Horizon 1%

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

Horizon 1%: En 2023, 1% DES FRANÇAIS ONT CONTRIBUÉ AUX PROJETS WIKIMEDIA

Réduire les barrières à l’entrée sur les projets wikimédia par l’éducation, la formation, l’inclusion, la transparence, l’animation et la médiation.

Ceci est une proposition de projet associatif et n'engage que ses auteurs et non l'association Wikimédia France.

Tous les membres sont invités à le commenter, à se l’approprier et à le faire évoluer pour toujours répondre au mieux à leurs besoins.

Contents

Préambule[edit]

Pourquoi un projet associatif ?[edit]

Au-delà des statuts, du règlement intérieur et des différentes conventions et pratiques qui régissent les rapports entre membres, le projet associatif se veut être la colonne vertébrale de l’association. Résultat d’une réflexion collective, de rencontres et d’échanges, il nous amène à définir les contextes, les orientations stratégiques, les objectifs opérationnels, les grandes actions nouvelles ainsi que les moyens que nous mobilisons pour parvenir à répondre à l’enjeu principal du mouvement Wikimédia : « Permettre à toutes et à tous le libre accès à la connaissance et aux savoirs afin de favoriser une société de contributrices et de contributeurs, un monde dans lequel tout être humain peut partager librement ses connaissances ». Ce projet associatif est un document fédérateur, résultat d’une volonté collective d’aller de l’avant.

Pour l’élaborer, nous avons posé un diagnostic lucide et sans complaisance afin de déterminer la stratégie la plus efficace au service du mouvement Wikimédia en France. Le projet « Horizon 1% » est le résultat de plus de trois années de rencontres (2013-2017) avec les membres et les contributeurs, de partenariats avec des institutions culturelles et territoriales, d’échanges avec l’équipe salariée et les différents membres du conseil d’administration. Il résume à travers ses grandes orientations les constats partagés et les idées entendues ou imaginées collectivement. Il propose d’être le socle de l’action des membres et des salariés pour les quatre années à venir : 2018-2021. C’est donc essentiellement une vision de l’avenir destinée à être partagée par les membres, les salariés, les acteurs des projets Wikimédia auprès du grand public, des institutions, de nos partenaires et des communautés en ligne.

Tous les membres sont invités à le commenter, à se l’approprier et à le faire évoluer pour toujours répondre au mieux à leurs besoins.

Un nouvel élan Wikimédien : valeurs et éthique[edit]

Nos valeurs[edit]

Nous appelons, sans ambiguïté, à une société où chaque enfant, chaque femme et chaque homme puisse avoir un libre accès aux connaissances et aux savoirs. Une société inclusive où chaque personne, sans distinction de sexe, de genre, d’origine, de langue, de religion, de couleur, de niveau d’étude et de handicap peut participer à l’amélioration continue des articles, contenus, données sur les projets Wikimédia, et peut s’investir dans la vie de Wikimédia France. Pour cela, l’association facilite leur accès à la contribution, à la compréhension des projets, à la communauté, aux sources, aux groupes de travail et aux institutions partenaires. Nous affirmons que chaque personne peut et doit, si elle le souhaite, partager ses connaissances et ses savoirs dans le cadre des règles établies par les communautés wikimédiennes.

Notre éthique[edit]

Nous sommes au service des contributeurs, des membres, des institutions et de toutes celles et ceux qui souhaitent participer à l’amélioration de l’encyclopédie Wikipédia et de ses projets frères. À cette fin, nous sommes à l’écoute et avons la volonté de proposer un accompagnement répondant aux besoins de chacun. Principal soutien des projets Wikimédia en France, nous nous inspirons des pratiques de transparence, de gouvernance, de gestion et d’ouverture portées par les communautés. À chaque fois que cela est possible, et dans le respect du droit français, nous diffusons en libre accès nos documents comptables et administratifs.

En cela, l’association Wikimédia France se veut libre et ouverte à l’image des projets que nous soutenons.

Wikimédia France s’engage pour une ambition commune[edit]

  • Nous avons l’intention que les membres de Wikimédia France, les contributeurs aux projets Wikimédia et les sympathisants du mouvement s’épanouissent en réalisant des actions pour une connaissance libre, ouverte et accessible. Nous souhaitons que dans chaque région de France, dans chaque groupe local, les Wikimédiens se sentent libres de créer des partenariats, d’organiser des formations, de débattre tout en comptant sur le soutien le plus total de l’association.
  • Nous voulons que les parties prenantes et lecteurs de Wikipédia avancent chaque jour vers plus d’autonomie dans leurs contributions. Qu’ils osent contribuer, découvrir le fonctionnement des projets Wikimédia, ses us et coutumes.
  • Nous avons la volonté d’être une association représentative des communautés de contributeurs et de ses diversités en proposant des animations adaptées mais aussi en mettant à leur disposition des moyens humains, techniques, méthodologiques et financiers.
  • Nous avons la volonté d’être toujours plus accueillants, attractifs, ouverts pour accompagner les personnes qui souhaitent découvrir les projets Wikimédia en proposant des supports pédagogiques, des MOOCS, des actions ludiques, des outils, des jeux mais aussi en ouvrant nos groupes de travail thématiques aux experts des GLAM, de l’éducation, des sciences, de la recherche, des données... pour leur permettre de participer à l’encyclopédie du 21ème siècle et de contribuer sereinement aux projets Wikimédia.
  • Nous avons la volonté d’accroitre les contenus écrits, audio, vidéos (en quantité et en qualité) en organisant des rencontres, des journées contributives, des opérations libres, des partenariats avec une multitude d’acteurs : universités, collectivités territoriales, musées, bibliothèques, médiathèques, lieux de médiation numériques, centres sociaux, Maison de la Culture et de la Jeunesse, sociétés d’histoire locale, communautés d’intérêt et de passionnés...
  • Nous défendons le domaine public, le logiciel libre, le libre accès aux connaissances auprès des acteurs politiques et gouvernementaux, élus locaux et nationaux en agissant sur l’environnement juridique, légal, technique et économique.
  • Nous souhaitons un environnement libre, bienveillant et ouvert à toutes les bonnes volontés pour nous ouvrir à l’ensemble des connaissances...

Éléments du diagnostic[edit]

Avant propos[edit]

À travers le projet associatif «Horizon 1%», Wikimédia France souhaite faire évoluer les représentations et les cadres en engageant un grand nombre d’acteurs éducatifs autour des enjeux contributifs et plus généralement du numérique libre et ouvert.

Plus que jamais, une approche contributive est essentielle dans un monde numérique toujours plus centralisé. La neutralité du Net est en danger dans de nombreux pays et nous pensons que le mouvement Wikimédia, fort de plus de 15 années d’expériences contributives, a des ‘’choses à dire’’, à montrer. Nous pensons que nous devons nous engager encore plus, en France et dans l’ensemble de la francophonie, afin de défendre ce modèle qui nous est cher. « Horizon 1% » fixe les grandes lignes et orientations qui guideront notre action pour les années à venir.

Il est urgent de revenir aux fondamentaux qui, en 2004, ont réuni des contributeurs pour valoriser le projet encyclopédique à travers une association, la nôtre : Wikimédia France. Depuis bientôt 15 années, les membres et salariés ont formé et partagé leurs passions IRL et en ligne. Nous voulons aller plus loin.

Wikipédia est devenu en 15 ans une référence pour quiconque souhaitant découvrir et approfondir un sujet. En français, l’encyclopédie compte désormais près de 2 millions d’articles grâce à une communauté investie et auto-organisée. C’est aussi ce modèle que nous valorisons.

Les communautés Wikimédiennes ne représentent pas assez la diversité des Françaises et des Français : genre, niveau d’études, compétences, passions... Cela entraine des biais sur la qualité et le contenu des articles.

S’investir dans l’association peut être complexe pour les nouveaux venus pourtant très volontaires au départ. Afin de contrer ces inégalités, nous nous devons de créer une association accueillante et hospitalière en développant et proposant des outils techniques facilitant la contribution. Pour soutenir cette démarche, l’association se doit d’intégrer la diversité dans son ADN. Par une approche élitiste par certains égards, l’association se coupe d’un ensemble de personnes et de connaissances utiles aux projets. Nous désirons faire évoluer cela.

« Horizon 1% » affirme sa volonté de repenser l’éducation et de faire évoluer les pratiques numériques pour plus de contributions. Il doit permettre à chaque personne de découvrir nos fonctionnements et de s’y acculturer. « Horizon 1 % » propose également de repenser et de construire différemment nos modalités d’organisations collectives, entre salariés et membres et avec les communautés en ligne. Ensemble, nous imaginons l’association du 21ème siècle qui soutient à la fois ses projets numériques en ligne et ses adhérents dans leurs actions de terrain de valorisation des projets Wikimédia et de la contribution.

EN 2023, 1% DES FRANÇAIS ONT CONTRIBUÉ AUX PROJETS WIKIMÉDIA.

Orientations stratégiques[edit]

Orientation 1: Permettre une éducation à la contribution pour une société plus participative[edit]

L’importance d’enseigner et de former à la contribution n’a jamais été aussi décisive. Le constat est sans appel, seulement 0,02 % des Françaises et des Français contribuent à Wikipédia. Dans le même temps, d’après Médiamétrie, plus de 25 millions d’entre eux consultent l’encyclopédie mensuellement et plus de 3 millions chaque jour.

L’encyclopédie s’affirme toujours comme une référence. Seulement, le nombre de contributeurs reste bas. Les projets soutenus par l’association rayonnent grâce au concours de plusieurs milliers de contributeurs passionnés mais bien souvent trop esseulés.

Les raisons d’un si faible nombre de contributeurs, en comparaison au nombre important de lecteurs, sont multiples : manque de temps, méconnaissance technique, complexité ou encore absence de formation et d’éducation à la contribution. C’est là un des enjeux du projet « Horizon 1% » : être à l’écoute des recommandations et retours des non-contributeurs et proposer des actions innovantes, faire évoluer nos propres pratiques pour permettre, à l’horizon 2021, d’augmenter considérablement le nombre de contributrices et contributeurs. Pour tenter d’enrayer cette situation, un des rôles de Wikimédia France consiste bien à développer cette éducation à la contribution, faire prendre conscience et confiance aux millions de personnes en France, jeunes et moins jeunes, que OUI il est possible de contribuer et que cela peut être source de bonheur, de fierté et de satisfaction. Il s’agit d’agir et de changer la pensée courante trop souvent entendue : « on n’est pas assez intelligent pour participer et contribuer ».

