Wikimédia France/Rapport d'activité 2009

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

Voir la version publiée sur http://www.wikimedia.fr/rapport-annuel-2009


Traduction en anglais : Wikimédia France/Annual report 2009


RAPPORT PUBLIÉ EN NOVEMBRE 2010 PUIS MAI 2011 (ACTUALISATION AVEC LES COMPTES 2009)

Lettre de la présidente[edit]

L'association Wikimédia France, association pour le libre partage de la connaissance, en est en 2009 à sa cinquième année d'existence.

Forte d'environ 150 adhérents, elle s'attache à la promotion des projets Wikimédia en France, à la diffusion de la culture libre et au développement de la connaissance et de l'apprivoisement de cette nouvelle forme de partage des connaissances dont Wikipédia est un exemple emblématique.

Durant l'année 2009, Wikimédia France a agi sur différents fronts, suivant en cela ses objectifs. Nous avons à cœur de faire découvrir de façon fine et ouverte Wikipédia et les projets Wikimedia. C'est ainsi que durant toute l'année, les membres de l'association, au niveau local, se sont investis dans des ateliers, des conférences, des présentations, devant des publics variés. C'est une manière de rapprocher Wikipédia et les projets Wikimedia de la population, et également un moyen d'inciter de plus en plus de personnes à participer à ces projets. Plusieurs interventions ont porté de manière plus large sur les problématiques de la culture libre et de la mise à la disposition du public des données et documents publics. Il est pour Wikimédia France naturel de défendre ces valeurs d'ouverture, et on ne peut que se réjouir de voir l'association reconnue comme une référence dans ce domaine.

L'association a également œuvré à améliorer sa présence sur le web et à renouveler son image, tout en créant des outils pour sa communication. C'est ainsi qu'un blog a vu le jour au printemps, permettant de communiquer largement sur l'actualité de l'association, ainsi que des projets Wikimedia. Le site internet de l'association a été entièrement refait à l'automne, toujours dans une optique de meilleure visibilité.

L'année 2009 était pour notre association « année de l'image ». Nous avons donc continué à soutenir l'action des Wikimédiens qui prennent des photos pour enrichir Wikimedia Commons, en les aidant à accéder à certaines manifestations. Wikimédia France a également organisé une rencontre internationale dédiée à la refonte de l'interface de Wikimedia Commons. Très concrètement, l'année de l'image a été aussi l'occasion d'éditer un bel agenda illustré avec des photos de Wikimedia Commons, vendu au profit de l'association.

Nous avons terminé l'année en entrant dans une démarche de développement fort, matérialisée par l'embauche, tout début 2010, de notre premier permanent, qui est chargé d'aider à la réalisation de nos projets, toujours plus nombreux et variés.

Cette année, riche en réalisations, a été également l'occasion de démarrer de nombreux projets qui verront le jour en 2010. L'implication des membres est forte, et des noyaux locaux se forment, pour dynamiser à l'échelle régionale les actions autour de la culture libre et des projets Wikimedia. Nous ne pouvons que souhaiter un développement continu et fort de ces actions. Le succès de la levée de fonds 2009 nous permet d'envisager de belles actions dans les années à venir.

Adrienne Alix,
présidente de Wikimédia France

Wikipédienne depuis janvier 2006 et membre de l'association depuis décembre 2007, Adrienne Alix préside Wikimédia France depuis mars 2009. Historienne de formation, elle travaille actuellement comme responsable éditoriale d'un site de e-commerce après quelques années dans l'enseignement.

Nos actions et activités en 2009[edit]

En 2009, Wikimédia France a poursuivi ces activités qui se résume à trois types d'actions : soutenir la diffusion de connaissances, promouvoir les projets Wikimédia et aider la production de documents sous licence libre.

Nous avons décidé de nous concentrer plus spécifiquement sur l'image avec un objectif : faciliter l'illustration des projets Wikimédia et la production de contenus iconographiques libres. Outre ce programme « 2009, année de l'image », nous avions défini quatre autres thématiques d’actions :

  • Programme « Accompagnement Wikimédia » pour sensibiliser au fonctionnement des projets Wikimédia, à la production de connaissance, au travail collaboratif et aux licences libres
  • Programme « Infrastructure logicielle et technique » pour améliorer les outils utilisés par les projets Wikimédia.
  • Programme « Francophonie 2.0 » pour œuvrer pour une diversité culturelle et linguistique sur Internet.
  • Programme « un pied dans les musées, un pied sur la Toile » pour libérer la culture et l'information et aider à la diffusion de la culture française et de l'information sur la société française.

Soutenir la diffusion de connaissances[edit]

Wikimedia Multimedia Usability Meeting en novembre 2009 à Paris. (photo Polimerek de Wikimedia Commons).

