Grants:APG/Funds Dissemination Committee/Advisory Group/Recommendations/2014/ED Response/fr

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

Other languages:
Bahasa Indonesia • ‎Bahasa Melayu • ‎Deutsch • ‎English • ‎català • ‎dansk • ‎emiliàn e rumagnòl • ‎español • ‎français • ‎italiano • ‎latviešu • ‎português • ‎português do Brasil • ‎svenska • ‎русский • ‎ייִדיש • ‎اردو • ‎العربية • ‎فارسی • ‎لۊری شومالی • ‎संस्कृतम् • ‎தமிழ் • ‎中文

Contents

Résumé

Répondant aux recommandations du Groupe de Concertation du FDC, le présent document esquisse les prochaines étapes de l'évolution du FDC sur la période 2014-2015. Ce n'est pas un exposé exhaustif des financements et de la stratégie programmatique de la WMF sur toute cette période, qui sera consignée par écrit à part, et sera soumise à la consultation de la communauté en informant de toutes les formes de financement par la WMF.

Les réponses suivent globalement les suggestions du groupe consultatif, avec quelques changements. Elles nous mènent vers un mode de financement basé sur l'expérimentation et les résultats, un format qui s'appliquera à tous les financements de la WMF dans le futur, internes et externes. Un exemple d'une telle expérimentation qui a pris de l'importance est le projet Wikidata, géré par WMDE, dont l'utilisation, les données et les contributions sur les deux dernières années ont augmenté. Ainsi, ces réponses ne concernent pas l'enveloppe globale de financement mais posent le fait que les financements doivent être justifiés par les résultats et succès des expérimentations.

Enfin, les recommandations dessinent les contours des attentes de la WMF quant à une priorité stratégique donnée à la diversité et à la croisance des connaissances dans les régions et les langues émergentes du mouvement Wikimedia. Elles précisent également les rôles et responsabilités des bénéficiaires du financement dans l'instauration de relations locales avec des institutions et des financeurs locaux pour renforcer et valider leurs programmes.

Contexte

Le Comité de Dissémination des Fonds (FDC) a été créé par la Wikimedia Foundation (WMF) en 2012, sous la conduite du Groupe de Concertation du FDC, pour adresser des recommandations au Conseil de la WMF sur la manière d'attribuer efficacement les fonds du mouvement pour répondre à la mission, à la vision et à la stratégie de Wikimedia. Le FDC, comité composé de neuf membres issus de la communauté, examine les bourses générales de soutien pour accompagner les plans annuels des organisations Wikimedia. Le FDC a effectué à ce jour quatre tournées de recommandations de financement sur les Bourses attribuées au titre des Plans Annuels (APG).

Comme vous le savez, le Groupe de Concertation s'est à nouveau réuni en mai 2014 pour donner des recommendations au Board of Trustees de la WMF quant à l'avenir du programme de Bourses au titre des Plans Annuels. Je tiens à remercier le Groupe de Concertation du FDC pour s'être penché sur les deux premières années des Bourses au titre des Plans Annuels et pour leurs recommandations. J'aimerais également remercier tous les membres du FDC, passés et actuels, qui ont été essentiels dans ce processus.

En répondant aux recommandations du Groupe de Concertation, j'aimerais rappeler le contexte dans lequel s'inscrit ma réflexion.

A la WMF actuellement, nous continuons à nous attacher à nos compétences essentielles : la technologie, la collecte de fonds et les services juridiques. Notre principal objectif en attribuant des bourses est de continuer à permettre à nos bénévoles agissant seuls ou en groupes, bénéficiant d'une aide à la fois financière et non financière, de déployer des programmes locaux qui impriment un nouvel élan en faveur de notre mission.

Ce faisant, l'équipe chargée de l'attribution des bourses a commencé à évaluer l'impact des bourses et du programme. Nous savons qu'il s'agit d'une analyse préliminaire parce que les organisations du mouvement n'ont fait que commencer à mesurer systématiquement leurs résultats. Toutefois, cette analyse d'impact a fourni un cadre critique à mes réponses, et aux questions qui me guident, mon équipe et moi, à mesure que nous réfléchissons ensemble avec la communauté, aux étapes suivantes. L'analyse a mis au jour le fait que les organisations effectuaient de nombreuses sortes d'activités différentes dans les coulisses qui pouvaient se traduire par un impact bien visible, mais il n'y avait pas de corrélation directe entre le montant des bourses et leur impact : les bourses bien dotées ne se sont pas nécessairement traduites par un impact important. L'analyse a également souligné les investissements considérables dans les stuctures, systèmes et processus des organisations, sans toutefois montrer que ces investissements avaient un impact visible quantifiable, en particulier en ce concerne le développement du contenu (de la qualité) et l'augmentation du nombre de contributeurs.

Enfin, notre analyse montre qu'actuellement, la part de nos fonds allant à des organisations de l'Hémisphère Nord est de 92,55%. Ceci s'inscrit dans un contexte où le taux de croissance du lectorat et du nombre de contributeurs dans l'Hémisphère Nord est stable ou en baisse. Le pourcentage de rédacteurs actifs a baissé, s'établissant à 2,3% au cours de l'année dernière, alors que dans l'Hémisphère Sud (ou dans nos régions et communautés linguistiques émergentes), le taux d'augmentation des rédacteurs actifs sur la même période est de 21,7%. La baisse du nombre total de rédacteurs dans l'Hémisphère Nord était de 1,4% alors que l'augmentation du nombre total de rédacteurs dans l'Hémisphère Sud était de 13,1%. De même, les enquêtes menées sur l'écart entre les sexes estiment à seulement 8 à 16% actuellement la part de nos contributeurs identifiés comme de sexe féminin, avec de gros écarts de contenu intéressant les femmes entre tous les projets Wikipédia et Wikimedia.