Pour cela, nous faisons le pari de la formation et de l’éducation à la contribution sur les projets Wikimédia.

Pour répondre à cet enjeu, un rôle de l’association consiste à former, soutenir et sensibiliser les acteurs du monde éducatif et pédagogique. Ils sont professeurs, instituteurs, formateurs, animateurs, médiateurs, conservateurs… en contact avec les lecteurs de Wikipédia. Nous n’imaginons pas parvenir à augmenter le nombre de contributrices et de contributeurs et développer l’éducation, la formation à la contribution sans eux. En nous associant avec ces professionnels, en les accompagnant dans la transmission des connaissances, nous partageons notre passion commune, utile pour une société ouverte où la connaissance serait accessible pour toutes et tous. Le projet « Horizon 1% » propose des leviers et des actions pour faciliter l’éducation à la contribution :

  • Créer des partenariats avec les acteurs du monde éducatif, les communautés apprenantes et ministères concernés ;
  • Co-construire plus d’actions avec la Wikiéducation foundation et la fondation Wikimédia ;
  • Documenter les expérimentations actuelles pour fournir des contenus pédagogiques, des fiches actions, des jeux, des tutoriels et des animations adaptés et reproductibles ;
  • Créer des MOOCS et un chatbot open source (agent conversationnel) ;
  • Créer un réseau d’ambassadeurs éducatifs très impliqués.

Orientation 2: Pour une gouvernance plus transparente et contributive, proche des membres et de la communauté[edit]

Wikimédia France promeut une gouvernance transparente et ouverte aux collaborations et à la participation des membres et de la communauté. Les défis du numérique démultiplient pour chacun les possibilités de s’impliquer. Soutenir des projets libres et accessibles appelle une association modernisée, des processus de décision simplifiés, une démocratie interne réinventée. Cette exigence doit être la nôtre. C’est l’ambition de Wikimédia France.

Fort de notre engagement auprès des communautés, nous portons cet enjeu collectivement. Cette exigence de transparence et d’ouverture doit être, pour l’association, un incontournable.

Le projet « Horizon 1% » propose des leviers et des actions pour faciliter une gouvernance plus transparente et contributive, dans le respect des réglementations et lois françaises afin de co-construire une organisation apprenante :

  • Adopter le principe de la transparence par défaut et de la confidentialité si besoin ;
  • Créer, sur le site de l’association, un ‘‘espace transparence’’ pour y trouver: décisions, flux de trésorerie, pièces comptables, notes de frais et salaires, comptes rendus d’activités des groupes de travail et de l’équipe salariée. Les données financières doivent être disponibles pour celui qui les cherche. WMFr vulgarise les contenus publiés afin de faciliter leur compréhension ;
  • Adapter un système de notation collective pour les grandes orientations (voir objectif 3) ;
  • Expérimenter et adapter des solutions logicielles libres pour co-produire les actions de l’association et leurs financements ;
  • Partager l’ensemble des ressources matérielles et immatérielles ;
  • Adapter un système de FAQ évolutif pour rendre des comptes régulièrement et répondre aux critiques positives comme négatives.

Orientation 3: Pour une association inclusive : mixte, diversifiée, accueillante et centrée sur l’épanouissement de ses membres[edit]

À l’image des projets que nous soutenons, nous souhaitons construire une association ouverte et accessible, participative et dynamique, transparente et conviviale, inclusive et mixte, diversifiée et à l’écoute des communautés.

Notre association se veut inclusive. Nous sommes un regroupement de personnes volontaires réunies autour d’actions communes se fondant sur le respect des libertés, des droits fondamentaux et sur des principes de non-discrimination et de solidarité. Wikimédia France garantit à chacun la possibilité de participer quels que soient son sexe, son genre, ses origines, son handicap, ses passions.

Notre association se veut mixte et bienveillante, et garantit à toute personne quel que soit son genre de pouvoir apprendre à se connaitre les uns et les autres sans le prisme déformant et arbitraire de la représentation que l’on se fait du genre ; elle valorise l’estime de soi des personnes. Wikimédia France garantit à toutes et tous une place à part entière. Nous mettons tout en place pour que les femmes, dans l’écosystème numérique et au sein des projets Wikimédia, se sentent reconnues et que collectivement nous valorisions leur apport. Renforcer la place des femmes aussi bien dans notre association qu’au sein des projets nous semble une juste reconnaissance et d’une importance capitale.

« Le plus grand défi, c'est la diversité des contributeurs » Jimmy Wales

Notre association se veut diversifiée et permet d’attirer de nouveaux membres et contributeurs. En étant accueillante, elle facilite la participation aux projets Wikimédia des personnes passionnées, valorise la place des subcultures. L’association propose de les impliquer, de les accompagner dans leurs contributions et de les aider à valoriser leurs connaissances.

Retrouvons l’esprit des premières années de Wikipédia : « Venez avec votre savoir et on le valorisera ensemble » !


Notre association se veut conviviale et place l’humain au centre. L’amitié et les moments de partage sont essentiels. Wikimédia France offre la possibilité à ses membres de développer leurs capacités, leur confiance en eux et d’accroître leurs compétences pour s’épanouir au sein du mouvement. Ceci afin de permettre d’animer des ateliers de qualité, de construire des partenariats avec les plus grandes institutions françaises, d’organiser des sorties photos et des sessions contributives, d’aller à la rencontre de la diversité… L’association propose des temps d’apprentissage collectif IRL sur des thématiques chères aux uns et aux autres.

Le projet « Horizon 1% » propose des leviers et des actions pour faciliter l’inclusion, la mixité et l’épanouissement des membres :

  • Week-ends thématiques de formation sur des sujets variés : questions juridiques liées au mouvement Wikimédia par exemple (lois européennes et françaises), grâce à des approches originales (approche théâtrale par ex.) ou plus classiques ;
  • Proposer une offre de service claire aux membres et à la communauté (formations, accompagnement, V.A.E…) ;
  • Week-ends conviviaux sportifs, festifs et contributifs ;
  • Temps de rencontres et de débats entre des personnalités extérieures et des wikimédiens (‘‘petits déjeuner de la contribution’’ par ex.) ;
  • Partenariats et développements d’activités avec des centres sociaux, des MJC, des associations liées au handicap et des communautés d’intérêts et thématiques (danse, musique, arts…) ;
  • Organisation d’ateliers contributifs dans des quartiers populaires ;
  • Soutien renforcé aux groupes de travail liés à la question du fossé des genres.

Orientation 4: Pour un renforcement de la place de nos partenaires : acteurs numériques, associatifs, territoriaux, culturels, éducatifs et des lecteurs[edit]

Wikimédia France travaille depuis de nombreuses années avec un ensemble d’organisations qui font référence dans leurs domaines respectifs. Il s’agit de musées, de bibliothèques, d’écoles, d’universités, de ministères, d’associations, de groupes de citoyens…

C’est une véritable chance de pouvoir interagir avec l’ensemble de nos partenaires qui partagent avec les projets Wikimédia leurs collections, leurs ressources, leur temps et leurs moyens ainsi que leurs connaissances lors de formations, de temps contributifs, de sorties photos…

Comme une exigence démocratique, Wikimédia France doit pleinement les associer, dans la mesure du possible et de leurs souhaits, à la construction des groupes de travail et de notre projet associatif, au développement d’une encyclopédie riche de sources et d’illustrations et à l’amélioration des articles. C’est grâce aux collaborations et aux échanges avec tous ces acteurs que les projets que nous soutenons seront toujours plus qualitatifs et continuellement enrichis.

C’est ensemble que nous arriverons à atteindre notre objectif pour une société de la connaissance

Le projet « Horizon 1% » propose des leviers et des actions pour renforcer la place de nos partenaires :

  • Reprendre contact avec l’ensemble de nos partenaires des 15 dernières années ;
  • Analyser et enquêter sur leur vision des projets et ce qu’apporte la collaboration avec WMFr ;
  • Initier une approche thématique pour attirer et intéresser le plus grand nombre ;
  • Inviter nos partenaires à rejoindre nos groupes de travail ;
  • Proposer une organisation par groupes de pairs et faciliter la dynamique de réseau ainsi que la mise en synergie des ressources ;
  • Produire des connaissances pour chaque collège et développer des projets nationaux scalables (une action commune aux musées français par ex.) ;
  • Faciliter la publication des retours d’expérience ;
  • Développer collectivement des projets d’interface entre Wikipédia et les sources auxquelles nos partenaires ont accès. Proposer des ateliers et animations à mener avec leur public et leurs visiteurs (à l’image de WikiMuseum).

Orientation 5: Pour un laboratoire d’actions et une approche par le faire au service des projets Wikimédia[edit]

Depuis 2001 et la création de Wikipédia, le mouvement et les projets Wikimédia se sont considérablement étoffés. Durant 16 années, les wikimédiens ont travaillé ensemble pour bâtir la plus grande ressource de connaissance libre de l'histoire de l’humanité. Nous avons grandi, passant d'un petit groupe de participants à une communauté composée de milliers de contributeurs. Le mouvement s’est structuré en 37 chapitres et plus de 80 groupes d’utilisateurs ont vu le jour à travers le monde. Wikimédia France a été créée en 2004 grâce à l’impulsion d’un groupe de personnes qui souhaitaient soutenir les projets et les contributeurs, sensibiliser à la contribution et permettre, à travers des partenariats et des formations, le développement des contenus sur les projets. Presque 15 années plus tard, nous souhaitons aller encore plus loin dans notre soutien aux projets et aux contributeurs en faisant des propositions aux communautés. Nous imaginons en lien avec les contributeurs, le futur de la Wikipédia francophone grâce à une approche multi-disciplinaire, ouverte sur d’autres compétences et sur l’ensemble des parties prenantes des projets Wikimédia (notamment les lecteurs). Le projet « Horizon 1% » propose des leviers et des actions pour faciliter le développement des projets Wikimédia :

  • Proposer aux communautés des outils et des projets pour faciliter l’apport de contenus en lien avec la fondation et les contributeurs ;
  • Proposer des actions ludiques et gamifiées aux non-contributeurs actuels ;
  • Prototyper et expérimenter comment peuvent être intégrés les contenus audios et vidéos sur Wikipédia ;
  • Imaginer grâce à des partenariats novateurs et des développements spécifiques des systèmes de ‘‘silos’’ pour accompagner et faciliter la contribution sur les projets (grâce à des campagnes Commons ou par la création de petits sites externes et scripts spécifiques avec contenus directement postés sur la médiathèque Commons. Il s’agit d’orienter et de guider les futurs contributeurs).