En soutenant les projets Wikimédia, Wikimédia France encourage naturellement la collecte, l'organisation et la redistribution des savoirs.

Ce soutien à la diffusion de connaissances se traduit également par de multiples interventions et rencontres, notamment auprès des autorités publiques : il s’agit pour nos membres de convaincre de la nécessité de diffuser largement les savoirs.
En juin, l'ancien président de l'association a donné une conférence intitulée « Numériser les œuvres du domaine public, et après ? Diffusion, réutilisation, exploitation - des objectifs contradictoires ? » devant l'interassociation « Archives Bibliothèques Documentation » (IABD).
En novembre, Wikimédia France est intervenue au Vatican à l'occasion de l'assemblée annuelle de la Commission épiscopale européenne pour les médias (CEEM), sur le thème « La culture de l'Internet et la communication de l'Église », aux côtés de représentants de Identi.ca, Facebook et YouTube. L'intervention visait à mieux faire connaître Wikipédia et son fonctionnement aux responsables media de l'Église catholique en Europe.

Pour que diffuser de connaissances soit une démarche toujours plus simple, Wikimédia France soutient depuis sa création divers projets visant à faciliter l’utilisation des projets Wikimédia. C’était d’ailleurs l’objectif de notre programme « Infrastructure logicielle et technique » en 2009.

En novembre, Wikimédia France a organisé et financé à Paris une réunion internationale sur la refonte de la procédure de téléversement de médias sur Commons (refonte de l'interface, accessibilité, documentation simplifiée, développement, procédures communautaires). En marge de cet événement, Wikimédia France a aussi organisé une réunion internationale dans le cadre du plan de réflexion du mouvement Wikimédia.

Promouvoir les projets Wikimédia[edit]

Pour la plupart également contributeurs sur les projets Wikimedia, les bénévoles de Wikimédia France interviennent tout au long de l’année un peu partout en France pour promouvoir ces différents sites. Il s’agit notamment d’initier des publics variés (enseignants, documentalistes, élèves...) au fonctionnement de Wikipédia, mais aussi à la production collaborative de contenu, aux questions relatives au droit d'auteur, ou encore au fonctionnement du logiciel MediaWiki. L’ensemble de ces actions entre dans le cadre de notre programme « Accompagnement Wikimédia ».

Salons, débats, conférences, ateliers : des modes d'actions différents mais une même thématique, les projets Wikimédia
En 2009, Wikimédia France a participé à des événements populaires (Festival international des cinémas d'Asie en février à Vesoul, Fête de l'Humanité à La Courneuve en septembre, Grande braderie de Lille en septembre, Biennale de Grigny 2009 en décembre) mais aussi à des salons spécialisés sur le Web (Rencontres de l'Internet à Autrans en janvier, Salon de l'Internet à Paris en mars, EducaTICE au salon de l'Éducation à Paris en novembre) ou le Libre (Rencontre Bretonnes du Logiciel Libre à Saint-Brieuc en avril, Rencontres mondiales du logiciel libre à Nantes en juillet, Journées du logiciel libre à Lyon en octobre).

Nos bénévoles ont aussi participé à des débats, sur l'économie numérique à Sciences-Po Grenoble en mars, sur la thématique « Collectes de mémoire, vivre ensemble : wiki de territoires, expression multimédia et lien social » aux étés TIC de Rennes en juillet, sur le logiciel libre à l'Institut Technologique Européen d'entrepreneuriat et de Management en mars ou encore sur l’accessibilité de Wikipédia et du Web à Paris-Web en octobre avec l'intervention de deux spécialistes de l'accessibilité.
En mai, deux membres, dont un est par ailleurs conservateur à la Bibliothèque municipale d’Orléans, ont participé à une journée d’étude sur le thème « Wikipédia et les encyclopédies collaboratives : censurer ou former ? » organisée par Média Centre Ouest (université de Poitiers) à destination des professionnels des bibliothèques et de la documentation. L'un est intervenu sur le thème « Wikipédia : principes, objectifs et perspectives », l'autre à propos « Du bon usage de Wikipédia dans l’offre documentaire de la bibliothèque ».

Nos membres ont donné de nombreuses conférences : à LIFT (Genève) en janvier, aux Amitiés Françaises d'Anvers (Pays Bas) en février, à la médiathèque municipale Agneaux (Manche) en mars, à la médiathèque d'Auray en mai, au World Open Forum à Paris en octobre, lors de « Brest en biens communs » en octobre, au CIDJ à Paris en novembre.
Le secteur universitaire n’est pas oublié : nous sommes intervenus en formation initiale à l’université Paris 8 en mars, à l'École supérieure de journalisme (ESJ) de Lille en octobre, à l'École pour l'informatique et les nouvelles technologies (ÉPITECH) de Toulouse en octobre. Dans l’enseignement secondaire, nos membres ont rencontré des lycéens effectuant leurs travaux personnels encadrés (TPE) sur Wikipédia, par exemple à Saint-Germain-en-Laye, ou encore assuré une présentation de Wikipédia aux élèves de 4e du lycée français de Madrid.

