Gebruik en misbruik van intellectueel eigendom

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

English | español | français | italiano | Nederlands | polski | русский | edit


Translation in progress

De deelnemers aan Wikipedia komen problemen tegen bij het verkrijgen van documenten die goeddeels vrijelijk toegankelijk zouden moeten zijn. Van de andere kant beginnen bepaalde instelling besef te tonen dat er een probleem ligt.

Correspondentie met Franse instellingen[edit]

Van de zijde van Franse instellingen worden verscheidene voorwaarden opgelegd aan het verkrijgen van toestemming voor het gebruik van publicaties door wikipedia, met name van de kant van de Nationale Bibliotheek van Frankrijk en de beeldarchieven van het Ministerie van Cultuur.

In het eerste geval gaat het om afbeeldingen die enige eeuwen oud zijn. BNF staat reproductie toe maar klaarblijkelijk alleen onder bepaalde beperkingen, wat inhoudt dat de documenten niet in het publike domein zijn.

In het tweede geval gaat het op foto's uit de negentiende eeuw van de Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques, terwijl ook de historische Monumenten elke publicatie zonder betaling voor auteursrechten weigeren.

Besluit van het Hof van Cassatie[edit]

Op 15 maart 2005 heeft he Hof van Cassatie, het hoogste Franse rechtsorgaan, een bijzonder belangwekkende uitspraak gedaan op het gebied van auteursrechten. Het hof heeft de eis van de kunstenaars Daniel Buren en Christian Drevet verworpen . Het ligt voor de hand dat andere landen zich waarschijnlijk spoedig bij et project zullen aansluiten. Duitsland, België, Finalnd, Griekenland, Hongarije,, Ierland, Malta, Nederland, Polen en Portugal hebben al laten weten hun plaats bij het Michael project in te willen nemen.

Het zou van belang zijn bij de initiatiefnemers te raden te gaan om die werken die in het publieke domein zich bevinden duidelijk als zodanig geoormerkt worden en gemakkelijk toegankelijk gemaakt worden.

.....


Les productions intellectuelles des administrations publiques[edit]

Il serait aussi utile de commencer une campagne de lobbying pour demander à ce qu'une licence libre ou une mise dans le domaine public soit choisie aussi souvent que possible pour la diffusion numérique des œuvres, en particulier pour celles produites par des agents des administrations publiques, dans le cadre de leur fonction, comme c'est le cas pour certaines administrations aux États-Unis (mais pas toutes : en particulier les administrations des États et les municipalités peuvent protéger leurs productions intellectuelles par copyright) (cf. photo de la NASA et des autres administrations fédérales américaines) et en respect des autres problèmes de droit et pour contrebalancer l'américanisation des contenus disponibles librement en ligne.

Il y a un projet de loi en cours d'adoption au parlement, qui a été adopté par le conseil des ministres le 12 novembre 2003 et qui dit Le titre II tend à reconnaître expressément aux agents publics la qualité d'auteur pour les œuvres réalisées dans le cadre de leurs fonctions. Le dispositif envisagé vise à assurer l'effectivité de la reconnaissance du droit d'auteur tout en garantissant à l'administration qui les emploie les moyens d'assurer sa mission de service public..

L'édition publique en France[edit]

  • Le rapport pour l'année 2003 du Médiateur de l'édition publique contient une phrase plutôt énigmatique : une grande partie des tirages est réservée à une diffusion gratuite que les informations données ne permettent toutefois pas d’estimer globalement. [1]

Références[edit]

Actions en cours[edit]

Une pétition a été faite auprès de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) pour demander que les documents soient disponible sous une licence libre.

Norbert Bernard a entrepris des démarches pour obtenir une copie de l'ordonnance de Villers-Cotterêts (1539). [3]

Actions futures possibles[edit]

Dans un premier temps, il faudrait profiter des sentiments nationaux pour demander la publication de certains documents sous licence libre (par exemple, les photos des Présidents de la République française). Ensuite, on pourrait élargir le champ d'action à d'autres types de documents.

Écrire à nos députés pour leur demander d'adopter une législation semblable à la loi allemande sur la liberté de panorama (de:Panoramafreiheit) et qui permette aux photographes de s'exempter de la plupart des droits d'auteurs lorsque l'oeuvre photographiée se trouve sur la voie publique.

Je pense qu'à long terme, nous rôle est de promouvoir les idées de Culture_Libre. Nous devons définir des étapes intermédiaires pour atteindre de but.-->