Objectifs opérationnels: projections, actions & scénarios[edit]

Objectif 1 : Développer et valoriser la participation, consolider les liens avec les membres de Wikimédia France et la communauté[edit]

Wikimédia France doit en permanence inciter à l’action et soutenir les membres de l’association. Ils doivent être au cœur du projet de l’association et s’y sentir écoutés, compris et à leur place pour proposer, orienter, construire et contribuer. Cette démarche est au cœur même du projet « Horizon 1% ». C’est le rôle de Wikimédia France de veiller à toujours garantir un cadre bienveillant, de promouvoir, faire vivre et consolider les liens entre les différents acteurs, qu’ils soient membres ou non, sans distinction aucune. C’est le rôle de l’association d’aller à la rencontre des sympathisants, de créer de nouveaux contacts afin de rassembler le plus grand nombre de personnes sensibles à notre objet social. Par le renforcement de la place des membres, par l’écoute de leurs besoins et idées, par le partage d’une culture associative commune, par la co-construction, l’association permet à ses membres de trouver leur rôle, de s’interroger sur les grandes orientations de la vie associative et de la nourrir.

Repenser un parcours d’intégration pour les nouveaux membres.[edit]

Il n’est pas toujours simple d’intégrer un collectif de personnes déjà constitué, qui a ses habitudes, ses pratiques et ses codes. Les nouveaux membres sont souvent perdus quand ils arrivent dans l’association. Ils ne savent pas comment s’investir, qui contacter et où trouver les ressources nécessaires. Afin de faciliter l’entrée dans la vie de l’association, nous proposons un accueil en fonction des attentes personnelles et des besoins de l’association :

  • Questionnaire pour mieux orienter et guider: raison de l’adhésion, lieu d’habitation, domaine de contribution, passions en dehors des projets Wikimédia…;
  • Message de bienvenue : contact salarié, espace numérique ressource, groupe local proche, propositions de formations et d’actions à réaliser en lien avec les souhaits de l’adhérent, propositions de développements de partenariats spécifiques et adaptés… ;
  • Proposition d’accompagnement individualisé avec un salarié ou un tuteur bénévole par téléphone, mail ou IRL afin de favoriser une approche humaine et créer du lien ;
  • Orientation vers le collège (groupe de travail) qui convient à ses aspirations et souhaits d’investissement.

Faire le lien avec les contributeurs sur les projets.[edit]

En lien avec la communauté, notre rôle consiste aussi à faire le lien et à faciliter l’entrée sur les projets Wikimédia. Que les nouveaux bénévoles comprennent rapidement comment s’investir :

  • Élaborer, en lien avec la communauté, un système de tutorat en ligne avec des bénévoles (renforcer le système d’accueil des nouveaux sur Wikipédia) ;
  • Réfléchir avec la communauté à un système de missions contributeurs (par exemple, corriger un article), orientant vers des contributions à réaliser en lien avec les souhaits exprimés précédemment ;
  • Garder le contact avec les nouveaux contributeurs et ‘‘enquêter’’ pour connaitre leurs remarques positives comme négatives.

Développer les relations avec les membres de l’association et resserrer les liens avec l’équipe salariée et le conseil d’administration[edit]

Le noyau dur de WMFr compte environ 50 personnes. Ils sont bien souvent autonomes et connaissent parfaitement les rouages de l’association. Plus de 300 membres sont moins visibles. Il s’agira de mieux connaitre leurs besoins, leurs intérêts, pour les inciter à être plus impliqués dans la vie associative. Cette démarche doit aussi permettre de renforcer la communication interne et de clarifier le rôle et la place de chacun, notamment dans la répartition et la complémentarité des responsabilités entre les acteurs et entre les différents échelons, locaux et nationaux.

Apporter un soutien inconditionnel aux membres actifs et aux groupes locaux[edit]

La richesse et la force de l’association sont ses membres. Ils font la légitimité de WMFr. Cet engagement bénévole doit être davantage soutenu. Dès lors, il s’agit de soutenir chaque idée, chaque initiative locale ou nationale.

  • Renforcer le rôle des groupes locaux au sein de la gouvernance en leur proposant de participer aux grandes orientations et de donner régulièrement des avis ;
  • Permettre aux groupes locaux de bénéficier d’un budget propre en fonction de leurs besoins et actions ;
  • Proposer des formations régulières et adaptées ;
  • Être attentif à la diversité des profils.

Valoriser les contributions et l’implication bénévole à travers des systèmes de reconnaissance à l’intérieur du mouvement...[edit]

Contribuer peut être une tâche ingrate, bien souvent invisible mais ô combien essentielle et importante car elle apporte énormément aux lecteurs.

  • Engager une réflexion sur la certification des acquis liés à la contribution (certificat d’excellence à la contribution fourni par Wikimédia France). L’association pourrait fournir ‘‘un diplôme’’ à l’ensemble des contributeurs attestant de la participation à la construction d’une encyclopédie universelle ;
  • Organiser une remise de prix sympas lors de chaque Wikiconvention annuelle (plus grand contributeur, Wikipédien le plus consensuel, Wikipédien le plus illustrateur, plus ancien Wikipédien en activité…).

... À l’extérieur du mouvement par la VAE en lien avec des universités partenaires...[edit]

En contribuant, les Wikipédiens renforcent leurs compétences, apprennent énormément et deviennent bien souvent experts et connaisseurs d’une multitude de sujets. Nous souhaitons travailler à la reconnaissance de leurs contributions afin que les pouvoirs publics valident à leur juste valeur ces apports en fournissant les diplômes visés (Licence, Master…) :

  • Prise de contact avec nos partenaires du monde universitaire ;
  • Création d’une commission mixte avec le ministère de l’éducation nationale et celui de l'enseignement supérieur et de la recherche;
  • Mise en place d’un système de missions bénévoles correspondant aux attentes de nos partenaires et création d’un parcours bénévole ;
  • Accompagnement salarié dans le cadre de cette reconnaissance ;
  • Militer pour un droit Individuel à la Contribution pour permettre aux salariés de consacrer du temps à des projets open (voir rapport Lemoine ainsi que le dernier avis du Conseil d’État).

...Mais aussi auprès du grand public.[edit]

Nous devons et voulons montrer plus régulièrement le travail des Wikimédiens et le valoriser :

Objectif 2 : Attirer de nouveaux membres et diversifier les profils[edit]

Des critiques reviennent régulièrement dans la bouche des membres: « l’association n’est pas assez ouverte », « nous avons du mal à attirer de nouvelles personnes », « il y a trop peu de femmes », « nos profils et centres d’intérêts se ressemblent », « il y a trop de geeks », etc. Cet enjeu, largement partagé au sein du mouvement, doit dorénavant être moteur de notre action et une de nos principales préoccupations. Il n’est en rien rédhibitoire. Ce constat nous demande de nous interroger sur nos pratiques ainsi que sur la place que nous souhaitons laisser aux nouveaux entrants. La légitimité de WMFr tient aussi à sa capacité à représenter le plus grand nombre de personnes sensibles à son projet et à ses actions.

Lancer une campagne nationale d’adhésion : « Agir avec Wikimédia pour Wikipédia »[edit]

Malheureusement, la base de nos adhérents a stagné au fil du temps, faisant reposer sur un petit nombre la responsabilité de la promotion des projets Wikimédia et la formation de bon nombre de nos partenaires. Nous souhaitons développer la participation et augmenter le nombre d’adhérents de l’association, relais indispensable de nos actions. Sur le thème de « Agir avec Wikipédia » (à définir).

Ouvrir nos groupes de travail aux experts et passionnés thématiques[edit]

Nos groupes de travail permettent d’approfondir et de produire collectivement des connaissances et des ressources utiles à toutes et tous. Ils doivent concerner le plus grand nombre. Animés par des bénévoles ou des salariés, ils peuvent également faire appel à des compétences extérieures spécialistes des sujets liés aux domaines de la culture, de l’éducation, du juridiques, des données… La multitude des sujets traités sur les projets Wikimédia doit permettre d’attirer de nouveaux profils aux regards neufs, afin de faire le lien entre la thématique abordée, l’expertise que cela peut demander et l’éclairage attendu.

« Contribuer ? pourquoi pas moi ! »

  • Ouvrir, par principe, nos groupes de travail ;
  • Créer des partenariats et inciter des experts et sympathisants thématiques à nous rejoindre ;
  • Faciliter l’entrée au sein des groupes de travail par la publication régulièrement mis à jour de comptes rendus récapitulatifs des travaux menés.

Repenser l’expérience Wikimédienne pour les nouveaux venus[edit]

L’encyclopédie et ses projets frères traitent une multitude de sujets. Nous proposons d’intégrer, dès l’adhésion, des actions thématiques et groupes de pairs ainsi que des missions bénévoles prédéterminées ou construites avec les nouveaux membres afin de vite trouver sa place. Un véritable parcours bénévole doit être proposé à travers la définition d’une politique du bénévolat.

