Wikimédia France/Groupes de travail/Groupes thématiques/GLAM/Stratégie

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

Wikimedia-logo black.svg Wikimédia France Actions Soutien aux bénévoles Groupes de travail Documents Gouvernance Finances

PROJET GLAM
GLAM-banner.jpg
Courriel glam@wikimedia.fr
Liste de discussion glam@lists.wikimedia.fr
Référent·e·s Xavier

Anne-Laure

Sous-pages


Le projet GLAM est un projet mené par l'association Wikimédia France. Il a pour but de construire des partenariats complets, pérennes et fructueux avec les institutions de l'environnement culturel français qui souhaitent s'engager dans une démarche de libération, de diffusion et de valorisation de leurs contenus, et contribuer aux projets Wikimedia. Bien que pour le mouvement Wikimedia l'acronyme GLAM (Galeries, Libraries, Archives, Museums) désigne à la fois toutes les institutions culturelles et la stratégie GLAM de la Wikimedia Foundation, pour Wikimédia France l'acronyme désigne avant-tout le type de partanariat proposé par ce projet, qui se différencie des partenariats "limités" (dans le temps et les objectifs) et des partenariats sans démarche de libération ou de contribution avec des institutions culturelles.

Green 008000 300x300.svg Origines[edit]

Le projet GLAM découle de la nécessité de repenser notre vision des partenariats et notre stratégie au regard du bilan des partenariats précédents. Ce projet est porté par un groupe de travail de l'association Wikimédia France composé de salarié·e·s, de bénévoles, et d'ambassadeurs·drices GLAM (membres du personnel de partenaires GLAM). Il tente de conjuguer la démarche de libération des contenus de la part des institutions culturelles avec les besoins et envies de la communauté, les axes stratégiques de Wikimédia France et les ambitions de la stratégie 2030 de la Wikimedia Foundation.

Objectifs[edit]

  • Construire des partenariats fiables, durables, et profitables pour tous avec les institutions culturelles ;
  • Travailler sur la diversification des contenus (archives, notices, œuvres...) et de leurs thématiques ;
  • Valoriser au mieux les contributions issues de ces partenariats ;
  • Cibler et promouvoir les outils de suivi et d'analyse pertinents pour chaque partenariat ;
  • Communiquer sur les partenariats vers le grand public et la communauté.

Green 008000 300x300.svg Stratégie globale[edit]

La stratégie du projet GLAM cherche donc à répondre à ces besoins et objectifs tout en évitant de reproduire les expériences qui n'ont pas fonctionné par le passé. Elle permet d’inscrire le projet dans une vision à long terme et d’intégrer les différents partenariats dans une même dynamique plus continue, cohérente et efficace tout en respectant les spécificités et contraintes de chaque partenaire. Cette stratégie est double. Elle porte à la fois sur les contenus versés et sur la qualité des partenariats établis.

Afin de travailler concrètement et efficacement sur les différents points énumérés nous avons dégagé plusieurs axes de travail qui se répartissent entre stratégie de contenu et stratégie de partenariat.

Le choix des partenariats nous permettra de cibler notre travail sur des opportunités de collaborations pérennes offrant la possibilité de construire une véritable relation entre les deux parties. Bien entendu, il est parfois difficile de présupposer la réussite d'une collaboration. Mais il est par exemple question ici d'éviter les "one shot" ou les partenariats unilatéraux en évaluant les motivations réelles de l'interlocuteur·rice, la profondeur des sources, données ou collections à disposition et l'intérêt et l'urgence que la thématique suscite auprès de la communauté (ex : opportunités de partenariat concernant des images de la Seconde Guerre mondiale dont on dispose déjà en très grand nombre). Nous pourrons ici nous appuyer sur les projets avec le Palais des beaux-arts de Lille, les Archives nationales ou encore la Mairie de Toulouse. Des collaborations avec le laboratoire Latmos ou le Centre national des études spatiales pourraient par exemple donner un souffle nouveau aux projets scientifiques qui se sont fait plutôt discrets jusqu'ici. Autre paramètre et non des moindres, la disponibilité des bénévoles conditionnera à son tour la mise en place des projets. Enfin, les outils d'analyse nous permettront quant à eux d'adapter les projets en fonction des besoins de la communauté et du profil des partenaires, et de pallier le manque de suivi des actions.

Les interlocuteurs·trices, parfois chargé·e·s de projets, souvent au numérique, sont régulièrement animé·e·s par une vision événementielle des actions à mener ce qui présente l'avantage de donner du rythme aux partenariats mais l'inconvénient de rester en surface des possibilités. L'aspect communicationnel doit donc être dépassé pour mettre en place un travail en profondeur de documentation et de valorisation. Un travail relationnel est à établir au niveau des institutions partenaires pour appuyer et ancrer la démarche au sein des équipes plus directement concernées par le contenu des projets Wikimedia. Ce mode de fonctionnement s'observe particulièrement dans les projets menés par les groupes locaux qui tissent des liens solides avec ces derniers et représentent d'ailleurs des exemples et des intermédiaires incontournables.