Ce que nous savons

  • Le FDC représente une grande amélioration dans notre processus de dissémination des fonds : sert de mécanisme d'examen critique par les pairs des grandes bourses attribuées au titre des plans annuels et mène les entretiens à l'échelon du mouvement relatifs à la stratégie et à l'impact des organisations Wikimedia.
  • L'impact n'est pas actuellement proportionnel au montant de la bourse. En comparant les Bourses attribuées au titre des Plans Annuels (APG − Annual Plan Grants) aux Bourses de Projets et d'Evénements (PEG − Project and Event Grants) alimentant les organisations Wikimedia, nous avons découvert que pour chaque dollar octroyé, les bourses attribuées au titre des plans annuels étaient moins performantes que les bourses de projet attachées à un contenu. Bien que cela puisse être dû à des déficiences de rapports, les sommes totales des bourses attribuées sont trop importantes pour considérer comme quantité négligeable le fait qu'il n'y ait pas de résultats dignes d'être signalés.
  • Les organisations Wikimedia présentent un bon potentiel de partenariats sur des contenus à fort impact ou d'évolution de la politique (avec GBAM et les établissements d'enseignement à l'échelon national, par exemple), mais ne sont pas toujours à même d'exploiter ce potentiel à plein.
  • Les organisations Wikimedia ne sont pas encore aussi développées en compétences en matière de conception, de mise en œuvre et d'évaluation des programmes qu'elles souhaiteraient l'être ni d'une manière concordant avec les besoins exprimés envers elles par le mouvement. Bien que des progrès importants aient été accomplis au cours des deux dernières années, les organisations ne sont pas encore très efficaces sur la localisation des données, la mesure des résultats et l'évaluation de l'impact.
  • Peu d'organisations ont acquis et pratiqué la compétence de collecter des fonds à l'extérieur de la WMF. La plupart des organisations subventionnées par le FDC se trouvent actuellement dans l'Hémisphère Nord, où il existe de multiples voies de mobilisation de moyens, et où la constitution de partenariats avec les financeurs locaux est avantageuse pour notre mission.  
  • La proportion actuelle des Bourses attribuées dans le cadre du Plan Annuel qui va aux régions et communautés linguistiques émergentes de Wikimedia est de 7,45%. Au contraire, six organisations Wikimedia financées par le biais du FDC (WMDE, WMFR, WMUK, WMNL, WMCH, WMSE) touchent plus de 57% du budget total des bourses de la WMF (pour les personnes physiques rattachées aux organisations en place). Les quatre premiers chapitres reçoivent 60% de l'ensemble des financements allant aux organisations de Wikimedia.

Les questions auxquelles nous devons répondre

  • Comment augmenter l'impact des programmes Wikimedia de la WFM ou financés par le FDC ?
  • Quel soutien non financier est nécessaire aux organisation Wikimedia pour avoir de l'impact ? Comment devrions structurer les subventions pour se concentrer sur l'impact ?
  • Comment les organisations Wikimedia peuvent-elles exploiter les partenariats locaux de manières qui améliorent considérablement le contenu sur les projets Wikimedia en ligne ? Comment les organisations Wikimedia peuvent-elles développer des compétences solides en conception, mise en œuvre et évaluation des programmes ?
  • Comment les organisations Wikimedia peuvent-elles diversifier leur financement et leurs autres moyens, réduire le risque et développer leurs réseaux de partenaires à travers le financement par des particuliers locaux et des organisations caritatives ?
  • Comment accroître notre soutien aux régions, langues et contributeurs émergents et notre impact sur eux ? Comment diversifier nos communautés et notre contenu ?
  • En quoi le FDC peut-il être utile pour améliorer encore notre efficacité à trouver des financements ?