Faire évoluer le site de Wikimédia France vers une plateforme coopérative libre[edit]

Acteur incontournable du numérique en France, Wikimédia ne dispose pas d’une solide infrastructure web, pensée par et pour les contributeurs et parties prenantes des projets. À travers ses outils l’association doit pouvoir capitaliser sur le travail mené par ses membres et valoriser les connaissances et productions réalisées. La notion de solidarité doit aussi être présente dans les outils que nous utilisons. Ainsi, nous voulons repenser l’expérience wikimédienne en bâtissant une gouvernance saine et des consensus, en facilitant l’investissement dans la vie de l’association et dans ses groupes de travail, en co-construisant notre action :

  • Intégration et coordination de l’ensemble de nos actions sur la plateforme (lingua libre, ma commune Wikipédia…) afin de renforcer la visibilité de nos actions et créer un parcours bénévole ludique ;
  • Possibilité pour toutes et tous de créer des actions et de proposer des ‘‘missions bénévoles’’. WMFr indique clairement aux membres les possibilités d’investissement ;
  • Facilitation de l'interopérabilité des données de MediaWiki avec la plupart des grands CMS (worpress, drupal…) ;
  • Cartographie des compétences et des acteurs locaux et des partenaires ;
  • Système d’évaluation collective inspiré du projet open source Communecter

Créer un groupe de travail comprenant uniquement des non-contributeurs[edit]

Plus de 25 millions de Français consultent Wikipédia chaque mois. Ces lecteurs ont un avis et une expérience de l’encyclopédie différents des contributeurs. Nous proposons d’aller à leur rencontre et d’écouter leurs retours.

  • Appel à participation auprès de la communauté afin de déterminer les champs que nous aimerions améliorer et interroger ;
  • Travail avec des designers et psychosociologues pour affiner la démarche ;
  • Appel aux lecteurs de Wikipédia pour rejoindre un panel de non-contributeurs ;
  • Propositions d’améliorations et retour d’expérience aux communautés.

Wikimédia, tremplin des initiatives : la bourse Wiki[edit]

Afin de créer toujours plus de connaissances partagées, WMFr doit concevoir de nouveaux outils de participation, laisser plus de place aux expérimentations et soutenir des idées extérieures : la bourse Wiki propose un fond dédié pour des propositions d’actions de valorisation des projets Wikimédia (par exemple: projet d’exposition d’un musée de photos libres de droits).

Accroitre qualitativement et quantitativement les contenus en allant à la rencontre des communautés de passionnés et de la diversité[edit]

Nous détenons toutes et tous des savoirs et des connaissances, bien souvent sans même en avoir conscience. C’est aussi le rôle de l’association de faciliter cette prise de conscience et de permettre sa valorisation en s’adressant à de nouveaux publics :

  • Lancer une grande collecte en ligne (mais aussi IRL) nationale des savoirs et des connaissances des Françaises et des Français sur des thématiques variées ;
  • Expérimenter avec des associations ou groupes de personnes des captations de contenus vidéos (par exemple : danse Hip Hop pour illustrer l’article Wikipédia) ;
  • Développer les contenus audios (musique, interviews, bruits et sons, lectures d’articles de qualité Wikipédia…) ;
  • Créer un système de silo pour capter les contenus nouveaux (campagne sur Commons par exemple) ;
  • Développer des ‘’gadgets’', scripts utilisateurs qui étendent les fonctionnalités de MediaWiki, Il s’agit d’orienter et de guider les futurs contributeurs ;
  • Aller là où sont les personnes pour inciter à contribuer (lieux physiques mais aussi réseaux sociaux).

Proposer une organisation par groupe de pairs/groupe de travail. Par collège ?[edit]

Découvrir la vie wikimédienne par l’intermédiaire de groupes de pairs nous semble une idée à expérimenter afin de créer des formes d’homogénéité au sein des groupes de travail. Cette organisation permet le partage de contextes de travail, la maîtrise d'un ensemble d'outils, de préoccupations disciplinaires, de contraintes… (Par ex, inciter les GLAM français à rejoindre le groupe de travail GLAM de WMFr).

Objectif 3 : S’organiser en commun : principes de notre gouvernance[edit]

Le modèle associatif et coopératif a tendance à perdre beaucoup de temps, d’énergie et de ressources à discuter et prendre des décisions. Afin de permettre à toutes les voix d’être entendues, l’association se doit de trouver de nouvelles méthodes de collaborations qui fonctionnent avec des systèmes basés sur les idées et les actions.

La stigmergie: un nouveau modèle de gouvernance collaborative et en réseau[edit]

« La stigmergie est un mécanisme de coordination indirecte entre les personnes ou les actions ». À l’image des projets que nous soutenons, nous souhaitons un environnement dynamique. Wikimédia France stimule l'intelligence collective de ses membres et de ses parties prenantes. L’association doit être plus adaptable et flexible. Guidés par l’agilité et l’itération, nous validons collectivement et régulièrement les avancées. Les membres et partenaires sont libres de choisir où se positionner et sur quelles tâches se greffer. Le projet « Horizon 1% » propose des leviers et des outils pour faciliter et développer une compréhension commune des exigences des différents acteurs et groupes locaux :

  • Adopter le principe de la transparence par défaut et de la confidentialité si besoin. Publier l’ensemble de nos outils et documents sous Creative Commons ;
  • Favoriser les petits groupes de travail et l’auto-allocation des tâches pour une croissance « organique » et distribuée proche des besoins du terrain. L’interaction et la discussion sont facilitées. Possibilité d’utiliser d’autres outils que les listes de discussion de l’association. Faire en sorte que les gens entre eux se partagent les informations ;
  • Soutenir les membres à partir du moment où ils souhaitent porter un projet ou ont l’intention de le faire. Comme sur Wikipédia, mécanisme de contrôle a posteriori. Aucun membre n’a besoin de permission pour créer ou initier un projet ;
  • Identification collective et gestion des tâches critiques par l’équipe salariée ou des membres qui le souhaiteraient ;
  • Simplification des règles d’interactions par la mise en place d’un document cadre unique (par exemple, les 4 règles du wikimédien) ;
  • L’association est la propriété de tous, un commun, permettant de faire émerger de nouveaux membres aux profils variés.

Mettre en place une culture commune de la qualité et de l’évaluation[edit]

La démarche d’évaluation est relativement nouvelle. La nécessité de mieux connaître nos forces et nos faiblesses s’avère indispensable pour progresser collectivement et montrer nos acquis et nos réussites. Cette marche vers une meilleure connaissance (quantitative et qualitative) nous permet d’agir et de réorienter nos actions, si besoin.

  • Mise en place d’un document unique simple et co-construit par les membres pour l’évaluation et la valorisation des actions et pour quantifier notre impact ;
  • Mise en place d’une évaluation par indicateurs au niveau de l’association nationale (en lien avec les objectifs du projet « Horizon 1% ») ;
  • Possibilité de donner régulièrement son avis sur les orientations de l’association et ainsi identifier régulièrement les potentielles incohérences ;
  • Réflexion sur nos actions et leur impact afin de maximiser les interventions des membres. Proposer des modalités d’accompagnement des membres et revoir, si nécessaire, et en toute bienveillance, nos méthodes pédagogiques ;
  • Créer un groupe de travail externe afin de solliciter des avis sur nos propres pratiques d’animations d’ateliers.

Promouvoir une culture associative commune[edit]

WMFr a la chance de pouvoir s'appuyer sur un important réseau de membres et de contributeurs à travers le pays. L’association n’est pas seulement l’addition de membres et de formations à la contribution, c’est davantage l’histoire humaine de la construction d’une encyclopédie universelle et d’une multitude de formes de mobilisations et d’investissements. Fort de cette histoire et de cette diversité, Wikimédia France doit maintenant mieux fédérer ses salariés et ses membres afin de créer plus de points de repère et de connections. La communication interne doit être renforcée pour faciliter le niveau de connaissance et le partage des informations relatives à la vie de l’association.

  • Développer les moments associatifs pour apprendre ensemble. Organisation de temps d’interformation aux questionnements de chacun (genres, place des femme, diversité, sous-culture…) avec des professionnels des secteurs pour un éclairage extérieur ;
  • Relancer la Wikilettre pour permettre une diffusion plus large. Fusion de cette dernière avec la Wikirevue afin de ne pas se disperser ;
  • Revaloriser le rôle de l’équipe salariée dans cette dynamique et favoriser les rencontres entre l’ensemble de l’équipe et les groupes locaux pour une plus ample connaissance ;
  • Valoriser quotidiennement les initiatives sur le site internet de l’association.

Objectif 4 : Place au bien être et à l’épanouissement : prendre soin des communautés et lutter contre le harcèlement en ligne[edit]

Une priorité: la lutte contre le harcèlement en ligne[edit]

Les Wikimédiennes et Wikimédiens sont régulièrement confrontés, directement ou non, à la question du harcèlement en ligne. Le cyber-harcèlement peut avoir des conséquences graves sur le bien-être et la santé mentale des victimes mais aussi des témoins, qui bien souvent sont amenés à gérer ces situations. Il ne doit pas être pris à la légère au sein de l’association et il est de notre responsabilité de nous interroger sur ce phénomène et de proposer des solutions pour le contrer. Les raisons peuvent être multiples : un(e) internaute peut être harcelé(e) pour son appartenance à un sexe, sa religion, sa couleur de peau, ses opinions politiques, son comportement, son handicap … et peut prendre des formes très variées (intimidations, insultes, moqueries, propagation de rumeurs, messages menaçants, insulte via messagerie privée sur les réseaux sociaux, lynchage collectif, doxing, publication de photographies humiliantes…). Malheureusement la liste est longue. Bien que le cyber-harcèlement ne soit pas une infraction réprimée en tant que telle par la loi française, l’auteur d’actes accomplis à cette fin est susceptible de voir sa responsabilité engagée. Chez Wikimédia France, nous considérons qu’il est de notre devoir de nous préoccuper de cette question qui peut dégrader la vie de contributrices ou de contributeurs. « Horizon 1% » propose des leviers et actions pour parvenir à assainir certaines situations et éviter ces phénomènes :

  • Identifier au sein du mouvement et sur les projets les formes que le harcèlement peut prendre, les pratiques et rôles les plus à risque au sein de la communauté ;
  • Écriture et partage d’un guide au sein du mouvement pour prévenir ces phénomènes de violences (et expliciter ce qu’il n’est pas possible de faire en ligne) ;
  • Proposer une médiation et le cas échéant orienter les victimes vers les services compétents (gendarmerie, police).

