Wikipédiholisme

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

Deutsch (de) Ελληνικά (el) English (en) español (es) français (fr) 日本語 (ja) Nederlands (nl) norsk (no) polski (pl) português (pt) русский (ru) svenska (sv) ไทย (th) 中文 (zh) [1]


Un wikipédiholique se caractérise par l'ouverture permanente d'une fenêtre de son navigateur sur la page modifications récentes de Wikipédia, et par les pressions frénétiques sur le bouton "Actualiser" ou "Rafraîchissement". Cela peut conduire à une diminution sérieuse de sa productivité (statistique Wikipédia-France) dans tous les autres domaines de sa vie, tout comme dans d'autres cas de manies ou de dépendances.

Test officiel - : "Êtes-vous wikipédiholique ?" (en anglais : w:Wikipedia:Are You a Wikipediholic Test)

C'est un phénomène récent - rendu possible par la création de Wikipédia en janvier 2001 - qui affecte plutôt les programmeurs informatiques, les étudiants, les "news junkies" (accros de l'actualité?), les retraités, et, en général, les gens ayant de multiples intérêts, une bonne mémoire et heureusement aussi une forte vessie.

Bien que les personnes qui se reconnaîtraient dans une telle description soient les bienvenues, elles devraient savoir que l'espèce humaine toute entière ne partage pas nécessairement leur vision du monde, et qu'il se pourrait qu'il soit préférable, pour le Wiki lui-même, qu'elles fassent une petite balade de temps en temps, et qu'elles se souviennent que le corps ne se limite pas aux yeux, aux doigts, au cerveau et à la vessie. Et que Wiki est là pour nous servir et qu'il n'est pas une fin en soi.

Depuis peu, il existe un vaccin contre le Wikipédiholisme: le wikipatch.

La prière du Wiki [2][edit]

Please, grant me the serenity to accept the pages I cannot edit,
The courage to edit the pages I can,
And the wisdom to know the difference.
Permet moi d'accepter sereinement les pages que je ne puisse éditer,
Donne moi le courage d'éditer celles à ma portée,
Et la sagesse de pouvoir les distinguer.


On attribue parfois la prière originale à l'empereur romain Marc-Aurèle, mort en 180 de l'ère chrétienne, 150 ans avant la conversion de l'empereur Constantin Ier au christianisme. C'est donc une prière païenne, issue de la philosophie stoïcienne.

D'autres sources ne sont pas à exclure : voir (en anglais) : http://open-mind.org/Serenity.htm

Voir aussi[edit]


Moved from: fr:Wikipédia:Wikipédiholisme