si le CMI devrait jouer un rôle à cet égard ou si cela devrait être délégué à un autre organe.

Représentation

Points clés

  • Il est nécessaire d'inclure à la fois l'expertise et la diversité au sein du Conseil mondial intérimaire.
  • Des quotas devraient être alloués au sein du CMI pour encourager la diversité.
  • Accord sur le fait que les communautés sous-représentées et celles virtuelles devraient être considérées comme prioritaires pour la représentation.
  • Les groupes d'acteurs qui seront représentés doivent être clairement définis.
  • Une compensation ou un soutien financier devront être envisagés pour les membres en ayant besoin, compte tenu de la charge de travail considérable.
Résumé des discussions sur la "Représentation"
23 Janvier
24 Janvier

Discussion

Le nombre de représentants au sein du CMI devrait atteindre un équilibre en étant suffisamment grand pour représenter les nombreuses communautés et suffisamment petit pour rester actif et concentré. Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un organe provisoire, et il y a lieu à l’amélioration et à des itérations futures.

La composition du CMI devrait se concentrer à la fois sur une représentation et une expertise diverses. Il faut une définition claire des groupes d'acteurs et une cartographie des différences et des chevauchements entre eux. Par exemple, les «communautés sous-représentées» sont une vaste catégorie nécessitant une meilleure définition qui couvre également des catégories moins étendues comme les locuteurs de langues mineures. En outre, la gamme globale de diversité qui doit être présente pour exécuter les tâches du CMI doit être définie.

Les groupes les plus importants à représenter au Conseil mondial intérimaire sont apparus, comme les communautés sous-représentées et les communautés de projets en ligne. Parmi les autres groupes fortement soutenus figuraient: des membres de genres divers, des membres de géographies variées, des membres de diversité linguistique (langues majeures et mineures), des contributeurs de différent projets Wiki, des membres d'affiliés, des fonctionnaires d'affiliés, des responsables d'affiliés et des experts externes (en tant que conseillers).

De plus, il est essentiel d'inclure des voix non/sous-représentées à ce stade pour garantir leur existence au sein du Conseil mondial: ce qui devrait être garanti avec des quotas alloués. Il est possible qu'un seul représentant puisse remplir plusieurs quotas. La diversité est également nécessaire à la fois dans la composition et dans les discussions/consultations, ainsi que pour la ratification communautaire.

Lors de la rédaction et du partage de la Charte, il faut une expertise en gouvernance, des compétences en culture et en communication, ainsi que des connaissances communautaires approfondies. Des experts et partenaires externes devraient être invités en tant que consultants ou conseillers, et pas comme membres engagés, car leur intégration aux complexités du mouvement prendra beaucoup de temps,

Il a été proposé d’envisager une compensation ou un soutien financier pour les membres, afin de s’assurer qu’ils auront le temps et les ressources nécessaires pour participer. Un tel soutien à la diversité visera à inclure dans l'avenir du mouvement les perspectives qui ont été manquées et laissées de côté, plutôt que de réitérer la situation existante.

Sélection

Points clés

  • Des élections complètes risquent de se convertir en «vote de popularité», tandis que la nomination complète risque de compromettre la légitimité des résultats.
  • Accord général sur un modèle mixte d'élections et nomination comme option équilibrée.
  • Soutien à un modèle de majorité qualifiée de sièges élus dans certaines discussions
  • Le modèle de sélection pourrait viser la rapidité (en raison de la nature transitoire du CMI), ou pourrait prendre du temps pour (assurer le travail préparatoire du CM).
  • Suggestion d'élections indépendantes (éventuellement même un modèle de sélection différent) pour chaque communauté ou projet Wiki.
Résumé des discussions sur la "Sélection"
23 Janvier
24 Janvier

Discussion

Si certains arguments plaident en faveur d'une méthode de sélection entièrement basée sur les nominations ou entièrement sur les élections, la majorité est favorable à un modèle mixte élections/nomination. Le raisonnement était qu'un processus électoral à grande échelle prendrait beaucoup de temps et aboutait à une représentation de la «majorité traditionnelle», tandis qu'un modèle de nomination à grande échelle remettrait en question la légitimité globale du processus.