Partenariat avec la Fédération Française des Psychologues et de Psychologie (FFPP)[edit]

Ces phénomènes de cyber-harcèlement sont encore récents et nous ne disposons pas encore du recul nécessaire pour les traiter au mieux avec tout le respect et la considération que nous devons aux victimes. Pour mieux comprendre, nous proposons de nous associer avec la Fédération Française des Psychologues et de Psychologie (FFPP) autour des actions suivantes :

  • Mise en place d’un système de veille et d’alertes, ainsi que d’une hotline (téléphonique et/ou mail) composée de bénévoles mais aussi et surtout de professionnels qualifiés. Diffusion de l’initiative sur les projets ;
  • Accueil d’un projet de recherche (thèse par exemple) en psychologie sociale ou appliquée sur la thématique du harcèlement en ligne pour mieux comprendre ce phénomène et le combattre ;
  • Proposer un accompagnement régulier et à distance pour des contributeurs qui en feraient la demande (en informant et en faisant le lien avec les personnes compétentes: psychologues, assistantes sociales...).

Organiser des temps conviviaux et des week-ends d’épanouissement[edit]

Ces phénomènes ne doivent pas masquer les bons moments passés au sein de l’association. Ces moments, nous souhaitons les développer et en proposer d’autres. Quand les Wikimédiens se rencontrent, c’est souvent pour contribuer. Une ou deux fois par an, nous voulons oublier la contribution et les projets Wikimédia pour entrevoir d’autres univers. L’espace d’un instant, nous pensons à nous, à nos rêves et à notre bien-être :

  • Enquête auprès des membres et des contributeurs des plus grands manques et besoins durant leurs pratiques wikimédiennes IRL (difficulté à capter un auditoire, timidité…) et en ligne (sensibilisation sur les postures et mal de dos par exemple) ;
  • Organisation chaque année d’un temps festif et d’épanouissement en partenariat avec des acteurs culturels ;
  • Proposition de stages d’épanouissement (théâtre, clown…) en lien avec des partenaires préalablement identifiés ;
  • Propositions de sorties culturelles (festival de musique par exemple).

Objectif 5 : Outiller, accompagner et former afin de permettre la contribution du grand public[edit]

Être attentif à la diversité des parties prenantes des projets Wikimédia.[edit]

« Horizon 1% » donne la priorité à l’éducation, à la formation et à la médiation autour des projets wikimédia pour atteindre notre objectif de 1% de Françaises et Français contributeurs en 2021. Pour cela, l’association doit procéder à une évolution majeure de ses actions et de ses orientations. L’avenir de WMFr et des projets Wikimédia passe notamment par sa capacité à tisser des liens et développer des partenariats avec les professionnels qui sont au contact avec les jeunes, futurs contributrices et contributeurs.

Développer la contribution à l’école.[edit]

Nous devons faire évoluer les pratiques des enseignants à destination du public «digital native». L’idée répandue, en particulier dans le milieu scolaire, que «n’importe qui peut écrire n’importe quoi sur Wikipédia», et ce sans aucune forme de contrôle, a contribué à délégitimer l’encyclopédie collaborative auprès des acteurs pédagogiques. Formidable outil pédagogique, cela n’a pas empêché Wikipédia de devenir l’une des ressources les plus utilisées du web par les communautés éducatives. Encore sous exploités, les projets Wikimédia doivent être au centre du plan stratégique de l’école numérique :

  • Créer un partenariat fort avec l’éducation nationale et créer un groupe de travail mixte entre des contributeurs et des professeurs ;
  • Développer et améliorer les guides Wikimédiens à destination des acteurs éducatifs ;
  • Développer une grande action nationale à destination des professeurs ;
  • Soutenir Wikidia à l'école primaire en créant des contenus pédagogiques adaptés pour les instituteurs ;
  • Développer le Wiki-concours lycéen ;
  • Intégrer des dispositifs Wikimédiens et plus généralement libristes au sein des formations initiales et continues des enseignants et des autres métiers éducatifs ;

Focus sur les formateurs, professeurs, animateurs...[edit]

Spécialistes du lien social et de l’apprentissage, nous souhaitons considérablement renforcer nos outils et dispositifs à leur encontre :

  • Participation régulière aux forums et salons organisés par les acteurs de l’éducation ;
  • Informer les acteurs du monde éducatif de ce qu’il est possible de faire (en classe, en colonies de vacances…) grâce à la contribution sur les projets Wikimédia ;
  • Créer des groupes de travail pour chaque type de métier du secteur éducatif ;
  • Initier une mallette pédagogique et accompagner au développement de fiches pédagogiques facilement réutilisables avec les publics ;
  • Développer des formations IRL dans le cadre du réseau Canopé ;
  • Permettre à des professeurs de développer des vidéos d’apprentissage en ligne ;
  • Accompagner le développement de projets pédagogiques (voir page projet sur Wikipédia).

Création d’une plateforme de MOOC aux contenus hébergés sur notre site[edit]

Il est essentiel de déployer un dispositif fédérateur, distrayant et intuitif, visant à accompagner le changement et l’éducation aux projets Wikimédia. En lien avec des chapitres volontaires du mouvement Wikimédia, nous souhaitons créer une plateforme de MOOC open source, multilingue et facilement réutilisable pour publier des vidéos d’apprentissage.

Créer une banque de jeux et des activités à réaliser dans le cadre de la médiation numérique[edit]

Les jeux et outils d’animation sont de formidables moyens pour acquérir des compétences dans un contexte détendu. Ils permettent de contribuer en toute convivialité. Ils induisent une démarche participative et suscitent le débat et les échanges. En lien avec des mouvements d’éducation populaire nous souhaitons constituer des ressources pédagogiques.

  • Partenariat avec la ligue de l’enseignement, les Céméa et la fédération des centres sociaux et des MJC ;
  • Identifier les freins à la contribution dans ces milieux éducatifs ;
  • Construire ensemble des fiches actions et des jeux adaptés aux publics, âges et spécificités pour leur permettre de contribuer ;
  • Développer et designer des petites applications pour smartphone pour aider à la contribution et la rendre ludique ;
  • Diffuser largement ces jeux afin de permettre leur appropriation par les acteurs de l’éducation.

Objectif 6 : La force d’un mouvement : favoriser et développer les liens internationaux[edit]

Wikimédia France fait partie d’un mouvement plus global, nous ne sommes pas seuls. A travers le monde, ce ne sont pas moins de 37 associations locales, 82 groupes d’utilisateurs, une fondation basée aux États-Unis mais aussi des organisations thématiques plus ou moins formelles. À l’échelle européenne, une petite vingtaine de chapitres composent le mouvement Wikimédia. Cette multitude d’acteurs aux langues et dialectes différents doivent pouvoir travailler plus souvent ensemble et mutualiser des outils, des méthodes et des pratiques pour faire réseau, pour faire mouvement.

Renforcer nos liens avec la fondation[edit]

L’année 2017 n’aura pas été de tout repos pour les relations entre la fondation et le chapitre français (visite en France, audit, plan d’actions coercitif…). Nous souhaitons rétablir un partenariat sain par une posture pro-active :

  • Questionnement sur les attentes respectives à moyen et long terme ;
  • Contacts réguliers et participation active au projet de refonte de la gouvernance de la fondation ;
  • Communiquer et proposer régulièrement des retours d’expériences en lien avec notre nouveau projet associatif (en plus des rapports envoyés).

Entretenir et développer la réflexion inter-chapitres à l’échelle européenne[edit]

Les chapitres sont présents dans la majorité des pays européens. Cette diversité est une force pour notre mouvement et une formidable opportunité de porter les sujets qui nous sont chers à l’échelle européenne. Ensemble nous pouvons améliorer notre visibilité, mutualiser un ensemble de dispositifs et d’actions ainsi que porter des actions de lobbying plus efficaces. (Voir objectif 11, préciser et renforcer notre mission de lobbying et nos modalités d’interpellation politique).

  • Mutualiser la conception de nos outils (comme le MOOC ou encore Lingua Libre par ex) ;
  • Inviter lors des WikiConventions francophones les chapitres européens afin de faciliter les retours d’expériences et les moments de partage ;
  • Créer un groupe de travail entre les chapitres volontaires pour imaginer le futur du mouvement Wikimédia à l’échelle européenne.

Développer une véritable approche francophone[edit]

Par l’intermédiaire de WikiFranca, nous souhaitons revaloriser notre présence dans l’espace francophone. La collaboration entre les chapitres francophones doit être accentuée et une réflexion doit être menée sur cet enjeu essentiel du mouvement Wikimédien. Le nombre de francophone à travers le monde s’établit à 280 millions, ce qui en fait la 5ème langue la plus parlée. Pourtant la majorité des contributeurs à Wikipédia en français sont français. Cette situation entraine des biais sur les articles. Par exemple, la majorité des articles liés à l’Afrique sont écrits par des français souvent bien éloignés géographiquement et culturellement. Nous souhaitons lancer une grande réflexion avec l’ensemble des francophones intéressés afin de trouver des solutions pour faciliter la contribution de toutes et tous en dehors de France.

  • Dynamiser le groupe de travail francophone en l’ouvrant à des acteurs humanitaires et identifier les freins à la contribution dans les pays francophones africains ;
  • Créer des dispositifs et outils facilitant l’apport des contenus (enregistrer des sources orales via Lingua Libre par ex.) et soutenir les actions menées comme Wiki Loves Africa ;
  • Déployer à grande échelle Wikipédia hors ligne (Kiwix) avec l’O.I.F. et des ONG partenaires dans des villages africains.

Objectif 7 : Aménager une maison de la contribution, tiers lieu contributif[edit]

«Les tiers-lieux, appelés aussi espaces de travail partagés et collaboratifs, désignent des lieux de travail où la créativité peut naître entre différents acteurs». Ce concept se développe en France et dans le monde à grande vitesse. En lien avec la communauté francophone des développeurs de Tiers-Lieux, les membres de Wikimédia et les communautés, nous souhaitons réinventer l’expérience travail et contribution IRL. La maison de la contribution de WIkimédia France intègre quatre dimensions et espaces distincts.