Résumé

  • Nous devons distribuer des fonds en direction des programmes ayant les meilleurs résultats en performances (que ce soit dans des secteurs ayant fait leurs preuves ou dans des expériences) et réduire proportionnellement les coûts en termes de frais généraux. Dans le cas des bourses attribuées au titre des plans annuels, une question essentielle sera de s'intéresser à l’accompagnement des organisations et projets qui réussissent à dégager beaucoup plus de contenu Internet sur nos projets, particulièrement autour des écarts de contenu critiques sur les Wikipédias ou sur les projets à thèmes dans les différentes langues.
  • Les organisations Wikimedia devront consacrer une part importante de leur budget de programmes, de leur temps et de leurs autres moyens à des programmes et projets qui se sont avérés efficaces, soit par des études-pilotes fructueuses, soit par des antécédents solides. Elles devront également inscrire à leur budget des expériences, mais sur des programmes et des études-pilotes à coûts réduits. Je suis convaincu que l'innovation consiste à la fois à générer des idées neuves et à améliorer les processus en cours.
  • Des formations, un accompagnement dans la conception et l'évaluation des programmes, ainsi que les autres formes d'aide non monétaire, sont nécessaires pour améliorer l'efficacité des programmes. La WMF doit s'intéresser davantage à l'accompagnement et à la mise en place de programmes efficaces et percutants. Je reconnais que la motivation des bénévoles est une assise importante de tout notre travail et qu'elle nécessite des programmes qui soutiennent les échanges sociaux et les échanges entre groupes, le partage des idées et les échanges de réflexions en coulisses. Je reconnais également qu'il y a une partie du travail que les organisations Wikimedia font dans leur cadre local.
  • Nous devons nous concentrer sur les objectifs atteints au mieux par une organisation Wikimedia locale. Par leur spécialisation et l'accompagnement qu'elles apportent, les organisations Wikimedia pourraient être prêtes à assister les partenariats sur les contenus (par ex. passés avec des établissements GBAM ou des Etats) ainsi qu'à appuyer un changement de politique (par ex. en permettant à Wikipédia d'être intégrée aux politiques nationales d'enseignement, ou à soutenir les données ouvertes et à accorder des licences sur les matériels d'enseignement).
  • Les organisations Wikimedia devront diversifier leurs financements à travers d'autres organisations implantées dans leurs régions respectives, en particulier dans l'Hémisphère Nord, et suivre les moyens en nature qu'elles reçoivent.
  • La diversité du contenu et des contributeurs sont des facteurs essentiels pour approfondir la qualité de notre contenu, et les organisations Wikimedia doivent être des moteurs essentiels pour remettre en cause les lacunes en matière de diversité à tous les niveaux de notre mouvement (y compris en ce qui concerne le sexe et la langue).  Nous devons équilibrer les fonds en direction de la diversité ainsi que des régions et communautés linguistiques émergentes de Wikimedia.

Les projets et programmes efficaces et porteurs d’impact devront être et seront financés et dotés en moyens au mieux des possibilités du mouvement. Toutefois, nous devons en permanence sélectionner l'endroit et la manière dont nos moyens seront employés au mieux. Telles sont les questions que j'ai posées devant la WMF. Et ce sont les questions auxquelles nous devons réfléchir ensemble en ce qui concerne le financement des programmes dirigés par les bénévoles et par les organisations. Au fur et à mesure que nous retenons les leçons sur ce qui marche et ce qui ne marche pas dans des contextes particuliers, le FDC peut lui aussi davantage se consacrer à la productivité et à l'efficacité des programmes spécifiques.

Je suis convaincu que des idées géniales émanent de bénévoles qui imaginent et expérimentent : je suis enthousiasmée par la passion et la motivation incroyables que je vois, depuis les contributeurs isolés jusqu'aux groupes informels, depuis les organisations émergentes jusqu'aux organisations bien établies. J'aimerais voir notre stratégie d'attribution de bourses continuer à se concentrer, comme l'a fait notre équipe, sur la dotation en moyens structurés (pas uniquement le financement) des différentes phases de l'élaboration des idées et des initiatives : du lancement de bonnes idées au développement et à l'élargissement de celles qui sont efficaces, en passant par la mise à l'écart des pratiques inefficaces.

Je m'engage également à faire part de mes réflexions en qualité de directrice exécutive (ED) l'an prochain, au début de l'exercice 2015-16, pour examiner les avancées obtenues cette dernière année, et à être clair sur notre rôle permanent et évolutif pour accompagner le mouvement et lui donner les moyens de remplir sa mission.

Recommandations du groupe consultatif et du directeur exécutif

Je réponds au Groupe de Concertation par ce que j'envisage pour savoir comment la WMF peut faire avancer ces recommandations. J'expose dans les grandes lignes ce que nous mettons en œuvre immédiatement, ce que nous ferons quand nous aurons un peu avancé sur le chemin et ce dont nous devons parler avec nos communautés dans le cadre de la stratégie à plus long terme.

Le groupe consultatif a discuté de deux sujets principaux :

  • Simplification du renouvellement ou de la poursuite d'un financement pour les demandeurs
  • Regroupement des demandes
  • Flexibilité du processus
  • Métriques et évaluation de l'impact
  • Diversité des subventions à travers les régions
  • Diversification des sources de financement pour les organisations Wikimedia
  • Renforcement des capacités des demandeurs
  • Critères d'éligibilité des membres du FDC
  • Participation de la WMF comme demandeuse de financement dans le processus du FDC

Voir les recommandations complètes du group de consultatif.

Le tableau ci-dessous résume mes réponses aux recommandations.

FDC AG recommendation Action Comments
Simplification du renouvellement ou de la poursuite d'un financement pour les demandeurs Oui Période pilote de 2 ans
Segmentation des propositions ou ‘bandes de financement’ Pas encore Les subventions devraient accordés en fonction de l'impact, et non de la taille de l'organisation
Flexibilité du processus (les « garde-fous » à retirer) Oui, mais… Les garde-fous sont retirés de l'analyse, mais tout taux de croissance devra être directement corrélé aux résultats obtenus sur des programmes précis
Métriques et évaluation de l'impact Oui Métriques globales et accompagnement par le personnel de la WMF
Diversité des subventions à travers les régions Oui, mais… La stratégie globale doit augmenter les moyens et se concentrer sur la diversité pour accompagner la préparation des collectivités et des organisations pour que les études-pilotes évoluent de manière efficace.
Diversification des sources de financement pour les organisations Wikimedia (sans se détourner des programmes) Oui Les rapports commenceront à mesurer les moyens en nature ainsi que les fonds, ils augmenteront l'apprentissage et les conseils sur les partenariats.
Renforcement des capacités des demandeurs Oui La WMF, les chapitres et les experts extérieurs doivent travailler à l'efficacité à la fois du programme et des organisations
Critères d'éligibilité des membres du FDC (garantir la diversité) Oui Pas d'employés au FDC ; poursuite des mandats de 2 ans ; garantir la diversité particulièrement à travers le processus de sélection du conseil d'administration
Participant de la WMF comme demandeuse de financement dans le processus du FDC Non, mais... La WMF renforcera la rigueur de ses propres rapports trimestriels, s’assurera de l'examen public de son plan annuel, sans toutefois participer au processus du FDC
Autres points Action Commentaires
Formulaire de demande simplifié Oui En place pour le cycle des propositions du FDC d'octobre 2014 ; le format de présentation des rapports se concentrera également sur les principaux enseignements à tirer pour le mouvement.
Rapports simplifiés Pas encore Deux rapports, avec mises à jour financières apprentissage par groupes facilité par la WMF
Consultation de la communauté sur les étapes suivantes concernant les subventions APG et le processus du FDC Oui Fin de la consultation de la communauté en août 2015 avec implémentation attendue pour juillet 2016