La nature des actions proposées est une question cruciale car elle doit également conjuguer stabilisation des relations partenariales et disponibilité de la communauté bénévole. Nous sommes amené·e·s à apporter de la diversité dans nos actions en vue de satisfaire les objectifs de pérennisation des partenariats et de valorisation des contenus. Cet équilibre peut trouver son salut notamment dans l'émergence de Wikipédien·ne·s en résidence dont le travail serait financé par la structure d'accueil elle-même ou par un système de sponsoring/mécénat. Par ailleurs et dans le cadre de la valorisation des contenus nous réfléchissons à des moyens de valorisation externes aux projets Wikimedia dans la limite du rôle de l'association. Wikimédia France ne serait ici qu'un incitateur plutôt qu'un organisateur. Nous pensons en particulier aux opportunités d'exposition qui seraient organisées par le partenaire sur la base d'œuvres et contenus wikipédiens.

La constitution d'un "réseau" GLAM" suit notre volonté de fédération des partenaires dans le but de les inscrire dans une démarche participative et responsabilisante. Nous bénéficions actuellement de trois partenaires qui portent le message autour d'eux à titre personnel ou institutionnel. Les Archives nationales en sont un bon exemple. Cette démarche peut être impulsée par un événement du type rencontre inter-professionnelle durant lequel les différents participants échangeraient leurs expériences dans une ambiance conviviale. La préparation elle-même d'un tel événement serait l'occasion pour nos partenaires "ambassadeurs" de s'investir en amont et assumer leur rôle de locomotives.

Parallèlement à ces axes de travail qui concernent directement les partenariats et se révèlent complémentaires dans la quête d'atteinte de nos objectifs, il est important de situer l'association dans l'environnement de la culture libre. Au-delà de la promotion des projets, une participation à des programmes comme le projet Culture ouverte (Open Content) initié par des associations partenaires vient soutenir et alimenter notre objectif de fédération des institutions culturelles et permet à l'association d'étendre son réseau et sa force d'impact.

Acteurs[edit]

  • Groupe de travail et référent·e·s
  • Bénévoles et groupes locaux
  • Partenaires culturels
  • Partenaires financiers
  • Public/audience
  • Médias
  • Associations partenaires

Ressources[edit]

  • Groupe de travail : temps, savoir-faire, expérience, connaissance du contexte et des spécificités françaises
  • Réseau de volontaires : temps, savoir-faire, expérience
  • Ressources financières
  • Documentation
  • Partenaires ambassadeurs : temps, savoir-faire, expérience, connaissance du contexte et des spécificités françaises

Green 008000 300x300.svg Stratégie contenus[edit]

Dans le but de soutenir le partenaire dans sa démarche de libération de ses ressources, le projet propose différentes solutions sous forme d’actions ponctuelles organisées et menées en collaboration avec Wikimédia France et son réseau de bénévoles. Cependant, le seul versement de contenus accumulés ne répond pas aux besoins de valorisation des ressources du partenaire ni d’enrichissement quantitatif et qualitatif des projets Wikimedia. C’est pour cela que les actions proposées portent sur quatre aspects des contenus :

  • Libération
  • Diversification
  • Diffusion
  • Valorisation

Axes de travail correspondant :
La nature et la diversification des actions
La validation et le suivi des partenariats

Typologie des actions GLAM[edit]

  • Versements de contenu
  • Edit-a-thons/data-thons
  • Ateliers “illustrons Wikipédia”/améliorations d'articles
  • Ateliers de traduction
  • Numérisations/scan/modélisation 3D
  • Ateliers d’initiation et de découverte (public ou privé)
  • Enregistrements de témoignages (exemple), de savoir-faire
  • Conférences, débats, autour des projets et du libre
  • Initiatives culture ouverte
  • Wikimédien·ne en résidence
  • Restauration digitale (?)
  • Sensibilisation au libre (public ou privé)
  • Ateliers de formation (public ou privé) et formation de formateurs
  • Cartographie interactive (exemple) (ou encore)
  • QRPedia (?)
  • Tables longues
  • Rallyes photo
  • Portes ouvertes/backstage pass

Green 008000 300x300.svg Stratégie partenaires[edit]

Le projet GLAM propose d’accompagner le partenaire tout au long de sa démarche afin de lui apporter le savoir-faire et les outils nécessaires pour mener ses projets de libération en autonomie. Au cours de ce travail, le partenaire se voit peu à peu impliqué et responsabilisé dans le projet GLAM, son rôle évolue en même temps que son implication et que ses compétences augmentent : il devient acteur. Le partenaire n’est pas isolé, en plus d’être en contact direct avec la communauté wikimédienne, il participe à la construction d’un réseau de partenaires GLAM parfois isolés dans leurs activités, un réseau d’échanges et d’entraide, mais aussi d’initiatives autour du libre et de la contribution aux projets Wikimedia.