Un espace de travail pour l’équipe salariée et les contributeurs : le WikiJob[edit]

Aménagé par et pour les salariés, l’espace travail du tiers-lieu est pensé pour répondre aux attentes du code du travail, aux contraintes légales et sécuritaires mais aussi au bien être de l’équipe salariée.

  • Proposer aux salariés d’aménager leur espace de travail selon leurs besoins et souhaits ;
  • Réflexion sur l’accueil de salariés d’associations ‘‘amies’’.

Un laboratoire d’innovation et de contribution : Le WikiLab[edit]

Équipé comme un studio d’enregistrement radio avec micros cet espace est une invitation à organiser des temps contributifs audio. Il incite à de nouveaux types de contributions et permet d’accueillir de nouvelles personnes et membre. Le Wikilab permet d'explorer des pistes qui peuvent ensuite être déployées dans d’autres territoires via les groupes locaux.

  • Créer de l’animation autour de l’espace contributif (accueil musiciens pour interprétation d’oeuvres musicales du domaine public en vue d’illustrer les articles de Wikipédia…) ;
  • Avoir des caméras pour enregistrer et capter des contenus vidéos ;
  • Accueil de personnalités admissibles sur Wikipédia pour les interviewer afin de générer des sources, contenus et illustrations orales ;
  • L’ensemble du dispositif peut être mobile afin de faciliter la présence lors d’événements extérieurs.

Un lieu ressource et de documentation : la WikiDoc[edit]

Les Wikimédiens peuvent trouver des caméras en prêt, un scanner à livre, des ordinateurs en libre accès, des livres du domaine public…

Un espace convivial géré par des contributeurs : Le Wikibar[edit]

A l’image du kotopo à Lyon nous souhaitons, par l’intermédiaire d’un lieu adapté, susciter la rencontre, les échanges, les moments conviviaux et l’accueil du grand public.

  • Espace permettant aux Wikimédiens de se retrouver régulièrement et d’organiser des soirées à thème (WikiCheese, soirées jeux, temps contributifs…).

Objectif 8 : Faire évoluer le modèle économique de Wikimédia France[edit]

Depuis la création de l’association en 2004, le modèle économique a peu évolué. Une partie de notre financement provient de la fondation par l’intermédiaire des demandes FDC, Comité de Distribution des Fonds, (Funds Dissemination Committee). Une autre part des grands et petits donateurs privés donnent directement à Wikimédia France. Cette situation, confortable bien souvent, peut s’avérer problématique pour la pérennité de l’association lors de crises et constitue un véritable risque. Il convient donc de réfléchir et de proposer des solutions afin de diversifier nos sources de financement pour jouir d’une meilleure stabilité financière, réduire notre dépendance aux aléas budgétaires et conserver une indépendance forte (par exemple, la part de chaque financeur dans notre budget global pourrait ne pas excéder 5%).

Redéfinir la stratégie économique de l’association[edit]

L’évolution des actions de l’association à travers le projet «Horizon 1%» doit inclure une remise à plat de notre modèle économique pour nous adapter et anticiper intelligemment les contraintes et opportunités nouvelles (prise en compte des besoins et attentes des communautés et des donateurs, analyse affinée des potentiels financeurs publics et privés, découverte des potentialités d’une reconnaissance prochaine d’utilité publique).

Renforcer nos relations avec les donateurs actuels[edit]

Nos relations avec les donateurs restent actuellement assez limitées à quelques mailings annuels. Nous ne connaissons que trop peu nos donateurs réguliers. Nous proposons d’en connaitre plus sur eux:

  • Enquête sur les raisons du don, les souhaits et besoins des donateurs ;
  • Proposer aux donateurs de participer à des actions ponctuelles et ciblées via un crédit temps (sorte de probono interne) ;
  • Fusionner la Wikilettre et la Wikirevue. L’adapter pour refléter la vie de l’association et de l’ensemble de ses acteurs ;
  • Expérimenter un financement sur des projets phares de l’association (sorte de crowdfunding interne) ;

Adapter nos récoltes de fonds aux nouveaux usages[edit]

Le don a évolué ces dernières années avec l’apparition de nouveaux usages, notamment sur internet. WMFr propose de les d’expérimenter.

  • Créer des partenariats avec des entreprises afin d’expérimenter le service ‘‘l’arrondi en ligne’’ ;
  • Proposer sur le site de Wikimédia France un ensemble d’actions à financer et indiquer à quoi peut servir un don (par exemple pour un don à hauteur de 100 euros : financement d’une sortie photo) ;
  • Tester dès 2018 le don par SMS.

Développer et animer un réseau de très grands donateurs[edit]

L’émergence d’une nouvelle philanthropie fait entrevoir un potentiel immense de financement pour l’association. Grâce à une nouvelle approche et au soutien de principaux donateurs (don entre 10 000 et plusieurs millions d’euros) ou de donnateur médian (500 à 10 000 euros), nous espérons diversifier nos sources de financement. Cela nous demande de:

  • Définir les cibles grands donateurs en fonction des affinités et proximités avec l’objet social de Wikimédia France ;
  • Développer, animer et fidéliser les grands donateurs au travers de relations individuelles régulières et personnalisées ;
  • Proposer une offre adaptée et un temps annuel convivial (un repas payant dans un grand musée. Prendre exemple sur les soirées donateurs au Palais des Beaux Arts de Lille) ;
  • La gestion des données à caractère personnel est d’une importance capitale. Nous souhaitons proposer un haut niveau de protection à nos donateurs (et membres) et satisfaire aux exigences de la CNIL en vue de l’obtention du label « Gouvernance Informatique et Libertés ».

Développer les partenariats avec les entreprises[edit]

Les entreprises soutiennent de plus en plus les associations notamment à travers des politiques de responsabilité sociétale. Elles peuvent se montrer très intéressées pour soutenir des actions de valorisation et de conservation numérique du patrimoine, de renforcement de la visibilité des communes françaises sur Wikipédia (fondation du crédit agricole par exemple), ou encore d’implémentation d’outils et de pratiques collaboratives. Les wikimédiens, forts de leurs expertises agiles, du travail collaboratif et des approches multidisciplinaires peuvent intervenir lors de temps de formations pour former des salariés et des directions à ces compétences de plus en plus valorisées dans le monde de l’entreprise. En veillant à rester dans le cadre éthique définit collectivement, l’association constituera un groupe de travail constitué de membres volontaires souhaitant initier cette démarche.

« La seule garantie de la liberté, c’est encore et toujours l’indépendance financière » Jean-Claude Clari

Rechercher de nouvelles sources de financement dans le cadre de la reconnaissance d’utilité publique[edit]

Au-delà de la portée symbolique, la reconnaissance d’utilité publique permet de recevoir des legs et donations, des immeubles ou encore d’agir en justice dans un intérêt collectif. Gage du sérieux et de la qualité du travail mené par l’association, elle a aussi une fonction de légitimation auprès du grand public. Intégrant dans sa pratique la transparence par défaut, l’association n’aura aucun mal à se conformer aux obligations légales réclamées par la R.U.P.

  • Créer un comité d’audit, véritable instance d’évaluation indépendante et permanente composée de membres et de personnalités extérieures (elle émettrait des avis sur un ensemble de champs: déclaration de conflit d’intérêt, gestion financière, gouvernance…) ;
  • Définir une véritable stratégie pour exploiter la reconnaissance d’utilité publique en vue de pérenniser les finances de l’association (exonération de taxes, rescrit fiscal, réductions d’impôt pour les donateurs mais aussi influence sur l’image de l’association auprès du grand public…) ;
  • Lancer une réflexion sur les possibilités qu’offre la RUP pour le développement de notre maison de la contribution en lien avec nos «major donors» (très grands donateurs) grâce aux relations de confiance établies.

Réflexion autour de la valorisation des contenus présents sur les projets Wikimédia avec une maison d’éditions[edit]

Le contenu des projets wikimédia est sous licence Creative Commons. Le titulaire des droits autorise toute utilisation de l’œuvre originale, y compris à des fins commerciales, et la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale. Comme une reconnaissance à l’égard des contributeurs et afin de soutenir notre communauté active nous souhaitons initier un travail sur la valorisation des contenus sous licences libres.

  • Les projets Wikimédia sont riches d’illustrations. Pourquoi ne pas, en partenariat avec une maison d’éditions, expérimenter en publiant un livre des plus belles photos de Commons en vente dans des librairies françaises (‘‘guide naturaliste’’, ‘‘voyages à travers le monde’’, ‘‘villages africains’’, ‘‘les plus beaux paysages de France’’, ‘‘les religions du monde à travers les manuscrits’’…) ;
  • Tester en accord avec les contributeurs une forme de rémunération et de partage des bénéfices de la vente (même minime) ;
  • Imaginer et initier un groupe de travail sur le thème de la visualisation de données pour imager les données brutes de Wikidata et de Wikipédia.

Objectif 9 : Moderniser la communication de l’association pour être plus visible[edit]

Moderniser notre communication pour mieux et plus communiquer s’avère être un enjeu crucial. En interne, les membres et la communauté se plaignent régulièrement du manque ou d’une mauvaise circulation de l’information voire d’une opacité. À l’extérieur du mouvement, notre communication est bien souvent défensive et le positionnement de l’association vis à vis de Wikipédia est encore trop mal compris.

Optimiser la circulation de l’information entre les membres, l’équipe salariée et le conseil d’administration[edit]

Les acteurs de l’association peuvent intervenir à différents niveaux : national par son conseil d’administration et son équipe salariée, local par ses membres et ses groupes locaux. Cette diversité est une force mais peut s’avérer problématique si toutes et tous n’ont pas un égal accès aux dossiers et à l’actualité de l’association. Dès lors, il s’agit de produire des supports et de proposer des outils communs pour collectivement monter en compétence. La communication n'est pas toujours un état naturel, elle doit être organisée.