Simplification du renouvellement ou de la poursuite d'un financement pour les demandeurs

Le groupe consultatif recommande une simplification des demandes de renouvellement de subvention pour faciliter les demandeurs qui souhaitent à nouveau être financés.

Ce que nous faisons

Simplifier les critères de candidature, et réaliser une étude-pilote des bourses fondées sur les résultats sur deux ans par le processus APG.

Principe

Par le passé, les Bourses attribuées dans le cadre d'un Plan Annuel ont eu des durées de 12 mois, ce qui nous permettait de vérifier les progrès réalisés et de réévaluer la pertinence du montant de la bourse ainsi que l'aptitude de l'organisation à obtenir des résultats concrets sur l'impact prévu. Toutefois, les bourses attribuées sur 12 mois peuvent aussi limiter l'aptitude des organisations bénéficiaires à se projeter au-delà d'un horizon d'un an sur des projets de plus longue durée. Une bourse attribuée sur une plus longue durée pourrait également alléger le fardeau pesant à la fois sur le demandeur de la bourse et sur le FDC. Cependant, le montant des bourses APG/FDC étant déjà considérable, l'étude-pilote n'intégrera pas une augmentation du montant de la bourse sur la deuxième année et se concentrera sur une bourse moins importante, mais bien définie.

Segmentation des demandes ou ‘bandes de financement’

Le groupe consultatif recommande de regrouper les demandes par groupes dépendant du montant demandé, l'âge de l'organisation ou tout autre critère (par exemple quel pourcentage de leur financement elles reçoivent à travers le FDC).

Ce que nous faisons

Nous continuons à nous développer suivant notre stratégie actuelle consistant à accompagner différentes phases de développement des idées et initiatives dans le cadre du mouvement, sur les différents programmes de bourses que nous proposons, et pas seulement les Bourses du FDC dans le cadre des Plans Annuels. Ceci nous permettrait d'incuber des programmes fructueux et d'en suivre la croissance. Nous partagerons plus en détail notre réflexion actuelle à ce sujet dans le cadre d'une stratégie d'ensemble sur le soutien à des programmes et projets efficaces par le biais à la fois de fonds et de moyens non monétaires. En revanche, nous ne sommes pas convaincus que les Bourses attribuées dans le cadre de Plans Annuels nécessitent une segmentation spécifique puisque nous ne voyons pas actuellement le montant de la bourse (ou de l'organisation) comme étant corrélée à l'impact. Nous continuerons à contrôler les différents groupes à l'intérieur du processus du FDC pour voir si la segmentation est nécessaire, au stade de la proposition.

Principe

Je suis convaincue que le critère le plus important pour juger une demande est l'impact immédiat et potentiel. Aujourd'hui, une petite bourse attribuée par la WMF paraît plus efficace qu'une grosse. Ce constat est contraire aux critères de mesure admis d'un programme qui marche. Les lignes directrices et paramètres tournant autour du financement devront encourager les idées et l'innovation à une échelle réduite et s'attacher à optimiser l'impact sur des programmes à plus grande échelle. J'aimerais continuer à inviter le FDC et l'ensemble de nos autres comités attribuant des bourses à juger une proposition sur ses critères d'efficacité et d'impact, dans son propre contexte et sur l'ensemble du portefeuille.

Flexibilité du processus

Le Groupe de Concertation du FDC a étudié la question de savoir si le "système de garde-fou" paramétré entre -20% et 20%, à titre indicatif pour les augmentations annuelles, était encore approprié dans le contexte actuel. Ce groupe a recommandé d'envisager dans son contexte le fait d'avoir une organisation. En outre, il a proposé la création d'un "Groupe de Concertation sur l'Attribution de Bourses" capable de favoriser l'accompagnement d'une stratégie intégrée.

Ce que nous faisons

Nous n'utilisons plus les garde-fous dans le processus du FDC. Pendant la phase de l'étude-pilote où l'on a très peu de données sur l'impact, les garde-fous ont servi de ligne directrice et n'avaient pas vocation à être absolus. En réalité, le FDC a fait plusieurs recommandations qui ont dépassé la consigne des 20%.