Axes de travail correspondant :
La validation et le suivi des partenariats
La constitution d’un réseau
Le choix des interlocuteurs·trices
La nature des actions (Wikipédien.ne.s en résidence)

  • Pérenniser

- création et aménagement d'outils et d'espaces pour le projet et les partenaires
- accompagnement dans la contribution et dans l'intégration de la communauté (par groupes locaux et bénévoles)
- relations instutionnelles et individuelles
- maintien du lien : soliciter, consulter, informer, communiquer, échanger
- intégrer des représentant·e·s/ambassadeurs·drices au groupe de travail
- modules de formation (+faire reconnaître ces formations) ; à maîtriser : initier des actions et des projets, versements, reporting-évaluation/metrics-projections, fonctionnement de la communauté, des projets, mobiliser ses propres bénévoles...
- accompagnement du partenaire dans ses initiatives
- sensibiliser au libre
- soutien au groupe local associé (ex : mettre à disposition des salles, backstage pass, etc.)
- réflexions sur les possibilités et les limites de la contribution de l'institutionnel sur les projets

  • Fédérer

- rédaction d'une charte lors de séances de travail avec les partenaires locomotives
- rencontres pour favoriser les échanges, les initiatives, les projets, l'entraide, la collaboration...
- engagement projet culture ouverte
- greffe sur des réseaux pré-existants
- campagnes et événements pro/nationaux

  • Visibilité

- augmentation de la force de frappe et de la visibilité
- de nouvelles sources de financement potentielles
- présence dans les événements professionnels (congrès, etc.)
- relais des campagnes WMFr
- approcher les structures de formation
- participer à des initiatives autour du libre

Typologie des actions réseau[edit]

  • Rencontres inter-professionnelles entre les partenaires
  • Projet culture ouverte
  • Campagnes et événements nationaux et internationaux (Wikimedia ou autres)
  • Participation aux événements professionnels (congrès, …)
  • Relais des campagnes WMFr
  • Intégration de réseaux pré-existants
  • Collaboration avec des structures de formation

Green 008000 300x300.svg Impact (long terme)[edit]

  • Wikimédia France devient un acteur pertinent, incontournable et impactant du secteur culturel français.
  • La contribution aux projets Wikimedia est intégrée aux pratiques professionnelles du secteur culturel.
  • Le public profite de projets enrichis en quantité, diversité, qualité et fiabilité.
  • La communauté et les institutions culturelles sont en contact direct et collaborent ensemble.
  • Le message du libre est plus largement porté.

Green 008000 300x300.svg Engagements d'un partenariat[edit]

Wikimédia France[edit]

  • Création et aménagement d'espaces

→ organiser, unifier et centraliser la gestion des projets
→ centraliser et indexer les pages-projets (0 page orpheline)

  • Accompagnateurs/parrains du personnel contributeur (ex : wikimédien·ne déjà en contact, référent·e GLAM du groupe local associé)

→ encadrer et former à la contribution
→ contribuer en collaboration avec la communauté et se faire accepter de celle-ci
→ surveiller l'autopromotion

  • Associer à un groupe local (quand c'est possible et si le groupe local accepte)

→ interlocuteur privilégié/à proximité
→ soutien dans les actions/initiatives/le suivi/le reporting...

  • Communication et relais
  • Mobilisation des bénévoles
  • Analyse des metrics, suivi, retour d'impact
  • Formation du personnel contributeur (selon envies/besoins/métiers)
  • Accompagnement dans l'organisation des premières actions (puis relais aux groupes locaux, puis autonomie avec leurs publics et la communauté)

Le partenaire GLAM[edit]

  • Feedback de satisfaction
  • Intégration de référent·e·s/ambassadeurs·drices au groupe de travail

→ travaux de réfléxion sur l'accessibilité des projets et des outils WM (réutilisation et utilisation non-contributrice, Commons, problématique des sources, accueil des nouveaux contributeurs dans la communauté et la contribution)
→ participer aux campagnes, programmes et événements du mouvement/de la fondation (rapporter les problématiques liées à la contribution des institutions sur WM, participations à des réfléxions GLAM globales (relations avec les GLAM étrangers))
→ collaboration avec la francophonie (gestion de la page vitrine GLAM)

  • Soutien du groupe local associé (soutien à la création de groupes locaux, salles à disposition, action/projets, backstage pass...)
  • Reporting et gestion des espaces
  • Diffusion
  • Valorisation
  • Newsletter (?)
  • Youtubeur·euse (?)
  • Communication et relais (dont des campagnes WMFr)
  • Initiatives propres

→ exemples : mobiliser ses bénévoles (son public, ses assoc. d'amis), démarcher de nouvelles institutions culturelles, aider/accompagner les nouveaux partenaires GLAM, impliquer/faire le lien avec des réseaux pré-existants

  • Initiatives réseaux

Le réseau GLAM[edit]

  • Organisation et mise en place du réseau
  • Communication interne