Nos bénévoles ont aussi animé de nombreux ateliers autour des projets Wikimedia, lors d’une journée Wiki@Grenoble en janvier, aux rencontres nationales des chantiers thématiques de Animafac à Paris en avril, au Cyber de Nanterre en mars et en avril, au Cube à Issy-les-Moulineaux en avril et décembre, à l'Espace Gazier de Vanves, auprès d'Actux, groupement d'utilisateurs de logiciels libres rennais plutôt orienté vers les étudiants, à Rennes en novembre, dans les locaux de la mairie de Melesse dans le cadre d'une journée consacrée aux logiciels et œuvres libres organisée par la communauté de communes du Val d'Ille en novembre, à la médiathèque de Châteaugiron à l’occasion d’une semaine « logiciels libres » en novembre organisée par la communauté de communes.

Wikimédia au Sommet mondial sur la société de l'information

En mars 2009, lors du Salon de l'Internet de Paris, Wikimédia France prend contact avec Francis Muguet, consultant auprès de l'Union internationale des télécommunications (UIT) en charge d'un groupe de travail de la société civile sur l’information scientifique (SCIS) sur les brevets, marques et droits d’auteur au Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI). Cette rencontre a débouché sur la présentation des projets Wikimedia au siège de l'UNESCO à Paris en avril 2009 par un membre de Wikimédia France puis, en mai 2009, à la présentation de Wikipédia, Wikiversité et Wikimedia Commons au SMSI 2009 au siège de l'UIT à Genève par un membre de Wikimedia CH.

Wikimédia dans la presse

Wikimédia France a été présente dans les médias tout au long de l'année 2009, en presse écrite (Le Monde, Le Parisien / Aujourd'hui en France, 20 Minutes, Le Dauphiné libéré), mais aussi en radio (OxyRadio), dans les dépêches d'agences (AFP) ou encore en télévision (France 2). L'association a aussi été largement présente sur le Web, notamment sur les sites ecrans.fr, rue89.com, zdnet.fr, commentcamarche.net, framablog.org ou lepost.fr.

Aider la production de documents sous licence libre[edit]

Toute l’année, Wikimédia France mène de multiples démarches de recherches et de mise en relations de personnes, entreprises ou organisations pouvant proposer des contenus sous licence libre.

En 2009, notre association a pris le chemin des librairies ! L’année a débuté par la sortie d’un livre pratique et s’est achevée par celle d’un bel ouvrage. Ces deux publications sont évidemment diffusées sous licence libre, en accord avec la philosophie Wikimédia.

En janvier, Guillaume Paumier et Florence Devouard, tous deux impliqués de longue date dans la communauté Wikimédia, ont publié Wikipédia : découvrir, utiliser, contribuer aux Presses universitaires de Grenoble (PUG). Cet ouvrage didactique à destination des débutants explique les bases pour utiliser Wikipédia et aussi contribuer sur le projet. Ce premier guide de Wikipédia en français est publié sous licence libre GFDL. Une version numérique de cet ouvrage est disponible sur le projet Wikibooks : <http://fr.wikibooks.org/wiki/Wikip%C3%A9dia>. Wikimédia France a acheté 50 exemplaires de l’ouvrage afin de les distribuer à des journalistes, des documentalistes, des partenaires ou encore à certains de ses membres faisant régulièrement la promotion des projets.

En décembre, des membres de l'association ont réalisé un bel agenda pour l’année 2010 avec les éditions InLibroVeritas. Vendu au profit de l'association et tiré en édition limitée de 2 000 exemplaires seulement, il est composé de photos présentes sur Commons et de citations provenant de Wikipédia, Wikisource et Wikiquote, une manière de promouvoir de manière très concrète la richesse incroyable des projets Wikimédia. S’inscrivant dans notre programme « 2009, année de l'image », ce bel ouvrage de 114 pages est lui aussi librement réutilisable puisque diffusé sous Licence Art Libre (LAL). Un aperçu numérique de basse qualité est disponible sur <http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Agenda_Wikim%C3%A9dia_France_2010.pdf>.