Selon le cas de figure optimal, les augmentations ou diminutions du financement devront suivre les réussites et les échecs des programmes qu'ils soutiennent et, dans un système bien conçu, les garde-fous ne seraient pas nécessaires. En revanche, étant donné nos limitations actuelles autour de la disponibilité des données, nous poursuivrons nos recherches sur les augmentations maximum ou minimum du financement actuellement avancées. Aligner la croissance ou les diminutions des fonds sur les réussites et les échecs des initiatives correspondantes est une manière de s'assurer que les organisations soient financées en rapport à leur niveau d'impact. Ceci sera examiné dans le cadre de notre grand processus de planification stratégique de la WMF et non pas tranché ici et, dans le cadre de ce processus, nos équipes travailleront à sécuriser les données sur les types de croissance qui sont appropriés et soutenables dans notre mouvement.

En outre, nous réfléchirons à la question de savoir si un Groupe de Concertation officiel sur l'Attribution de Bourses peut nous servir et nous aider à intégrer nos divers programmes d'attribution de bourses. Nous avons déjà approché de manière informelle un certain nombre d'experts de différents domaines pour aider à accompagner notre travail.

Raisonnement logique

Lorsque le processus du FDC a été créé, les "garde-fous" ont été conçus comme un outil pour orienter les candidats dans leurs demandes de financement et le FDC dans ses décisions. Ces lignes directrices de financement ont esquissé une proposition d'augmentation ou diminution maximale allant jusqu'à 20% par rapport au financement octroyé l'année précédente. Cet outil des +/- 20% a été critiqué comme étant arbitraire et guère significatif. Je suis préoccupé par le fait que 20% peuvent représenter en eux-mêmes une forte croissance pour une organisation qui peut être prise au dépourvu pour bien la gérer. J'aimerais que le FDC se concentre sur des programmes fondés sur les résultats plutôt que sur le personnel pour justifier son budget.

Il est bon de noter également que l'approche des "garde-fous" peut avoir tendance à renforcer et à maintenir la disparité des financements entre l'Hémisphère Nord et l'Hémisphère Sud malgré un consensus général sur le fait que les besoins et les opportunités peuvent être plus grands dans l'Hémisphère Sud.

Le FDC devra continuer à examiner chaque proposition d'un œil critique dans son contexte propre et à étudier la question de la "bonne utilisation de l'argent" : dans quelle mesure le plan envisagé créera-t-il un impact, et est-ce que cet impact est à la hauteur des fonds demandés ?

Nous continuerons à examiner ce point à l'avenir.

Métriques et évaluation de l'impact

Le Groupe de Concertation a recommandé à la WMF de définir un ensemble d’indicateurs mondiaux à utiliser sur la totalité des demandes et rapports, tout en encourageant les candidats à définir par eux-mêmes d'autres critères de mesure quantitatifs et qualitatifs qui soient pertinents en fonction de leur contexte et de leurs stratégies. Ils ont également bien noté que les boursiers devront s'efforcer de mesurer la manière dont leurs activités en coulisses impactent leur travail visible.

Ce que nous faisons

Des indicateurs mondiaux ont été mis en place, ce qui nous permettra d'élaborer les données nous permettant de comprendre l'impact. Les données que nous recueillons à partir des critères de mesure mondiaux nous donneront également une vue d'ensemble de l'impact sur tout le mouvement et nous permettront de comparer le travail des boursiers de l'APG au travail d'autres personnes engagées dans différents programmes d'attribution de bourses. D'autres critères de mesure, tant qualitatifs que quantitatifs, qui sont pertinents pour les boursiers, devront continuer à être proposés. Le personnel de la WMF, particulièrement l'équipe chargée de l'Apprentissage et de l'Evaluation, est disposé à apporter son aide aux boursiers et aux demandeurs pour qu'ils sachent identifier les valeurs de référence et fixer des objectifs aux critères de mesure.

En outre, je valide l'examen par le Groupe de Concertation autour de l'alignement sur la mission et les objectifs stratégiques de Wikimedia. Les activités en coulisses devront impacter le travail visible, ou alors lorsqu'elles n'ont pas de répercussion directe, ce travail devra être étroitement lié aux objectifs stratégiques.

Raisonnement logique

Les indicateurs et les mesures de la réussite sont essentiels pour savoir si nous faisons une différence. Les bénéficiaires des bourses APG ont fait des progrès significatifs sur le suivi et les rapports d'avancement par rapport aux objectifs, mais nous avons tous encore un gros travail à fournir, WMF comprise. Les critères de mesure mondiaux ont pour but de nous donner une palette ou une compréhension globale de l'impact que nous avons en tant que mouvement, ou en tant que groupe de boursiers.

Diversité de l'attribution de bourses selon les régions

Le groupe de concertation a recommandé que les resources du mouvement soient distribuées à travers des régions diverses, incluant le Sud. Néanmoins, ils pensent que la préparation organisationnelle, plutôt que la localisation géographique, devrait rester le première critère pour les recommandations de financement du FDC.

Ce que nous faisons

La WMF a plusieurs autres initiatives, programmes d'attribution de bourses compris, à disposition pour soutenir divers éléments constitutifs du mouvement. L'équipe chargée de l'Attribution de bourses au sein de la WMF mettra à l'essai quelques campagnes pour augmenter proactivement la diversité dans l'année à venir.