  • Publier et rendre plus visible aux membres l’ensemble des décisions du conseil d’administration sur le site de WMFr ainsi que les projets de partenariats. Faire appel aux votes des membres si besoin ;
  • Réaliser un Kit de communication facilement utilisable par les membres ;
  • Profiter des rencontres IRL des membres pour régulièrement expliquer ce que fait l’association (en allant souvent sur le terrain et en organisant des ‘‘talks’’ en ligne) ;
  • Publier régulièrement des vidéos pour expliquer ce que nous faisons (à l’image des youtubeurs).

Accroitre notre communication auprès de la communauté. Wikimédia, le média des wikis[edit]

Les acteurs du mouvement Wikimédia ne se font pas assez confiance. Une partie de la communauté doute de la légitimité de l’association et WMFr ne communique pas assez auprès d’elle. Nous voulons améliorer nos relations et reconquérir une légitimité.

  • Publier régulièrement des nouvelles de l’association sur le bistro de Wikipédia et sur les autres projets frères ;
  • Tisser des liens avec les concepteurs de la RAW, de la Wikimedia research Newsletter, du Wikimag, du signpost ou des ‘’actualités techniques’’ afin d’imaginer les meilleurs modes de soutien que l’association peut apporter à ces infolettres et aider à leur diffusion (voire y contribuer) ;
  • Publier chaque mois notre compte rendu d’activité ainsi que l’ensemble des documents comptables et administratifs sur notre site internet ;
  • Grâce aux contributeurs, montrer ce qu’il se passe sur les projets Wikimédia moins connus (à l’image de ce que font les Wiktionnaristes sur le bistro de Wikipédia) ;
  • Proposer une offre de service claire aux communautés.

Diversifier nos modes et nos outils de communication[edit]

Varier les modes et supports de communication permet de toucher un public plus large et d’aller à la rencontre des lecteurs de Wikipédia.

  • Continuer à être présent sur les réseaux sociaux et interagir plus avec nos followers ;
  • Organiser des temps d’échanges sur les réseaux sociaux pour répondre aux questions des internautes avides d’en découvrir plus sur Wikipédia et ses contributeurs (‘‘# du libre’’) ;
  • Rajeunir nos cibles en expérimentant la publication et mise en valeur des projets sur Snapchat et Instagram (les plus belles photos de Commons par ex) ;
  • Utiliser plus de contenus vidéos et audios et les utiliser sur les réseaux sociaux (vidéo mensuelle de l’équipe salariée par ex.). Rendre visible nos actions : chaine youtube en ccby et vidéos sur Commons ;
  • Filmer et organiser une série de vidéos sur le thème «Wikipédia et moi» afin de démystifier la contribution sur les projets ;
  • Développer la ‘‘Wikipédia mobile’’: exposition Commons et Wikipédia itinérante dans les villes. Il s’agit de développer une interaction entre le monde wikimédien et le grand public, entre le monde réel et ‘‘l’IRL’’.

Renforcer notre communication d’influence en ligne[edit]

WMFr doit saisir toutes les opportunités offertes par l’actualité pour faire valoir son point de vue et les causes que nous défendons auprès de l’opinion publique (plaidoyer externe). L’association ne peut plus seulement mettre en avant ses propres actualités. Cette approche permet la propagation des messages mais aussi leur appropriation et leur enrichissement par les parties prenantes.

  • Définir en lien avec le projet associatif la stratégie d’influence que nous souhaitons mettre en place (objectifs, moyens, acteurs, risques, rapports de force…) ;
  • Choisir des thématiques qui seront développées dans les années à venir pour notre communication d’influence (éducation à la contribution, domaine public…).

Développer un réseau de porte parole par collège/groupe de travail[edit]

En remplacement du conseil scientifique, nous souhaitons laisser plus de place aux experts thématiques. Qui peut mieux qu’un spécialiste représenter le groupe de travail et mettre en valeur un sujet ? Désigné par le groupe, un (ou plusieurs) porte parole thématique est invité à intervenir lors de colloques, publier dans des revues spécialisées et disséminer les initiatives auprès de ses propres groupes de pairs. Par exemple, un scientifique sera amené, lors d’un congrès, à présenter l’intérêt et l’importance de la vulgarisation d’un sujet via un article Wikipédia. L’association leur propose un accompagnement, si besoin, pour monter en compétence sur les sujets liés à la contribution et à l’ensemble des projets Wikimédia.

  • Proposer à des experts de rejoindre nos groupe de travail grâce à l’appui du groupe de pairs ;
  • Définir collectivement les attentes de l’association par rapport à ces groupes ;
  • Proposer un accompagnement adapté à chaque groupe et définir collectivement le rôle du porte parole en fonction des besoins et attentes de chacun ;
  • Permettre la publication des retours d’expériences.

Attirer chaque année un ambassadeur de bonne volonté[edit]

Les ambassadeurs de bonne volonté sont des personnalités qui utilisent leur talent ou leur renommée pour diffuser les idéaux de notre mouvement en France à titre gracieux. Ils permettent d’attirer l’attention des médias et de relayer nos campagnes et projets.

  • Identifier des personnalités sensibles à notre cause et leur proposer de devenir ambassadeur ;
  • Organiser une rencontre entre les personnalités choisies et les membres de l’association ;
  • Créer des contenus vidéos et des messages des ambassadeurs pour diffusion sur les réseaux sociaux ;

Chaque membre peut être un ambassadeur de l’association[edit]

Les temps de formation et d’épanouissement proposés régulièrement par l’association doivent amener les membres, s’ils le souhaitent, à représenter l’association lors de colloques universitaires ou à répondre aux demandes d’interviews avec les médias. Ils pourront compter sur le soutien de l’équipe salariée et du conseil d’administration.

Objectif 10 : Renforcer les projets phares et en inventer de nouveaux[edit]

Le libre partage de la connaissance implique de réfléchir et de s’adapter aux potentiels nouveaux usages des projets Wikimédia, aux manières de contribuer, aux actions que nous menons ainsi qu’aux solutions que nous employons pour parvenir à atteindre l’objectif du projet associatif : permettre à 1 % des Françaises et des Français de contribuer d’ici fin 2023.

Faire vivre l’innovation, l’expérimentation et développer des animations autours des projets[edit]

En lien avec la maison de la contribution (tiers lieu contributif), nous souhaitons proposer de nouvelles activités contributives ludiques : sonores, audios, vidéos et textuelles. Ces activités sont déclinables à souhait, presque à l’infini:

  • Accueil de musicien pour interpréter des ouvres en vue d’illustrer un article (par exemple un violoniste enregistre au sein de la maison de la contribution un morceau du répertoire pour illustrer l’article violon ou celui consacré à Mozart. Ou encore, une personnalité présente sur Wikipédia serait invitée à se présenter oralement de manière neutre en vue d’illustrer l’infobox) ;
  • A l’image des vidéos tournées à la manufacture de Sèvres, permettre à un ensemble de métiers de documenter leurs pratiques (par ex, en partenariat avec l’O.M.S. un chirurgien filme un accouchement pour diffuser les techniques médicales sur l’ensemble des versions linguistiques de Wikipédia ou sur Wikiversité) ;
  • Relancer le festival du domaine public en invitant des artistes à se produire en diffusant une oeuvre sous Creative Commons (peut être intitulé ‘‘Une chanson pour Wiki’’) ;
  • Développer avec la communauté un chatbot qui répondrait aux questions des lecteurs et inciterait à la contribution.

Des approches thématiques pour intéresser le plus grand nombre[edit]

Les projets Wikimédia traitent d’une multitude de sujets : des sports aux musiques du monde, des arts aux grands de ce monde, des sciences aux territoires… Cette diversité doit être prétexte à mobiliser un grand nombre de nouveaux contributeurs passionnés et avides de partager leurs connaissances et leurs passions (maitrise et accès aux sources, mise à jour régulière des articles, illustrations photos et sonores...). C’est par le prisme des passions et des métiers des individus que nous les amènerons à contribuer et à s’acculturer aux règles de Wikipédia. Dès lors, il s’agit de responsabiliser les parties prenantes de Wikipédia à prendre soin des articles et à les enrichir.

  • Vulgariser à destination du grand public les règles de contribution à Wikipédia (guide reprenant les explications disponibles sur Wikipédia) ;
  • Mettre en place les Universités Wikipédia (atelier de contribution comprenant des spécialistes d’un sujet, des wikimédiens et un lieu d’accueil ou une institution partenaire) (triangulation des ateliers). L’atelier peut démarrer par une lecture commune d’un article afin d’identifier les manques et les besoins pour une mise à jour ;
  • Lister un ensemble de thème à traiter en lien avec la communauté (et les pages projets sur Wikipédia) et organiser des rencontres professionnelles dédiées à l’amélioration des articles (communes, GLAM…) à l’image du groupe de travail ‘‘langues et francophonie’’ de WMFr ;
  • Choisir un thème de l’encyclopédie chaque mois et créer un engouement autour.


Concevoir de nouveaux outils de contribution ludiques voire gamifiées[edit]

A l’image de Lingua Libre, de l’été des villes, de WikiMuseum ou de Ma Commune Wikipédia, nous souhaitons proposer de nouvelles expériences à nos partenaires. Ces projets seront pensés pour être déclinables pour l’ensemble d’une profession, d’une pratique amateur… Ces projets ciblés permettent d’entrevoir l’encyclopédie par une ‘‘petite porte’’, sur des sujets que les futurs contributeurs aiment et souhaitent valoriser. En lien avec la fondation et la communauté, nous souhaitons simplifier l’apport de contenus audio et vidéos.

  • Imaginer un nouvel outil de contribution via smartphone en lien avec la fondation et la communauté ;
  • A l’image des Wikidatas games, développer des petites interfaces de jeux simples et rapides (par exemple, reconnaitre les photos de ma ville en vue de les décrire ou enregistrer des bruits et des sons…) ;
  • Diversifier les usages de Lingua Libre en offrant le possibilité d’enregistrer des textes, des contes, de la poésie, des musiques, des interviews, des chants traditionnels… ;
  • Valoriser et simplifier la captation vidéos en lien avec des acteurs aux savoir-faire reconnus (métiers d’arts, danseurs…).