Depuis 2006, les contributeurs de Wikipédia organisent un Wikiconcours, qui vise à améliorer la qualité des articles du projet. Des équipes de 1 à 5 contributeurs ont deux mois pour rédiger une série d'articles sur la thématique de leur choix et plusieurs prix honorifiques sont remis à l’issue de chaque édition.
Depuis la quatrième édition, en septembre 2008, Wikimédia France récompense les vainqueurs du concours avec un prix « Wikimédia France » décerné à l'équipe qui concilie l’amélioration de la qualité d'un ensemble d'articles et l'amélioration ou la création de ressources sur cette thématique dans au minimum deux autres projets, Wikimedia Commons ou Wikimédia francophone (Wiktionnaire, Wikisource, Wikibooks, Wikiquote, Wikinews, Wikiversité). Les lauréats reçoivent des bons d'achat, qui leur permettent d'acheter du matériel pour compléter les contenus des projets Wikimédia (par exemple, des livres ou du matériel photographique).
Lors du concours du printemps 2009, le prix « Wikimédia France » a été remis à l'équipe qui a amélioré des articles sur les États-Unis.
L'édition de septembre 2009 proposait quant à elle une formule inédite : il s'agissait de « désébaucher » (compléter des articles quasi-vides) une sélection d'articles en quinze jours seulement. Wikimédia France a récompensé chacun des membres des équipes vainqueurs dans les catégories « qualité de désebauchage » et « quantité de désebauchage » et les lauréats de deux des prix spéciaux du jury (« meilleure illustration » et « meilleure première participation »).

En 2009, les contributeurs bénévoles de la médiathèque Wikimedia Commons ont pu une nouvelle fois compter sur le soutien logistique et financier de Wikimédia France ! Du festival de musique classique « Les Folles journées de Nantes » en janvier au lancement du Front de Gauche au Zénith de Paris en mars en passant par le salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget en juin, l'association a obtenu de nombreuses accréditations et a couvert – partiellement ou en totalité — les frais permettant à ces photographes amateurs de participer à ces évènements. Grâce à notre soutien, des contributeurs ont aussi rapporté des images du festival international des cinémas d'Asie de Vesoul en février, de la convention de l'animation de l'EPITA au Kremlin-Bicêtre en mai, de la Comédie du Livre à Montpellier en mai, des réunions d'Europe Écologie et Debout la République en juin, du festival Fort en Jazz à Francheville en juin, de la fête de la fraternité à Montpellier en septembre ou encore du festival de la chanson française à Aix-en-Provence en octobre. Parmi les festivals de bande dessinée, les membres de Wikimédia France ont couvert « Bulles en Seyne » à La Seyne-sur-Mer en juin, le festival de Solliès-Ville en août, celui de Roquebrune-sur-Argens en septembre ou encore « O Tour de la Bulle » à Montpellier en septembre.

À la fin de l’année, environ 4 950 photos — le double par rapport à la fin 2008 — avaient été prises grâce au soutien de Wikimédia France. Librement et gratuitement réutilisables, elles sont consultables à partir de l'adresse <http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Supported_by_Wikimedia_France>. Elles permettent d'illustrer les pages de Wikipédia et sont de plus en plus réutilisées à l'extérieur. Ainsi, une photo de François Bayrou prise grâce à une accréditation obtenue par Wikimédia France a été utilisée sur les tracts et les affiches du MoDem pour les élections européennes de 2009.

Au cours de l’année, les Wikimédiens de l'Ouest de la France on fait plusieurs safaris photos − ces balades touristiques sont appelées des Wikipedia takes … : à Redon le 4 juillet (voir les images sur <http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Wikipedia_takes_Redon>), à Lorient lors du Festival Interceltique le 2 août (voir <http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Wikipedia_takes_Lorient>) et à Cognac les 5 et 6 décembre (voir <http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Wikipedia_takes_Cognac>).

Fonctionnement interne de l'association[edit]

Fin 2009, l'association compte 145 membres à jour de leur cotisation, dont trois personnes morales : l'April, association pour la promotion et la défense du logiciel libre, la FING, fondation Internet nouvelle génération, et Wikimanche, un wiki territorial consacré au département de la Manche.

Renouvelé lors de l'Assemblée générale du 14 mars 2009, son conseil d'administration compte neuf membres puis huit à la suite d'une démission. Fin 2009, le bureau est composé par Adrienne Alix (présidente), Julien Fayolle (vice-président), Rémi Bachelet (secrétaire), Delphine Ménard (trésorière) et Rémi Mathis (trésorier-adjoint).