Raisonnement logique

Le Groupe de Concertation a repéré l'un des défis auxquels le FDC est confronté, qui est le financement de zones géographiques diverses. Je suis d'accord sur le fait qu'un critère est l'état de préparation de l'organisation, mais ce qui est encore plus critique, c'est la réussite des études-pilotes menées par diverses communautés, qui peuvent être ensuite dimensionnées de manière efficace. Dans le cadre du centre d'intérêt géographique ou thématique d'une organisation, je pense qu'on peut en faire plus dans le sens du comblement des écarts rattachés à la diversité sur le plan des contenus et des contributeurs. Par exemple, certaines organisations ont commencé à travailler avec les communautés de la diaspora (voir par ex. la récente expérience menée par Wikimedia Suède dans ce domaine), et pourraient également réunir davantage de partenariats sur le contenu en ce sens. Alors que les organisations Wikimedia devront continuer à se soutenir entre elles sur l'ensemble du mouvement, notre centre d'intérêt principal devrait consister à soutenir la croissance des diverses communautés locales et de leurs dirigeants.

Diversification des sources de financement pour les organisations Wikimedia

Le Groupe de Concertation a discuté de la diversification du financement pour les boursiers, et a encouragé les organisations à envisager des moyens allant au-delà des moyens financiers. Tout en étant convaincu qu'il y a des avantages à augmenter la diversité des fonds soutenant notre mouvement, il met en garde contre le fait de consacrer beaucoup de temps et de moyens à la collecte de fonds. Il a proposé un certain nombre d'orientations précises.

Ce que nous faisons

La constitution de partenariats devra être une condition préalable pour toutes les organisations Wikimedia demandant un financement en passant par le processus APG. Pour ce qui concerne les organisations qui ne sont actuellement pas prêtes ou ne sont pas actives dans la constitution de partenariats, la WMF devra fournir des conseils pour développer cette capacité avant d'offrir un soutien monétaire important par le biais du FDC.

Si possible et le cas échéant dans le contexte où ils sont placés, les bénéficiaires des bourses APG et les candidats à ces mêmes bourses devront être encouragés à élaborer d'autres sources de partenariat et de soutien (pas seulement financier) au-delà de Wikimedia qui soient conformes à notre mission.  Ce type de soutien et d'aide augmente l'intérêt local et l'engagement dans les projets Wikimedia.

Il est essentiel pour les grandes organisations d'avoir des moyens diversifiés, financement compris. Ceci assure un bilan de santé auquel nous participons par un travail qui est pertinent pour les autres et pour la collectivité dans son ensemble.

Raisonnement logique

Nous savons que les organisations du mouvement sont très dépendantes de la WMF comme source de financements. Les partenariats extérieurs peuvent favoriser la viabilité financière tout en cultivant les moyens et les relations pertinentes au-delà de l'argent.  Ces partenariats peuvent réellement aider nos boursiers à susciter plus d'impact, d'intérêt et de responsabilité dans le cadre local qui est le leur.

Renforcement des capacités des demandeurs

Le groupe consultatif a recommandé le renforcement des capacités des demandeurs.

Ce que nous faisons

Alors que le FDC reste concentré sur son mandat consistant à évaluer les propositions pour disséminer les fonds du mouvement en direction de programmes efficaces, le personnel de la WMF s'attachera davantage cette année à l'efficacité des organisations à travers la recherche. Toutefois, dans une organisation mondiale et décentralisée comme la nôtre, notre conseil est que les organisations recherchent également une formation et des informations locales appropriées à leur région.

Raisonnement logique

Notre centre d'intérêt  — et celui du FDC — devra s'attacher à augmenter l'efficacité du programme. La capacité et la stabilité des organisations est un domaine intéressant pour le personnel de la WMF chargé de l'attribution des bourses et nous développons ce domaine au fil du temps. Un travail est en cours pour contextualiser l'efficacité des organisations pour le mouvement Wikimedia, et ce corpus de recherche aidera le personnel d'AffCom et de la WMF à accompagner et à soutenir les organisations du mouvement.

Dans le cadre du processus de planification stratégique, nous examinerons la manière dont nos équipes accompagnent l'apprentissage et facilitent le partage des connaissances sur les activités au niveau du programme, y compris la facilitation des programmes requis à cet effet.

Critères d'éligibilité des membres du FDC

Le Groupe de Concertation a fait plusieurs recommandations à propos de la composition du FDC lui-même en tant que comité, parmi lesquelles :

  • interdire aux employés d'organisations financées par le FDC d'y participer, car la force du FDC est d'être un comité entièrement composé de bénévoles ;
  • déterminer le taux idéal de renouvellement du comité chaque année ;
  • prendre en considération la diversité de toutes les manières possibles.

Ce que nous faisons

  • Les employés d'organisations Wikimedia ne seront pas membres du comité.
  • La durée de mandat de deux ans restera identique jusqu'à la prochaine revue significative de la stratégie de subventionnement, probablement en 2016.
  • Lorsque le conseil d'administration nomme des membres du FDC, la diversité de toutes sortes sera privilégiée.

Principe

Je suis convaincue que l'un des atouts de ce programme participatif d'attribution des bourses est que les membres du comité sont des bénévoles.

En termes de rotation des effectifs, il est trop tôt pour savoir si une rotation d'environ 50% tous les ans est un niveau souhaitable, étant donné qu'il faut du temps pour se familiariser avec les problèmes et les meilleures pratiques en matière de programmes de bourses. Etant donné qu'il n'y a actuellement pas de limite au nombre de mandats, les membres peuvent être sélectionnés ou élus plusieurs fois. Je sais que le personnel du FDC travaillera à assurer un programme solide d'orientation et d'intégration des nouveaux membres. Il se peut qu'il faille aborder une nouvelle fois cette question à l'avenir.