Dans le même temps, il est important de définir le rapport entre les sièges élus et nommés. Alors que l'un des groupes de discussion (24 janvier) avait clairement soutenu une majorité qualifiée de sièges élus, l'autre groupe (23 janvier) n'est pas parvenu explicitement à cette conclusion (bien que, pour le groupe du 23 janvier , le modèle de la majorité qualifiée ne figurait pas parmi les options de discussion prédéfinies). Il y avait à la fois un soutien pour: 1. Prendre le temps nécessaire pour un processus de consensus, et 2. Une mise en place rapide du CMI qui répondra aux besoins urgents.

Certains sièges peuvent être sélectionnés avec l'un des deux modèles. Si les élections pourront assurer la représentation des principales communautés, les nominations pourraient combler les lacunes restantes en matière de diversité et d'expertise. Il faudrait tenir compte de la méthode de sélection de chaque sous-comité du CMI, et pas seulement du conseil dans son ensemble.

Il est important d'apprendre des meilleures pratiques des comités et organes existants au sein du mouvement. Il a été suggéré que les personnes sélectionnées pour le CMI ne devraient pas pouvoir rejoindre le premier Conseil mondial, afin de garantir la neutralité de la conception. De même, toute nomination doit également être fondée sur des critères clairs et transparents garantissant la légitimité.

La suggestion pour le modèle d'élection était d'avoir des élections locales où chaque projet ou groupe avec des quotas mènera son propre processus électoral. Selon la discussion, alors que les élections centralisées seraient un processus injuste pour les petites communautés, les élections locales devront être soigneusement gérées afin que chaque communauté soit bien soutenue et que les élections restent transparentes entre les différents groupes et projets.

Calendrier

Un calendrier approximatif, basé sur une synthèse de diverses propositions issues des discussions, suit:

Date cible (par trimestre) Étape
Fin du premier trimestre 2021 Accord sur le cadrage, le mandat, les ressources, la structure, les compétences nécessaires, le modèle de représentation et de sélection du CMI en suivant le modèle RACI
Début du deuxième trimestre 2021 Mise en place du processus d'élection du CMI (critères, transparence, quotas)
Début du deuxième trimestre 2021 Sensibilisation à grande échelle en préparation aux élections du CMI
Milieu du deuxième trimestre 2021 Les membres du CMI sont élus/choisis
Fin du deuxième trimestre 2021 Intégration et teambuilding des membres du CMI
Début du troisième trimestre 2021 Début des conversations sur la Charte du mouvement
Début du quatrième trimestre 2021 Consultation avec les experts sur la Charte du mouvement
Fin du quatrième trimestre 2021 Première version de la Charte du mouvement
Début du première trimestre 2022 Consultation ouverte sur la première version de la Charte du mouvement
Fin du premier trimestre 2022 Présentation de la Charte finale au Sommet Wikimédia
Début du deuxième trimestre 2022 Début du processus de sélection pour le Conseil Mondial
Fin de Wikimania 2022 Dissolution du CMI
Résumé des discussions sur la "Planification"
23 Janvier
24 Janvier

Discussion

Pour tirer le meilleur parti des enseignements du passé, il est essentiel d'élaborer une stratégie de communication pour la consultation du CMI. La principale priorité du CMI devrait être de créer la Charte du Mouvement, qui nécessitera des consultations approfondies et un processus de ratification.

Le partage de la Charte (ainsi que d'autres documents et décisions) doit être intégré au calendrier, sans tâches simultanées et chronophages. Une évaluation régulière, pour assurer l'alignement continu avec les recommandations, devrait également avoir sa part de temps.

Le calendrier devrait être flexible pour prendre en compte la pandémie de COVID-19 en cours.

Sources

Notes des salles de discussion, tirées des conversations mondiales de janvier (sur Etherpad - en Anglais):