Wikimédia France se professionnalise et se développe ![edit]

  • Pour aider au secrétariat, notamment pour la gestion courante des donateurs et des adhérents, l'association a fait intervenir une secrétaire à temps partiel à partir du mois de juillet. Son travail est supervisé par la trésorière et son adjoint.
  • En outre, Wikimédia France a lancé en novembre le recrutement de son premier permanent pour une entrée en fonction début 2010. L'annonce, mise sur le site, a été diffusée auprès de Pôle Emploi, de l'Apec et de l'Association Bernard Grégory, signalée sur les différents projets Wikimédia et relayée sur plusieurs réseaux sociaux. Environ 180 candidatures ont été reçues, 27 personnes ont été invitées par un comité de recrutement formé de plusieurs membres de l'association à remettre un travail à titre de test et 16 d'entre elles à effectuer une série de mises en situation, en temps limité et en simultané. Finalement, huit candidats ont été retenus pour un entretien à Paris début 2010.
    Outre l’aide qu’il apportera à la gestion courante et au suivi des projets en cours de notre association, ce ou cette chargé(e) de mission aura la charge d’organiser le colloque « Wikipédia et les Sciences humaines » prévu pour le second semestre 2010.
  • Wikimédia France tient plusieurs fois par an des stands lors de divers événements (Rencontres mondiales du logiciel libre, salons, fête de l'Humanité). Des investissements matériels ont été réalisés en 2009 : nos bénévoles disposent désormais d'un ordinateur portable, de trois dérouleurs ou encore d'exemplaires du livre Wikipédia - découvrir, utiliser, contribuer de Florence Devouard et Guillaume Paumier.
  • La première version du site Web de Wikimédia France datait de 2004 ! Sa charte graphique et surtout son architecture ont été revues de fond en comble en novembre. Cette nouvelle version a été créée par la société WAMI Concept et fonctionne évidemment sous un logiciel libre, Drupal. Cette amélioration a aussi concerné le portail de recherche wikipedia.fr ainsi que la plateforme de dons en ligne dons.wikimedia.fr, lancés en 2008.
  • Avec le lancement du site Web en novembre, nous avons officiellement ouvert notre boutique en ligne. Accessible à l’adresse <http://boutique.wikimedia.fr/>, elle propose divers produits aux couleurs Wikimedia : T-shirts, polos, badges, tasses, etc.
  • L'année 2009 a aussi vu le lancement de notre blog. Alimenté directement par les membres de l'association, <http://blog.wikimedia.fr/> regroupe à la fin de l'année 46 billets autour des différents projets Wikimédia : présentation, réflexion ou encore explications sur l'actualité des sites.
  • Enfin, fin 2009, l'association Wikimedia France a commencé à mettre en place un logiciel de gestion des informations à propos de nos donateurs. Il s'agit de civicrm, module spécialisé de Drupal. La mise en place et l'automatisation devraient se poursuivre courant 2010.

Compte rendu financier[edit]

Template:Surligné


2009 aura été l'année du changement pour Wikimédia France. Wikimédia France reçoit des donations de plus en plus nombreuses et continue de grandir. Entre la levée de fonds 2008 et la levée de fonds 2009 (toutes deux entre début novembre et début janvier), le nombre de dons et leur montant total ont été multipliés par quatre.

Le montant des dons récoltés ayant dépassé les 153,000 euros, Wikimédia France doit faire appel aux services d'un commissaire aux comptes pour faire certifier ses comptes. Ces formalités nouvelles ont été complexes et longues à mener. Les comptes 2009 ont été établis par le cabinet d'expert-comptable George Rey Conseil (GRC, Saint-Mandé) et certifiés sans réserves par le commissaire aux comptes Thibault de Lembeye (cabinet Audit Synthèse, Paris). Ils ont été approuvés lors de l'Assemblée générale du 12 mars 2011.

À l'avenir, les comptes d'une année devront être publiés au plus tard en juin de l'année suivante.

Recettes

Le fait que la levée de fond menée par la Wikimedia Foundation sur les sites des projets Wikimédia soit programmée en fin d'année civile fait que Wikimédia France commence toujours l'année avec un montant de trésorerie disponible important.

2009 ne fait pas exception à la règle et, si la première partie de l'année (jusqu'en octobre) a vu le nombre de dons sensiblement augmenter par rapport à la même période l'année dernière avec un total d'environ 30,000 euros reçus sur la période, la campagne d'appel aux dons de novembre et décembre a quant à elle rapporté plus de 200,000 euros en deux mois.

Dépenses

Wikimédia France va reverser 50 % des dons qu'elle a reçu pendant la levée de fonds, soit 85,000 euros, à la Wikimedia Foundation pour participer directement au soutien des projets Wikimédia.

En 2009, Wikimédia France a vu ses dépenses augmenter sensiblement et a commencé à dépenser les dons accumulés lors des années précédentes, notamment à travers l'organisation d'une réunion de développeurs et de membres des communautés des projets Wikimédia qui se sont retrouvés à Paris pour travailler sur l'ergonomie de Wikimedia Commons.

