Wikimédia France/Assemblée générale/septembre 2017/Wikinade

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

Bonjour à tous, actuellement en congés dans une zone semi-blanche, j'utilise mon téléphone comme hotspot personnel, c'est un peu laborieux. J'essaierai de répondre au plus vite (sgdg).

Présentation[edit]

Activités personnelles[edit]

Je vis à Paris. Je vous épargnerai l'exposé in extenso de mon parcours professionnel, il n'est pas suffisamment linéaire pour qu'on puisse en tirer de solides certitudes. Il tend juste à illustrer un tempérament éclectique (mode bienveillant) ou velléitaire (si je cède à la contrition).

Néanmoins, pour les amateurs de stabilité, mes principales activités depuis une quinzaine d'années se sont concentrées sur la traduction d'ouvrages de philologie et critique littéraire, ou bien de philosophie politique, morale et éthique.

Et j'ai parallèlement consacré la même patience et la même minutie à la gestion quotidienne d'une base de données FileMakerPro pour une société d'études de marché.

Si vous avez accès au Wiki de l'association, voir ma bobine et mon blaze ici.

Wikipédia[edit]

Je contribue sur les projets Wikimédia sous le nom de Wikinade depuis avril 2008. Principalement sur la version francophone de Wikipédia (créations ou corrections d'articles, ajout de références ou wikification), avec quelques modestes incursions sur d'autres versions linguistiques de l'encyclopédie, ainsi que sur Wikimedia Commons (importations d'images).

Activités associatives[edit]

J’ai adhéré à Wikimédia France en 2009, principalement dans l'espoir d'y trouver un ou des argumentaires à opposer aux détracteurs de notre travail – alors encore nombreux et passablement ignorants du fonctionnement de l'encyclopédie dans les milieux universitaires que j'avais à fréquenter. En fait, ces argumentaires prêts à l'emploi n'existaient pas (et finalement tant mieux) mais les arguments, passions et discussions de chacun ont fini par former un dessin d'ensemble dans mon esprit et mon discours s'est affermi.

Au sein de l'association, j'ai peu à peu pris en charge l'envoi de la lettre d'information mensuelle à destination des membres (organisation et corrections des communications de chacun plus que rédaction, mise en forme et censure, euh… relecture :-).

Au dehors, j'ai assidument participé aux soirées animées de la "cabale idf" (groupe francillien de contributeurs passionnés et passionnants, membres ou non membres de l'association) et à ses diverses activités plus quantifiablement productives (formations au Musée de Cluny, à Port-Royal-des-Champs, à la Cité des Sciences, raids photographiques au Louvre, à Carnavalet, à Provins et ailleurs, tenue de stand d'information au salon du livre).

J'ai pris mes distances d'avec Wikimédia France en 2016, ma bienveillance alors totalement épuisée.

J'ai également été membre pendant plusieurs années de Wikimedia Italia, qui mène d'heureuses initiatives. Le mouvement est international, je considère comme primordial de ne pas rester les yeux rivés à notre seule activité francophone, encore moins française.

D'un naturel rétif aux encartements de tous ordres, mon expérience associative est là tout entière résumée.

Wikimédia France[edit]

À propos de[edit]

Partout où l'on rencontre des contributeurs de bonne volonté, je pense que les projets peuvent largement bénéficier des actions et du soutien des associations wikimédiennes locales, dont c'est à mon sens la principale raison d'être.

Wikimédia France a d'abord assumé ce rôle, portée par des bénévoles motivés – conseil d'administration, membres, salariés –, des personnes connaissant bien les projets et partageant les valeurs du mouvement Wikimédia.

Puis elle s'en est détachée, jusqu'à ne plus rien partager du tout avec personne. Après les non-réadhésions de membres auparavant enthousiastes et impliqués, les démissions en cascade d'administrateurs, les doutes et critiques grandissantes de la communauté des contributeurs, le constat d'échec n'est plus contestable, qui est d'ailleurs sanctionné par les recommandations du FDC (Fund Dissemination Comitee) de coupures drastiques du budget de l'association.

Fort heureusement, le mouvement est en bonne santé et les bonnes volontés ne manquent pas. J'espère que d'autres nouveaux candidats se présenteront que n'aura pas découragés la crise actuelle. De même que les contributeurs sont tous différents mais unis par la même volonté de partage des connaissances, de même l'association doit être capable de réunir des personnes aux sensibilités différentes mais désireuses d'œuvrer ensemble à des objectifs communs.

Ensemble est le maître mot. Les salariés ne sont pas des ennemis, le CA une commission de censure, ni les membres des importuns. Les relations entre ces trois parties doivent viser à l'efficacité par l'écoute, l'échange et dans la bonne humeur (petit rappel : les bénévoles sont étymologiquement bene volens, ils veulent bien, c'est de bon augure). Notre mouvement s'accommode mal de la hiérarchisation et de l'opacité. Chacun est important et la transparence est la garantie de pouvoir travailler ensemble en confiance.

Les relations avec la communauté des contributeurs devraient suivre les mêmes principes de transparence, d'écoute, d'échange, de respect. L'association doit plus aux contributeurs que l'inverse. C'est à elle d'expliquer en quoi son rôle est différent mais important aussi pour le mouvement.

Motivation[edit]

L'envie d'être utile, la prétention de penser pouvoir l'être un peu, bref l'optimisme.

Compétences[edit]

Je connais bien les projets, ainsi que de nombreux contributeurs aux profils divers, je connais assez bien l'association également.

Les débats et désaccords ne m'effraient pas mais j'ai peu de goût pour le secret et les "sacs de nœuds". J'estime que les dissensions doivent se faire entendre en toute transparence, seul moyen de convoquer l'intelligence de chacun et d'avancer.

Mes compétences linguistiques pourront probablement être utiles. Ma disponibilité et ma bonne volonté sans doute aussi.

Je ne mentirai pas en affirmant que j'ai plus à apprendre qu'à transmettre en matière de gouvernance. Je vois parmi les candidats de réelles et solides compétences, ma candidature se veut un choix supplémentaire et subsidiaire. Bon vote !