Fundraising 2007/Testimonials/The Wikipedia challenge - translation/fr

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

Need help? See the Translation FAQ or Meta:Babylon. All translators should also subscribe to translators-l to be kept up-to-date (and to ask questions).

Le défi Wikipédia[edit]

Plus de la moitié des langues du monde sont en voie d'extinction. Bien que Wikipédia existe en 250 langues, il existe à peu près 7 000 langues de par le monde. Les technologies comme Wikipédia jouent un rôle important dans la bataille pour préserver cette diversité. Cela implique beaucoup de travail pour l'encyclopédie en ligne dans l'avenir.

Wikipédia existe actuellement dans un peu moins de 250 langues différentes. Chaque version linguistique de Wikipédia a été créée par des éditeurs dont c'était la langue maternelle et fonctionne de manière autonome. Ceci a été extrêmement bénéfique pour des nombreuses communautés, et a même permis d'amener dans l'ère numérique certaines langues sous-représentées.

« Le bengalî est septième au monde en quantité de locuteurs natifs. Toutefois, en tant que nation en développement [l'Inde], nous sommes loin derrière beaucoup d'autres pays parce qu'il y a un gouffre numérique énorme. La Wikipédia en bengalî est le plus grand site web en bengalî. Le projet sert comme source d'information pour des millions d'enfants pauvres des villages, qui ne peuvent pas se payer même un seul volume d'une encyclopédie imprimée. C'est aussi génial de voir ma langue maternelle sur Internet, » dit Belayet Hossain, un contributeur à la Wikipédia en bengalî.

Quoique le fait qu'il y a des versions de Wikipédia en 250 langues est un exploit formidable, ce nombre ne représente qu'une infime fraction des langues du monde. Au total il y en a 7 000 dont la moitié est en train de disparaître à une vitesse ahurissante.

David Harrison, co-fondateur du Living Tongues Institute for Endangered Languages, est l'un des linguistes les plus importants, dévoué à préserver les langues. Il a un défi pour Wikipédia.

« Wikipédia a mis sous la loupe un coin de l'univers. Ce qu'il y a trouvé est intéressant, mais n'oublions pas le reste. Mon défi est celui-ci : augmenter le nombre de Wikipédias afin d'inclure des langues non considérées « de premier rang », et aider à ouvrir des portes en amenant plus de petites langues au système unicode, » dit Harrison.

Pour certaines langues, dit Harrison, Wikipédia pourrait jouer un rôle en les revitalisant et en les éloignant de l'extinction. Il croit que c'est un travail important, considérant la quantité de connaissances humaines que l'on perd à chaque langue perdue.

« Il y a des connaissances importantes dans les langues. Toute langue nous parle des secrets de la survie des humains. Quand on perd une langue on perd des siècles de connaissance, d'idées culturelles, » dit-il.

Même s'il y a des nombreuses raisons pour lesquels les langues disparaissent, la cause principale reste que les locuteurs des petites langues sont submergés par une langue dominante qu'ils rencontrent à l'école, à la télévision, etc. Cette tendance a empiré avec l'introduction de technologies telles qu'Internet, parce qu'ils tendent à renforcer certaines langues « mondiales ». Ceci est d'autant plus vrai que beaucoup de langues n'ont pas encore été acceptées au système unicode.

« Beaucoup d'enfants bilingues abandonnent la langue parlée à la maison parce qu'elle ne leur semble pas compatible avec le monde extérieur. C'est le cas, par exemple, d'un enfant qui parle le maya à la maison et ne rencontre que l'espagnol le reste de sa journée. Résultat : l'enfant pense que si seuls ses parents parlent cette langue, c'est qu'elle est inférieure, et la langue qu'ils voient à l'extérieur, la langue mondiale, est le futur. On peut lutter contre cela en leur montrant leur langue dans un médium high-tech, comme Wikipédia, » explique-t-il.

Harrison insiste toutefois sur le fait que la technologie concerne principalement le domaine des langues écrites. Ceci est un obstacle, considérant qu'un grand pourcentage des langues du monde n'ont pas de système d'écriture. Toutefois, il est aussi vrai que le manque d'écriture rend ces langues « orales » plus susceptibles à l'extinction.

« L'écriture n'est pas utilisée par toutes les langues, donc c'est une question très intéressante d'inclusion. Il sera intéressant de voir comment Wikipédia s'attellera à cela. Mais j'ai confiance et grand espoir que les technologies comme Wikipédia pourront ouvrir des portes pour beaucoup de langues minoritaires... Wikipédia a fait des choses excellentes, mais on peut faire davantage, » dit Harrison.


Légende de l'image :
Plus de la moitié des langues du monde sont en voie d'extinction.