L'un des postes de dépense les plus importants en 2009 a été le financement des agendas Wikimédia, mis en œuvre par la communauté avec des images libres. Il est cependant intéressant de noter que la majorité des dépenses de Wikimédia France, outre l'organisation de la réunion autour de Commons, se situe dans le domaine de l'événementiel, que ce soit par le biais du soutien aux membres de la communauté pour la participation ou l'animation de conférences, séminaires, événements impliquant Wikipédia, ou par le soutien d'événements à vocation culturelle ou orientés « monde du libre ». La diffusion de la connaissance reste l'un des fers de lance des activités de l'association. Les dépenses pures de fonctionnement restent extrêmement faibles en 2009, ce qui va changer en 2010 avec l'embauche de notre premier employé.

Les frais et services bancaires représentent aussi une part importante des dépenses cette année, indexée évidemment sur le nombre et le montant des dons.

Les comptes certifiés 2009 sont téléchargeables sur le site de l'association, sur la page http://www.wikimedia.fr/rapport-annuel-2009.

Augmentation du nombre d'adhérents[edit]


Répartition des adhérents 2006 2007 2008 2009 Évolution
sur un an
Tarif réduit (12 €) 18 17 28 65 %
Tarif normal (24 €) 80 69 102 48 %
Membres bienfaiteurs (à partir de 100 €) 11 9 14 56 %
Total 40 109 95 145 53 %
Les tarifs normal et réduit des cotisations ont été réduits en 2008 respectivement de 35 à 24 € et de 15 à 12 €.
En novembre 2009, Wikimédia France a signé une adhésion croisée avec la Fondation Internet nouvelle génération (FING), comptabilisée dans le total des adhérents.

Les projets Wikimedia : panorama à la fin 2009[edit]

L'association regroupe des utilisateurs et participants des différents projets soutenus par la Wikimedia Foundation, comme l'encyclopédie Wikipédia, la médiathèque Wikimedia Commons, le dictionnaire Wiktionnaire et plusieurs autres projets liés à la connaissance. Tous ces projets sont développés de manière collaborative par les internautes eux-mêmes grâce au logiciel MediaWiki.

L'année 2009 a été synonyme d'une modification importante : les contenus des sites peuvent toujours être modifiés, copiés et redistribués librement, à condition d'en citer les auteurs, mais ils sont désormais disponibles sous la licence libre Creative Commons Attribution-ShareAlike (CC-BY-SA), tout en restant parfois également placés sous la GFDL (Licence de documentation libre GNU). Ce changement des licences vise notamment à simplifier la réutilisation de contenu, par exemple dans le cadre d'une version imprimée d'articles de Wikipédia. Plus d'explications sont disponibles sur la page <http://meta.wikimedia.org/wiki/Licensing_update/fr>.

Wikipedia svg logo-fr.svg

Wikipédia est un projet visant à construire une encyclopédie gratuite et librement réutilisable dans chaque langue existant dans le monde. Tout le monde peut y contribuer directement sur le site.

Lancé en janvier 2001, d'abord en une seule langue (l’anglais), le projet comporte maintenant quatorze millions d’articles encyclopédiques en 270 langues ! Fin 2009, la version anglophone de Wikipédia est la plus grande en termes de taille avec plus de trois millions d’articles. Viennent ensuite les versions germanophone et francophone : la première a passé deux jours après Noël la barre du million d'articles, la seconde en compte déjà près de 900 000. Une trentaine d'autres versions de Wikipédia possèdent au moins 100 000 articles et, au total, plus de 175 versions comptent plus de 1 000 articles. De nouvelles langues sont proposées et lancées tous les mois.

Avec 340 millions de personnes qui le consultent chaque mois, Wikipédia est le cinquième site web le plus visité au monde. En novembre, les Webby Awards classent la création de Wikipédia en 2001 comme l'un des « moments les plus importants de la vie du Web pendant la dernière décennie ». En France, Wikipédia est le neuvième site le plus visité avec quinze millions de visiteurs uniques, soit un internaute sur deux au mois de septembre selon l'institut Médiamétrie. Selon une étude du wikimédien néerlandais Erik Zachte portant sur le deuxième semestre 2009 (juillet à décembre), les Français consultent 397 millions de pages sur Wikipédia par mois. Avec 3,6 % du trafic global, nous sommes ainsi la 5e population du monde à consulter le plus Wikipédia et nous nous tournons essentiellement vers la version en français (79 %) puis la version en anglais (13,5 %). 71 % de l'audience de la Wikipédia francophone est composée d'internautes français ; ce taux tombe à 20 % sur la Wikipédia en breton.

