Talk:Wikimedia Foundation elections/Board elections/2007/fr

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

Argh, conflit d'édition avec ~Pyb : j'avais revu l'intro comme toi et fini la traduction. Si tu as un autre conflit d'édit, il faudra fusionner nos traductions, en espérant qu'on ne traduise pas la page en double :-| ~ Seb35 08:39, 11 June 2007 (UTC)


Sinon, petit doute de traduction : endorsement = soutien me semble moyen, si quelqu'un a mieux. ~ Seb35 08:39, 11 June 2007 (UTC)

pas grave. Je n'ai pas mieux pour endorsement. ~Pyb 08:56, 11 June 2007 (UTC)

Régression du multilinguisme[edit]

Mise en évidence de la nette progression de la part des votants anglophones qui passe de environ 40% à près de 60% entre 2006 et 2007.

Cette année, je ne me suis pas porté candidat parce que je n'ai pas assez de temps ni pour participer aux préparatifs, ni si par hasard j'avais été élu pour assumer les tâches. Cependant j'étais tenté de le faire pour encore une fois m'efforcer de faire avancer le projet Wikimedia vers plus d'ouverture, vers un fonctionnement qui permette à tous de participer en mettant en place des procédures qui rééquilibreraient la place écrasante qu'occupe actuellement l'anglais. Et je dois déplorer que la situation s'est au contraire dégradée : encore moins de candidats non-anglophones, moins de traductions dans moins de langues qui paraissent de plus en plus tard, stratégies de mise en place monopolistique de l'anglais dans la procédure du vote par le fait autoritaire du Comité électoral -qui va jusqu'à supprimer des modèles de multilingualisation au prétexte que la page serait "multilingue" alors qu'elle est en fait monolingue en anglais bien sûr-. Les tentatives pour mettre en place des procédures multilingues ne sont pas faites assez rigoureusement, et par ailleurs dans un esprit où toutes les langues sont considérées comme les vassales de l'anglais. Les informations sont toutes émises en anglais propagées avec plus ou moins de retard dans les autres langues. Le résultat en est évident : il privilégie les locuteurs de l'anglais - natifs et périphériques - au détriment de ceux qui ne le sont pas. Un authentique multilinguisme commencerait par accorder autant d'attention à toutes communications quelle que soit la langue dans laquelle elles sont émises : à partir de toute langue qui a le droit d'être une langue-source des traductions vers les autres langues devraient être faites dans des délais définis. La mise en place d'un calendrier impératif de parution des traductions est un autre outil d'égalité linguistique : il est significatif que l'annonce des élections dont la dépose des candidatures a commmencé le 10 juin n'a paru progressivement dans les autres langues que plusieurs jours après cette date : voilà qui introduit un sérieux biais pour ceux qui ne maîtrisent pas l'anglais. Il ne suffit pas en effet d'être informé que des élections vont se tenir; il importe d'en comprendre les enjeux et de pouvoir participer au débat avec les candidats. Il est clair que la pratique que l'on observe dans ces élections introduit une énorme disparité dans l'accès aux débats, et on peut observer une nette dégradation dans le vote de cette année par rapport aux votes précédents. Je fais part de ces réflexions en français, ce qui en limite considérablement l'audience, j'en suis conscient. Mais je suis cohérent et je n'ai effectivement pas assez de temps et d'énergie pour exprimer tout cela en anglais dans l'illusoire espoir d'être plus entendu. Pour mémoire je vous invite à relire :

Arno Lagrange  06:44, 28 June 2007 (UTC)

en complément : le constat est clair, l'aggravation de l'inégalité se traduit par la participation au vote où les anglophones passent de 40 à 60%. 06:33, 10 July 2007 (UTC)