Pour une offre de service renouvelée et clarifiée[edit]

Nous souhaitons revaloriser, à travers une offre de service renouvelée, l’apport concret de WMFr auprès des collectivités territoriales, des communautés linguistiques, des acteurs du libre et aussi et surtout auprès des communautés wikimédiennes. En montrant les belles réussites et les projets menés, en montrant et en quantifiant l’impact d’une collaboration, nous souhaitons inciter d’autres acteurs à s’engager dans une valorisation de leurs contenus, sources et données sur les projets Wikimédia. Aujourd’hui, notre offre de service n’est pas assez lisible et ne permet pas à nos partenaires de rapidement comprendre l’intérêt qu’ils ont à collaborer avec Wikimédia France. Élaboré avec la participation active de nos partenaires et grâce aux retours d’expériences des membres de l’association, l’offre de service doit être pensée pour correspondre à l’ensemble de nos groupes de travail, aux attentes de la communauté et à celles du partenaire. Il nous apparaît essentiel d’être souple et agile pour s’adapter aux obligations des institutions avec lesquelles nous travaillons, qui bien souvent font faces à des systèmes hiérarchiques et décisionnels complexes.

  • Lister l'ensemble des avantages que procure un partenariat avec l’association ;
  • Lister pour chaque type de partenaire un ensemble d’actions à réaliser (en totale autonomie, avec nos outils et/ou en relation avec des contributeurs) ;
  • Réaliser un bilan des attentes non satisfaites avec nos partenaires passés. Nous pourrons ainsi déterminer les actions à promouvoir pour construire les réponses aux attentes non satisfaites récurrentes ;
  • Permettre à chaque groupe de travail de proposer sa propre offre de service afin de coller au mieux avec les réalités d’un secteur d’activités ou d’une profession ;
  • Se rapprocher de la communauté pour découvrir les besoins latents et les transformer en besoins explicites (VAE, formations internes…)

Une réflexion constante sur l’expérience utilisateur[edit]

Contribuer aux projets Wikimédia est une expérience unique de partage de connaissances, d’interactions avec d’autres contributeurs, d’apprentissage de la collaboration et de la recherche de consensus. Pour parvenir à notre objectif de 1% de Françaises et Français contributeurs en 2021, nous ne pouvons plus faire l’économie d’une prise en compte des avis des participants. A cet effet, nous souhaitons engager une réflexion sur les actions que nous menons afin de maximiser l’engagement et la participation des contributeurs novices grâce à une expérience utilisateur optimale.

  • Création d’un groupe de travail multidisciplinaire bénévole (data scientists, ingénieurs web, créatifs, sociologues…) en vue de faire des retours d’expériences et des propositions aux communautés ;
  • Agrémenter le parcours bénévole de ‘‘call to action’’ IRL et on-line grâce à la banque de jeux et d’activités ;

Objectif 11 : Préciser et renforcer notre mission de lobbying et nos modalités d’interpellation politique[edit]

Wikimédia France, association incontournable du numérique, de l’éducation et de la culture exerce depuis de nombreuses années une action de lobbying à destination du grand public, des décideurs politiques, des institutions culturelles et territoriales. A l’heure où l’internet libre et accessible et la neutralité du net sont remis en question dans de nombreux pays, notre action doit être développée et renforcée pour être partagée avec le plus grand nombre d’acteurs: des membres aux groupes locaux en passant par l’équipe salariée et le conseil d’administration mais aussi par les sympathisants à l’extérieur de notre mouvement. Ces dernières années, l’association a pris position sur le sujet de la liberté de panorama. Il apparaît aujourd’hui essentiel de compléter et d’actualiser notre discours, nos revendications et nos prises de position, ensemble.

Monter collectivement en compétence sur ce sujet[edit]

Le lobbying c’est autant l’échange d’idées et d’informations que l’assistance et le développement d’actions avec nos partenaires. Via un groupe de travail collectif aux acteurs du libre et au mouvement des communs, nous souhaitons améliorer nos compétences interpersonnelles de persuasion, perfectionner notre aptitude à nous exprimer en public et à défendre nos valeurs et positionnements.

  • Approche pratique du lobbying par des formations proposées aux membres avec des professionnels du secteur pour connaitre les rouages des processus (décoder le fonctionnement des systèmes politiques et administratifs locaux, comprendre l’enchevêtrement des compétences pour identifier les domaines d’intervention…) ;
  • Propositions d’actions de lobbying aux membres (rencontrer le maire de sa ville, par exemple, pour l’inciter à publier sous open data) ;
  • Documenter les expériences wikimédiennes en matière de lobbying et les diffuser au sein du mouvement.

Co-construire un plaidoyer et une stratégie collective[edit]

Le plaidoyer, et particulièrement celui en faveur des politiques publiques, constitue un défi car il peut impliquer de s’opposer à la position d’organisations sur certaines questions et enjeux gouvernementaux. Étant donné que ces politiques peuvent affecter le bon fonctionnement des projets Wikimédia, nous avons le droit et le devoir de nous exprimer afin de faire valoir nos opinions pour la préservation des communs numériques que nous soutenons.

  • Création d’un groupe de travail ouvert et spécifique au lobbying ;
  • Élaborer des positions politiques sur les sujets utiles aux membres et au mouvement, les évaluer régulièrement et les actualiser. Trouver des consensus au sein du mouvement sur ces questions. (Par exemple: plaidoyer pour une littérature numérique francophone, pour la connaissance libre et la contribution à l’école ou encore pour une culture ouverte et accessible…) ;
  • Création d’un guide régulièrement actualisé à destination des membres pour suivre l’actualité juridique ;
  • Réaliser une veille juridique.

Élaborer des positions communes aux chapitres et associations proches au niveau français et européen[edit]

Les problèmes juridiques auxquels Wikimédia France est confrontée peuvent intéresser les autres entités du mouvement en Europe. Ainsi, collectivement, nous souhaitons défendre notre approche positive du domaine public et la société de la connaissance que nous revendiquons.

  • Proposer une action juridique européenne chaque année. (Un pourcentage non négligeable de lois françaises découlent des dispositifs législatifs européens).

Développer des actions de revendication IRL visibles[edit]

Au sein du mouvement, nous n’utilisons que trop peu les diverses formes d’actions revendicatives non violentes: opérations symboliques ou « coup de poing ». Ces méthodes ne sont pas encore dans l’ADN des Wikimédiens. Cependant, nous souhaitons les expérimenter au sein du mouvement avec un groupe de membres volontaires. En communiquant, en montrant les aberrations menées contre le domaine public, nous voulons alerter l’opinion publique et signifier nos désaccords. Nous souhaitons aussi montrer les belles choses que permettent les projets Wikimédia, les licences libres et ainsi être dans une démarche positive et constructive.

  • Organiser des expositions photos et des contres expositions (copyfraud ou droit d’auteur par exemple) lors d’événements culturels ;
  • Imaginer des actions visuelles dans la ville (par exemple sur les colonnes de Buren à Paris) ;
  • Création d’un ‘‘groupe action’’ chargé d’organiser les actions de revendication.

Privilégier les alliances et les synergies avec des associations proches[edit]

Wikimédia n’est pas seule, en France, à militer pour une société de la connaissance, à soutenir les contenus libres, ouverts et accessibles. La quadrature du net, Open Street Map, Framasoft, l’April, Mozilla, la fédération FDN, le mouvement des communs et bien d’autres collectifs, associations et entreprises s’engagent. Ensemble, nous défendons le modèle contributif et un internet neutre et ouvert. Les membres de Wikimédia France contribuent aussi, pour beaucoup, à ces projets et les communautés travaillent régulièrement ensemble.

  • Envoyer un signal fort aux communautés des différentes organisations sur notre volonté de faire alliance ;
  • Organiser des rencontres avec les têtes de réseaux pour imaginer une stratégie collective et des actions communes ;
  • Publier un communiqué et une lettre ouverte dans la presse française pour mieux faire connaitre nos positions aux citoyennes et aux citoyens ;
  • Organiser un tour de France des projets libres et de la contribution avec d’autres associations (rencontres publiques).

Objectif 12 : Valoriser et documenter les expertises Wikimédiennes[edit]

Depuis 2001 et l’avénement de Wikipédia, les contributeurs et contributrices ont développé un savoir-faire dans la construction d’une encyclopédie universelle multilingue et collaborative ainsi que sur des sujets connexes: transparence, numérique, droit d’auteur, partage de la connaissance, outils libres… Cette expertise pâtit cependant d’un déficit de valorisation qu’il convient de corriger.

Documenter et modéliser les pratiques wikimédiennes[edit]

En capitalisant et en partageant les bonnes pratiques, Wikimédia et les communautés peuvent tirer des enseignements de leurs propres expériences. «Horizon 1%» propose de valoriser ces pratiques et ces savoirs pour inspirer d’autres personnes et rendre hommage au travail des wikipédien(ne)s. L’occasion est ainsi offerte de transformer le savoir en action et de renforcer les capacités de toutes et tous.

  • Créer un guide de bonnes pratiques pour générer des idées nouvelles, traduire des connaissances tacites en connaissances explicites et permettre l’élaboration de ‘‘modèles’’ pour transférer ces connaissances à des tiers intéressés. Ce travail permet également de rendre disponible des solutions novatrices et de dégager des pistes de réflexion utiles aux projets wikimédia et à la communauté ;
  • Promouvoir la marque Wikimédia France à travers les compétences de ses membres. Permettre à la task force qui intervient lors de formation en entreprise (et ailleurs) de s’appuyer sur un document cadre explicitant clairement les forces des pratiques wikimédiennes. C’est aussi un outil fondamental pour l’action de collecte de fonds ;
  • Promouvoir Wikimédia France comme organisation apprenante. Cette démarche nous permet de rester continuellement en phase avec notre écosystème.

Initier ou rejoindre des espaces de réflexion et de recherche[edit]

L’association noue régulièrement des contacts et des partenariats avec des équipes de recherche, des universités, des associations. Ces relations alimentent notre réflexion. Plus que jamais nous voulons collaborer avec des entités diverses pour imaginer l’encyclopédie du futur.