Aperçu de la communication du mouvement/Rapport/Introduction

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search
This page is a translated version of the page Movement communications insights/Report/Introduction and the translation is 100% complete.


MoveComms Lockup Black.svg
Connecter le mouvement
Aperçu sur la Communication de la Fondation Wikimédia

Introduction

Sommet stratégique de l'ESEAP 1er jour - Jessie

Quelle valeur ajoutée la Fondation Wikimédia apporte-t-elle au mouvement ? Quel est l'impact de cette valeur ajoutée sur la vie des bénévoles, des éditeurs, des organisateurs et des participants de Wikimédia ? Comment cette valeur peut-elle se développer ? Comment la Fondation peut-elle aider les membres du mouvement à résoudre leurs problèmes ? Comment peut-elle aider le mouvement à atteindre ses objectifs et à surmonter les obstacles ? Qu'est-ce que le mouvement attend le plus de la Fondation Wikimédia - et comment une meilleure communication peut-elle l'aider ?

C'est à ces questions que le présent rapport tente de répondre. Nous avons demandé aux communautés de partager leurs idées avec nous,[1] et nous avons écouté attentivement les thématiques récurrentes. Notre hypothèse était qu'en écoutant profondément les participants au mouvement -- en nous basant sur ce qui compte pour eux avant tout -- nous serions mieux à même de comprendre comment une meilleure communication avec les mouvements pourrait être utile. Notre objectif était d'adopter une approche "de l'intérieur vers l'extérieur", en écoutant d'abord les besoins des communautés, puis en travaillant en amont avec elles pour comprendre comment nous pourrions utiliser les communications pour répondre à ces besoins. Ce que les membres du mouvement nous ont dit Au cours de dix groupes de discussion réunissant 83 participants de la communauté et 30 membres du personnel, six thèmes récurrents sont apparus. Ils offrent une image de ce que les participants au mouvement ont dit qu'ils attendent le plus des communications de la Fondation, ainsi que des solutions potentielles à envisager pour la Fondation.

Ce que les membres du mouvement nous ont dit

Location icon from Noun Project.png

1. Construire une meilleure porte d'entrée

Teamwork icon from Noun Project.png

2. Faire appel à des humains

Brain icon from Noun Project.png

3. Parler humain

Au cours de dix groupes de discussion réunissant 83 participants de la communauté et 30 membres du personnel, six thèmes récurrents sont apparus. Ils offrent une image de ce que les participants au mouvement ont dit qu'ils attendent le plus des communications de la Fondation, ainsi que des solutions potentielles à envisager pour la Fondation.

  1. Construire une meilleure porte d'entrée. Lorsque les participants ont besoin de quelque chose, ils veulent une seule porte d'entrée bien éclairée pour la trouver - pas un labyrinthe. Les participants veulent un point d'entrée unique pour les informations, le soutien et les ressources de la Fondation. Il n'est pas nécessaire que ce soit parfait, mais la création d'un point de départ unique et cohérent ainsi qu'une excellente interface utilisateur (UX) pour les demandes courantes d'information, de ressources et de soutien seraient universellement bien accueillies par la communauté et le personnel avec lesquels nous avons parlé.
  2. Faire appel à des humains. Adopter une approche centrée sur l'humain (plutôt que centrée sur les canaux de communication). Les participants se sont passionnés pour le rôle énorme que les voix de confiance peuvent jouer dans l'amélioration des communications. Au-delà d'une "plateforme" ou d'une technologie parfaite, les gens veulent une certaine dimension humaine. Ils veulent des spécialistes locaux en qui ils ont confiance et qui peuvent traduire, localiser, écouter, représenter, soutenir et mettre en lumière leurs histoires à travers le mouvement. Ils veulent se connecter, en tant que personnes, avec les dirigeants et le personnel en contact avec la communauté.
  3. Parler humain. Les participants détestent le jargon, les textes inutilement longs et le "langage de l'organisation". Ils veulent un langage simple, concis, accessible et traduisible. Personne n'a jamais envie d'écrire des choses inutilement longues ou compliquées. mais nous sommes parfois tentés de trop expliquer lorsqu'une situation semble complexe ou d'être vague lorsque nous manquons d'informations détaillées. Ces tentations peuvent se retourner contre nous et créer une distanciation supplémentaire entre la Fondation et le reste du mouvement.
Volume knob icon from Noun Project.png

4. Équilibrer "diffusion" et "à la demande

Network icon from Noun Project.png

5. Coordonner, puis communiquer

Connect icon from Noun Project.png

6. Clarifier, connecter et réfléchir

  1. Équilibrer « diffusion » et « à la demande. » Dans de nombreux cas, les participants ne veulent pas "entendre une histoire". Ce qu'ils veulent en fait, c'est trouver quelque chose - souvent une ressource ou un "mode d'emploi" qui les aidera à résoudre un problème ou à faire quelque chose de précis. La plupart de nos communications "diffusées" (listes de diffusion, articles de blog, médias sociaux, etc.) ne sont pas bien structurées pour cela. Les participants souhaitent que la Fondation joue un rôle de premier plan dans l'équilibre entre les communications de diffusion et les communications à la demande, en investissant davantage dans la centralisation et le stockage des ressources de mouvement pour permettre aux gens d'accéder plus facilement à ce dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin.
  2. Coordonner, puis communiquer. Les participants pensent qu'une meilleure communication avec le mouvement commence par une meilleure communication interne et une meilleure coordination au sein de la Fondation. Les participants souhaitent que la Fondation envoie des messages clairs, établisse des priorités et établisse des calendriers. Ils veulent que nous coordonnions en premier lieu nos projets et nos initiatives en interne, afin que nous puissions raconter une histoire cohérente à l'ensemble du mouvement, en évitant les messages contradictoires et les embouteillages.
  3. Clarifier, connecter et réfléchir. Les participants considèrent qu'il s'agit là des trois ingrédients clés de l'histoire continue de la Fondation pour le mouvement. Ils veulent des récits qui clarifient et définissent la relation entre la Fondation et les communautés. Ils veulent des histoires qui établissent des liens entre les projets et initiatives et la stratégie du mouvement, et qui relient le travail local au mouvement mondial. Et ils veulent des histoires qui renvoient la communauté à elle-même, en mettant l'accent sur la célébration des héros méconnus et des participants qui sont souvent laissés de côté dans les histoires publiques.

Globalement, les recommandations recueillies auprès des participants visent à renforcer le sentiment de lien et d'appartenance au sein du mouvement Wikimédia. Elles portent sur la manière dont la Fondation peut travailler pour que les communautés se sentent visibles, soutenues et célébrées. Il s'agit d'aider des personnes réelles à résoudre des problèmes par le biais de la communication, et d'accroître la valeur de la Fondation pour le reste du mouvement. Enfin, il s'agit de raconter une histoire commune sur le mouvement auquel nous appartenons tous, ensemble.

← Retour | Lire la suite →

  1. A propos de l'utilisation du "nous" : ce rapport est écrit du point de vue de l'équipe du projet, en tant qu'observateur. Il contient des recommandations du mouvement pour la Fondation Wikimédia . Ainsi, "nous" est utilisé pour faire référence à l'équipe de projet, et à la Fondation Wikimédia lors des discussions sur les améliorations.