Enfin, je suis d'accord pour dire que la diversité à l'intérieur du FDC est essentielle. Je suis heureux que les membres actuels soient divers du point de vue du sexe, de la région, de l'âge, de la langue et de l'expérience en coulisses et visible, et de l'expérience sur les projets Wikimedia. Nous devrons faire en sorte qu'un groupe divers de candidats continue à servir le mouvement au FDC.

Participation de la WMF au processus du FDC en tant qu'organisme de collecte de fonds

Le Groupe de Concertation a recommandé un examen public du plan annuel de la WMF avant son approbation par le Conseil, mais ne s'est pas entendu sur la question de savoir si le plan de la WMF devait passer par le processus du FDC.

Ce que nous faisons

La WMF a beaucoup apprécié l'examen critique par le FDC de notre plan, ce qui nous en a facilité la mise en œuvre l'année passée. Toutefois, nous ne repasserons pas par le processus du FDC, qui ne convenait pas tellement ni au processus de planification de la WMF, ni au processus de délibérations du FDC. En même temps, je prends au sérieux l'examen critique public et la transparence et m'engage à mettre en place une forme d'examen public du plan annuel de la WMF. En outre, j'aimerais que l'examen par la communauté de notre travail ait un caractère itératif et régulier plutôt que simplement annuel. Etant donné que les pratiques opérationnelles de la WMF sont en cours d'actualisation, nous les partagerons au fur et à mesure qu'elles seront disponibles. Puisque nous évoluons vers le système trimestriel, nous envisageons de rendre publics également nos résultats trimestriels.

Raisonnement logique

La WMF s'engage sur l'examen critique de notre plan par la collectivité. En tant que principale infrastructure du mouvement et organisation de soutien, la WMF a des objectifs et des exigences différents pesant sur son calendrier. La WMF intégrera un processus ouvert à son programme annuel, trimestriel et stratégique. C'est un processus plus large que celui qui peut être conduit efficacement par le processus du FDC.

Autres points

Le Groupe de Concertation a abordé d'autres questions, et je voulais en aborder quelques-unes où nous apportons des modifications.

Formulaire de demande

Ce que nous faisons

Pour que le processus reste simple, nous n'allons pas créer différents formulaires de demande pour différents types d'organisations demandeuses dans le cadre d'un seul programme d'attribution de bourse tel que le programme de Bourses attribuées dans le cadre de Plans Annuels (APG). L'équipe chargée de l'Attribution des Bourses a revu pour une part importante le formulaire de demande pour le rendre plus léger, plus court et pour intégrer des critères de mesure mondiaux.  

Raisonnement logique

Après chacun des quatre précédents tours de table de financement, le personnel du FDC a apporté des révisions mineures au formulaire de demande APG pour améliorer la collecte des données et minimiser les allers-retours nécessaires auprès des candidats suite au dépôt des demandes. Ce personnel travaille à maintenir le formulaire de demande concentré et léger, pour qu'il ne recueille que les données nécessaires à l'analyse par le FDC.  Toutefois, il faut souvent rechercher un équilibre avec la masse de données à recueillir en vue du processus de décision du FDC, étant donné que le FDC fait des recommandations allant jusqu'à $6 000 000. Pour l'intérêt de l'analyse, ainsi que pour la diligence raisonnable et la transparence que nous devons à nos donateurs, nous devons absolument tout faire pour parvenir au juste équilibre.

Je demanderais à l'équipe de la WMF chargée de l'attribution des bourses d'assumer la charge de recueillir les informations complémentaires nécessaires pour parvenir à la diligence raisonnable sur les bourses importantes. Accroître l'examen critique et l'analyse d'efficacité des bourses importantes est nécessaire pour faire en sorte que nous employions nos fonds avec sagesse.   Ce travail nous aidera à surmonter une partie de la charge qui pèse actuellement sur les boursiers et les demandeurs, tout en abordant les problèmes de traduction et de langue.

Règles de rédaction des rapports

Nous examinons la question de savoir si quatre rapports (3 rapports d'avancement et 1 rapport d'impact) sont excessifs. Le Groupe de Concertation du FDC a également abordé cette question.

Ce que nous faisons

Je voudrais ramener le nombre de règles de rédaction des rapports de quatre à deux : un rapport à mi-parcours et un dernier rapport d'impact.  Les organisations devront consigner par écrit leurs avancées dans les programmes et les dépenses, mais ne seront pas tenues de les partager avec le FDC (sauf demande en ce sens, si nécessaire). Les schémas d'apprentissage et les critères de mesure spécifiques sont également encouragés. A long terme, nous prévoyons de créer différentes règles de rédaction des rapports en fonction des différents montants des bourses afin de réduire encore la charge pesant sur les petites bourses.

Nous devons nous améliorer sur la capture des données et les récits. Le personnel devra corriger et simplifier les formulaires de présentation de rapports pour améliorer ce point et intégrer les critères de mesure à l'échelon mondial, et nous nous pencherons sur la manière dont nous pouvons soutenir les boursiers dans ce domaine à l'avenir.