En 2009, la Wikipédia anglophone a choisi de mettre en place à titre expérimental un système de versions validées pour certains articles sensibles, notamment des biographies de personnes vivantes. Cette extension Flagged protections est un peu différente de Flagged revisions, celle utilisée depuis mai 2008 par Wikipédia en allemand, suivie ensuite par d'autres projets comme Wikipédia en russe ou Wikinews en français. Dans Flagged revisions, il s'agit de contrôler a posteriori toutes les modifications, à part celles des contributeurs enregistrés et « de confiance » : la libre contribution sur le site reste possible mais la mise en ligne effective de ces modifications est retardée jusqu'à validation par un contributeur expérimenté. Les Flagged protections permettent de protéger certains articles des modifications directes de la part d'utilisateurs occasionnels : une contribution ne sera pas visible tant qu'elle n'est pas « patrouillée ».

Commons-logo-en.svg

Wikimedia Commons est une médiathèque en ligne que chacun peut enrichir. Lancée en septembre 2004, elle contient des fichiers média (images, sons, vidéos, textes audio, etc.) réutilisables et ces contenus libres peuvent aussi être facilement et directement utilisés par tous les projets Wikimedia. En septembre 2009, ce projet multilingue - les contributeurs parlent des dizaines de langues différentes - a passé le cap des cinq millions de fichiers multimédia. Il en compte fin 2009 près de 5,7 millions.

Démarré fin 2008, le transfert de masse de 100,000 images sur l'histoire de l’Allemagne s'est poursuivi en 2009. Ce placement sous licence libre dans le cadre d’une coopération entre les Archives fédérales et Wikimedia Allemagne constitue alors la plus grande donation faite à Wikimedia Commons. En mars 2009, Wikimedia Allemagne annonce un nouveau partenariat encore plus important : un accord avec la bibliothèque Deutsche Fotothek permet un don d'environ 250,000 images sous licence Creative Commons CC-BY-SA 3.0. En novembre, Wikimedia Pays-Bas obtient un don de 35,000 images concernant l'Indonésie de la part du musée ethnographique Tropenmuseum.

WiktionaryFr.svg

Wiktionary est un projet visant à créer des dictionnaires et thésaurus libres dans chaque langue. Ce projet a démarré en décembre 2002 et il est maintenant disponible dans plus de 100 langues avec près de 7 millions d'entrées au total. Les plus complètes sont la francophone et l'anglophone (plus d'un million et demi d'entrées fin 2009), suivies par les versions lituanienne, turque et en mandarin, chacune d’entre elles possédant plus de 250,000 entrées. Quarante-quatre autres langues possèdent au moins 10,000 entrées.


Wikibooks-logo-fr.svg

Wikibooks est un projet visant à constituer un fonds de livres électroniques ciblant spécifiquement un public étudiant, comme des ouvrages, des manuels ou des livres tombés dans le domaine public et annotés. Destiné à aider à la fois l’accès au savoir des étudiants et des professeurs du collège à l’université, ce projet a été lancé en juillet 2003. Fin 2009, il propose plus de 86,000 chapitres en 120 langues. La version la plus complète est l'anglophone avec plus de 38,000 chapitres, la version en français contenant 8,100 chapitres.


WikiNews-Logo-fr.svg

Wikinews est un projet lancé en décembre 2004 pour rapporter les actualités de façon large. Fin 2009, il était actif dans 27 langues avec au total 105,000 articles d’actualité. Avec plus de 7,000 articles, la version en français est la sixième en termes de taille derrière celles en serbe, anglais, polonais, allemand et italien. Elle a mis en place fin 2008 un système de « Supervision de qualité » (extension Flagged revisions de Mediawiki) : pleinement actif à partir de 2009, il permet afficher une version stabilisée des articles après relecture par les contributeurs réguliers.


Wikiquote-logo-en.svg

Wikiquote est un projet visant à constituer un répertoire de citations provenant de personnes célèbres, d’ouvrages, de discours, de films ou d’autres contenus intellectuellement intéressants. Wikiquote contient également des proverbes, des moyens mnémotechniques et des slogans. Lancé en juillet 2003, Wikiquote est disponible fin 2009 en 89 langues pour un total de près de 98,935 articles. La plus importante est la version anglophone, qui compte à elle seule plus de 17,000 articles, suivie par la version en italien (9,500 articles) et celle en polonais (7,633 articles). Fermée suite à des problèmes juridiques avant d'être rouverte en décembre 2006, la version en français est la treizième en termes de taille en comptant fin 2009 plus de 14,000 citations dans près de 1,900 articles.


Wikisource-logo-caption-fr.svg

Wikisource est une bibliothèque numérique lancée en novembre 2003. Elle propose des œuvres anciennes qui figurent dans le domaine public ou des ouvrages contemporains placés sous licence libre. Une cinquantaine de langues sont représentées. La bibliothèque francophone dispose de plus de 10,000 œuvres dans le domaine de la littérature et également des sciences, des textes de loi, des revues... Wikisource propose la plupart de ces textes sous deux formes : l'œuvre originale en mode image et la version électronique en mode texte.


