Strategy/Wikimedia movement/2018-20/Blog posts/De la Parole aux Gestes

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search
This page is a translated version of the page Strategy/Wikimedia movement/2018-20/Blog posts/Walking the Talk and the translation is 86% complete.
Other languages:
English • ‎français

Le user groupe Côte d'Ivoire fait avancer la réflexion sur le renforcement des capacités du Mouvement

By Koffi Donatien Kangah and Nikki Zeuner

Le Wikimedia stratégie de mouvement groupe de travail sur le renforcement des capacités s'est réuni en présentiel en juin à Singapour. En trois jours intensifs, le groupe a discuté des grands thèmes du renforcement des capacités - l'équité, le soutien entre pairs, le financement, l'évaluation, les ressources d'apprentissage, les méthodes au-delà de la formation, la durabilité et la gouvernance communautaire - et a conclu la réunion avec un ensemble de recommandations provisoires, marquant le début d'une structure de renforcement des capacités, avec des fonctions en partie centralisées et en partie décentralisées, qui sera présentée pour la consultation communautaire, à Wikimania.

Ces recommandations n’avait malheureusement pu bénéficier des contributions de l’ivoirien Donatien Kangah, lui aussi membre groupe de travail “Renforcement des capacités”. Cela en raison de problèmes d’entrée à l’arrivée à Singapour. Une situation jugée inacceptable par ses collègues du Groupe de travail, déjà qu’il avait été assez difficile d'assurer pour lui une participation significative aux réunions en ligne, en raison de la fracture linguistique entre le français et l'anglais. Toute chose qui présentait le risque d’avoir des recommandations élaborées sans la contribution des communautés africaines.

Pour pallier cette situation, une réunion de rattrapage a été convenue et la coordinatrice Nikki Zeuner du groupe de travail s'est rendue à Abidjan fin juillet pour rencontrer Donatien et son user group. Ainsi, les conversations ont-elles permis de mieux comprendre la situation, le pouvoir et les idées des communautés émergentes, à l’image du groupe d'utilisateurs de Côte d'Ivoire.

The conversations resulted in a much better understanding of the situation, the power and the ideas of emerging communities such as user group Cote d’Ivoire. Recommendations now  reflect their perspectives.

Nous avons retenus dans le cadre de ce billet trois points des discussions qui ont eu lieu à Abidjan, et qui ont permis de mettre à jour les recommandations du groupe de travail.

Développement communautaire et professionnalisation de l’organisation. Il ressort des discussions que la croissance observée dans les communautés émergentes, notamment en Côte d’Ivoire et en Afrique, ne peut s’appuyer uniquement et durablement sur la seule force des bénévoles. La réalité, c’est qu’à un moment se pose la question de la disponibilité de ceux-ci pour la conduite des activités. Or cette disponibilité s’effrite au fil des ans, les besoins individuels s’imposant de plus en plus. Alors que les défis du mouvement au niveau local demeurent parfois importants au-delà de la simple contribution éditoriale. D’où la nécessité de soutenir le développement des communautés en renforçant leurs capacités organisationnelles, ne serait-ce que par des équipes salariés; aussi minimes soit-elles. Même restreintes ou à temps partiels, elles s’avèrent utiles pour piloter et coordonner des projets et programmes, pour assurer la comptabilité, la logistique, la communication lors des événements...Toutes ces activités ne peuvent être assurées durablement et efficacement de façon bénévole.

Renforcement de capacités entre pairs. Autre élément de discussions qui nécessite d’être souligné, c’est le potentiel des expériences de renforcement de capacités possibles entre pairs, entre communautés de contextes sensiblement identiques. Ces expériences ont l’avantage d’être facilement capitalisées tant les barrières à la compréhension des enjeux sont quasiment nulles. Il y a deux années, le groupe d’utilisateurs ivoiriens recevait à la faveur du Volontariat international de la Francophonie un Wikipédien tchadien. Pendant un an, il avait rejoint la communauté ivoirienne, participé aux activités, observé le fonctionnement. De retour au Tchad, il lançait un Group d’utilisateurs tchadiens, qui est aujourd’hui reconnu par le comité d’Affiliation. Le coaching ou mentorat entre pairs - la qualité de pairs doit s’apprécier à partir de la proximité des capacités à renforcer et des contextes - semble revêtir d’un potentiel perceptible. Le User Group a aussi par exemple conseillé et assisté les communautés du Cameroun et de Guinée dans leurs processus de reconnaissance.

Gouvernance régionale et locale vs gouvernance mondiale. Le troisième point de discussions ressortis lors de ce séjour se rapporte à la gouvernance du mouvement. Les débats ont révélés une attente en termes de rapprochement des organes de gouvernance du mouvement (Fondation Wikimedia, comité d’Affiliation, Board of Trustees etc) vers les communautés. A travers, des structures régionales et locales. Doit-on les créer? Ou doit-on s’appuyer sur les affiliés existantes en les renforçant? Dans le premier cas, la question de la relation des structures nouvelles avec les affiliés se pose. Dans le second, le renforcement des capacités prend une dimension plus régionale et locale. La suite de cet apport, le renforcement des organisations est maintenant un projet de recommandation du groupe de travail sur le renforcement des capacités.

En résumé,

  • Les restrictions et les obstacles aux déplacements à travers le monde compliquent le travail stratégique et mettent en danger l'équité des voix. Nous devons agir de manière proactive pour contrer ce phénomène - et pas seulement dans le travail stratégique, mais dans toutes les activités futures du mouvement, qu'elles soient stratégiques, de renforcement des capacités ou de gouvernance.
  • L'un des moyens d'y parvenir est de solliciter activement la participation des communautés où elles se trouvent.

Une autre est de renforcer les voix et les organisations locales, d'être des acteurs forts, des leaders et des co-constructeurs de capacités dans le mouvement mondial. Le User Group Côte d'Ivoire est un brillant exemple du ce potentiel des groupes locaux forts!