Raisonnement logique

Actuellement, tous les bénéficiaires des bourses APG doivent présenter des rapports à la fois rédigés et financiers une fois par trimestre : des rapports d'avancement aux 1er, 2ème et 3ème trimestres, suivis par un rapport d'impact final englobant le 4ème trimestre, soit un total de quatre rapports. Ce sont des règles contraignantes alors que notre objectif est de consacrer du temps aux résultats et non à l'administration. Certains ont partagé qu'ils appréciaient la rigueur et la discipline liées à la présentation des rapports, et qu'ils ont créé leurs systèmes internes de rédaction de rapports en fonction de ces règles. Ces rapports, rapports financiers compris, ont contribué à façonner les décisions du FDC. Toutefois, les autres candidats estiment que la rédaction des rapports est un processus lourd et qu'il détourne du travail aligné sur la mission. Il semble qu'il y ait peu de membres de la communauté qui relisent ces rapports d'un œil critique.  En outre, KPMG a réalisé l'audit des règles de présentation des rapports et a estimé qu'elles étaient supérieures à ce que réclamaient la loi et les bonnes pratiques.

J'encourage les organisations à déposer leurs schémas d'apprentissage pendant les “hors trimestres” où il n'y a pas de présentation de rapports comme un moyen de pérenniser la consignation par écrit de l'expérience et des connaissances, et de faciliter l'apprentissage entre les éléments constitutifs du mouvement. Une culture de l'apprentissage est un élément essentiel du processus APG, mais ne doit pas se faire en passant par la déclaration traditionnelle des bourses.  A la place des rapports d'avancement, nous imposerons une lourde charge au personnel pour relire les rapports existants et la communication assurée par les boursiers, ainsi que pour accueillir les conversations et les événements d'apprentissage.

Prochaines étapes

A mesure que nous avançons dans cette année suivante du processus du FDC, soutenus par la foi du Groupe de Concertation dans le travail des membres du FDC et de son personnel au cours des deux dernières années, j'aimerais assister à une consultation franche de la collectivité sur l'impact imputable aux Bourses attribuées dans le cadre des Plans Annuels, sur les moyens de renforcer encore la mission du FDC : pour réexaminer les demandes de grande valeur actuelle ou potentielle pour le mouvement et en faire la recommandation.

Afin de réaliser cela, je suggère que :

Pour mars 2015 : les représentants du Conseil du FDC et les membres du personnel aient discuté avec les membres du FDC et les boursiers actuels de leurs demandes pour garantir un impact significatif sur le programme. Je conseille de discuter de différentes options autour des montants des bourses et, plus important encore, de travailler pour bien comprendre le type d'accompagnement non monétaire dont nos organisations ont besoin pour mieux faire.

Pour juillet 2015 : nous aurons entendu les différents membres de la communauté (en particulier les principaux contributeurs) sur les propositions élaborées en partenariat avec le FDC et les organisations de Wikimedia.

Pour août 2015 : nous aurons une décision sur une structure à venir et sur l'objet du FDC à mettre en œuvre pour juillet 2016. Ceci garantira que les organisations Wikimedia intégrées à ce processus soient consultées et aient analysé leurs stratégies pour un impact durable bien en amont du lancement d'éventuelles modifications potentielles.

Remerciements spéciaux

Je voudrais remercier tous ceux qui ont investi du temps et de l'énergie ces deux dernières années. Vous avez contribué à l'amélioration de nos programmes et nous allons vers un support distribué des projets Wikimedia permettant un fort impact.

Membres du groupe consultatif du FDC

  • Richard Ames, groupe de conseil du FDC
  • Thomas d'Souza Buckup, groupe de conseil du FDC
  • Ting Chen, groupe de conseil du FDC
  • Peter Ekman, groupe de conseil du FDC
  • Crystal Hayling, groupe de conseil du FDC
  • Christophe Henner, groupe de conseil du FDC
  • Kathy Reich, groupe de conseil du FDC
  • Pavel Richter, groupe de conseil du FDC

Membres du comité de distribution des fonds (FDC), actuels et ancien :

  • Arjuna Rao Chavala (ancien)
  • Anne Clin (actuel)
  • Cristian Consonni (actuel)
  • Dariusz Jemielniak (actuel ; président)
  • Ali Haidar Khan (actuel ; vice-présent ; ancien membre du groupe consultatif du FDC)
  • Delphine Ménard (actuel)
  • Matanya Moses (actuel ; secrétaire)
  • Dumisani Ndubane (actuel)
  • Mike Peel (ancien ; ancien secrétaire)
  • Yuri Perohanych (ancien)
  • Sydney Poore (actuel ; ancien membre du groupe consultatif du FDC)
  • Osmar Valdebenito (actuel ; ancien membre du groupe consultatif du FDC)
  • Anders Wennersten (ancien ; ancien secrétaire)

Médiateur

Susana Morais

Membres du conseil d'administration de la WMF travaillant avec le FDC :

  • Frieda Brioschi, conseil d'administration de la Fondation Wikimedia (représentant actuel du conseil d'administration au FDC)
  • Bishakha Datta, conseil d'administration de la Fondation Wikimedia (représentant actuel du conseil d'administration au FDC)
  • Patricio Lorente, conseil d'administration de la Fondation Wikimedia (ancien représentant du conseil d'administration au FDC, actuel vice-président)
  • María Sefidari, conseil d'administration de la Fondation Wikimedia (futur représentant du conseil d'administration au FDC)
  • Jan-Bart de Vreede, conseil d'administration de la Fondation Wikimedia (ancien représentant du conseil d'administration au FDC, membre du groupe consultatif du FDC, président actuel)
  • Stu West, conseil d'administration de la Fondation Wikimedia (membre du groupe consultatif du FDC, ancien président du comité d'audit)

Et toutes les organisations Wikimedia et bénévoles qui font équipe avec nous.

Merci, Lila Tretikov, WMF