Wikiversity-logo-fr.svg

Wikiversity est un projet destiné à accueillir et développer des contenus et des communautés pédagogiques de tout niveau. Il a été lancé en tant que projet Wikimédia (en phase de test bêta) le 15 août 2006 en anglais et allemand plus un hub de coordination multilingue. Depuis, des wikiversités ont été développées en 10 langues. L'année 2009 a vu l'ouverture des wikiversités en langues russe et finnoise. À la fin de l'année 2009, la wikiversité francophone propose pas moins de 270 leçons et héberge 5 travaux de recherche ainsi que 2 travaux collaboratifs. Contrairement à ce que le nom pourrait suggérer, Wikiversity ne s'adresse pas seulement à un public de l'enseignement supérieur, mais est ouvert à tous niveaux d'éducation et tous types d'apprenants.


Wikispecies-logo-en.png

Wikispecies est un projet visant à créer un répertoire central des espèces pour la taxonomie, une science qui vise à décrire les organismes vivants, les regrouper en entités, les identifier, les nommer et les classer. Conçue spécifiquement pour répondre aux besoins des scientifiques, Wikispecies, disponible en seule langue anglaise, contenait fin 2009 plus de 200,000 entrées.


MediaWiki.svg

MediaWiki est un projet associé. C'est un moteur de wiki distribué sous licence GPL, il est utilisé par tous les projets Wikimedia et de nombreux autres sites web. En 2005, MediaWiki a gagné le prix des Trophées du Libre dans la catégorie prix spécial PHP.


Wikimania.svg

Wikimania est le nom des conférences internationales de la Wikimedia Foundation. Organisées chaque année depuis 2005, elles permettent de faire le point sur les sites wiki. Wikimania 2009 s'est tenue fin août à Buenos Aires, en Argentine, en présence de deux administrateurs de l'association, Christophe Henner et Florence Devouard.


Dos de couverture, remerciements & licence[edit]

Dos de couverture[edit]

Créée en octobre 2004, Wikimédia France est une association à but non lucratif de droit français (loi 1901), dont le but est de soutenir en France la diffusion libre de la connaissance et notamment les projets hébergés par la Wikimedia Foundation.

Elle est reconnue comme une association locale par la Wikimedia Foundation. Il s'agit cependant d'une entité indépendante financièrement et juridiquement, et obéissant à des règles et à une direction distinctes.

Wikimédia France — Association pour le libre partage de la connaissance

Carte d'identité

Déclaration en préfecture : le 24 janvier 2005 à Paris
Date de publication au journal officiel : 5 mars 2005

Sigle : WMFR

Siège social : 
Wikimédia France
26-28 rue de Londres
75009 Paris

Courriel : info@wikimedia.fr
Site Web : http://www.wikimedia.fr
Canal IRC : irc://irc.freenode.net/wikimedia-fr

N° SIREN (SIRET) : 481 796 464 (00016)
Code APE : 913 E

Remerciements[edit]

Wikimédia France tient à remercier celles et ceux qui permettent de soutenir la diffusion libre de la connaissance et notamment les projets Wikimedia. Nous tenons à saluer tout particulièrement :

  • Nos donateurs, grâce à qui nous menons des actions chaque année plus nombreuses et plus importantes. Leur soutien indéfectible et toujours croissant nous encourage à poursuivre nos efforts. Citons notamment parmi nos généreux donateurs :
  • WAMI Concept, pour la refonte de nos différents sites Web à l'automne.
  • Typhon, prestataire d'hébergement pour le soutien technique qu'ils nous offrent depuis notre création.
  • Linterweb pour son apport technologique, notamment sur le portail de recherche Wikipedia.fr.
  • Ogone, qui nous fournit depuis 2008 notre système de paiement sécurisé permettant les dons en ligne.
  • Et un merci tout particulier à nos bénévoles.

Licences du document et de ses illustrations[edit]

Le présent rapport a été rédigé par Template:Surligné. Sauf mention contraire, les illustrations contenues dans ce rapport annuel et l'ensemble du texte sont disponibles selon les termes de la licence CC-BY-SA 3.0 (Creative Commons 3.0 paternité et partage des conditions initiales à l'identique).

Les logos des différents projets Wikimedia sont protégés par droit d'auteur par la Wikimedia Foundation. © & ™ Tous droits réservés, Wikimedia Foundation, Inc. La couverture de Wikipédia : découvrir, utiliser, contribuer aux Presses universitaires de Grenoble (PUG) est © Tous droits réservés PUG. La couverture de l’agenda Wikimédia 2010 aux éditions InLibroVeritas est diffusée sous Licence Art Libre (LAL).