Langues et savoirs autochtones dans les projets Wikimédia

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search
This page is a translated version of the page Indigenous Languages and Knowledge on Wikimedia Projects Toolbox and the translation is 96% complete.

Outdated translations are marked like this.
Indigenous Languages and Knowledge on Wikimedia Projects Toolbox
Boîte à outils
Other languages:
Deutsch • ‎English • ‎español • ‎français • ‎italiano • ‎العربية • ‎مصرى

Contents

Auteurs et remerciements

Le document original est disponible en version PDF.

Auteurs
  • Nathalie Casemajor, professeure à l’Institut national de la recherche scientifique
  • Karine Gentelet, professeure à l’Université du Québec en Outaouais
Avec la collaboration de
  • Jean-Philippe Béland, vice-Président de Wikimédia Canada
  • Christian Coocoo, coordonateur des services culturels, Conseil de la Nation Atikamekw
  • Benoît Rochon, président de Wikimédia Canada
Traduction en anglais
  • Jean-Philippe Béland, vice-Président de Wikimédia Canada
Coordonnateurs du groupe Wikipédia à Manawan
  • Luc Patin, professeur d'informatique, école Otapi
  • Thérèse Ottawa, coordonnatrice des services multimédias, Manawan
  • Antony Dubé, professeur d'informatique, école Otapi
  • Cécile Niquay-Ottawa, professeur de langue, école Otapi
Traductrice principale de l’interface MediaWiki
  • Jeannette Coocoo
Remerciements

École Otapi de Manawan (Sakay Ottawa, les élèves du cours d’informatique), Conseil Atikamekw de Manawan (Annette Dubé, Jean-Paul Echaquan), Conseil de la Nation Atikamekw, Institut Linguistique Atikamekw (Nicole Petiquay), Sylvie Wezineau, Nastasia Herold, Gabrielle Champagne, Thibaut Martin (†) et tous les participants aux ateliers.

Projet financé par la Fondation Wikimédia, avec la contribution de l’INRS

Montréal, Canada, 2017.

CC-BY-SA icon.svg La reproduction et la distribution de ce document sont permises en vertu de la licence libre CC BY-SA.

Introduction

Documentation sur la culture et le territoire atikamekw de l'encyclopédie : Des huards au Lac Descelles proche de Parent de la Haute-Mauricie, Québec, Canada.
Un enfant Atikamekw et un adulte de sexe masculin en tenue de danse sur les terrains de pow-wow à Manawan, Québec, Canada.

Contexte et objectifs

Ce document s’adresse aux membres des peuples autochtones qui souhaitent développer des projets sur la plateforme Wikimédia. Il inclut également des informations pour les intervenants et wikipédiens non-autochtones qui souhaitent collaborer à de tels projets. Le contenu du document a été développé dans le contexte canadien, à l’issue d’un projet mené avec la nation Atikamekw Nehirowisiw[1]. Les nouvelles expériences en cours dans la nation Atikamekw (utilisation de la vidéo en lien avec la transmission orale, déplacements sur le territoire) pourront donner lieu à une version 2.0 de ce document.

Qu’est-ce que le mouvement Wikimédia ?

Wikimédia est un mouvement mondial dont la mission est d'apporter du contenu éducatif libre et gratuit sur Internet, dans toutes les langues. Son projet le plus connu est l’encyclopédie Wikipédia, qui est devenu le 6e site le plus consulté au monde. Mais le mouvement a aussi développé d’autres projets : Wiktionnaire (dictionnaire), Wikimédia Commons (base multimédia pour les images, les sons, les vidéos, etc.), Wikidata (base de données structurées) et bien d’autres.

Les projets du mouvement ont en commun d’utiliser l’outil MediaWiki. Un wiki est une application web qui permet à de nombreuses personnes de collaborer en temps réel pour créer et modifier facilement des contenus en ligne. Le mot wiki vient de la langue indigène de Hawaï : il signifie rapide. L’application MediaWiki est utilisée par toutes sortes d’organisations différentes. Par exemple, le site Wikileaks utilise l’outil wiki, mais il n’est pas lié au mouvement Wikimédia. Une autre caractéristique du mouvement Wikimédia est l’utilisation des licences libres. Les licences libres permettent une réutilisation gratuite de tous les contenus, sous certaines conditions.

L'ensemble des projets du mouvement sont à but non lucratif, et ses sites affiliés n’affichent pas de publicité. Le mouvement est financé par la générosité de milliers de donateurs de tous les pays. La Fondation Wikimedia (San Francisco) ainsi que certains chapitres nationaux offrent des subventions pour appuyer les projets qui contribuent au mouvement. Le succès des projets Wikimédia est le fruit du travail de nombreux bénévoles à travers le monde.

Quel intérêt pour les peuples autochtones ?

Les cultures et langues autochtones peuvent tirer parti du nouvel environnement numérique. Internet offre un contexte d’usage de la langue très actuel, qui peut contribuer à l’éducation des plus jeunes locuteurs. En effet, les nouvelles générations sont de plus en plus familières avec le numérique. Les projets Wikimédia peuvent les amener à développer leurs connaissances et leurs habilités avec leur langue et leur culture d’origine.

Les sites Wikimédia ont l’avantage d’être très accessibles et massivement consultés. Ils offrent un large rayonnement international. De plus, les informations qui y sont publiées peuvent être actualisées en permanence. Un objectif du mouvement est de renforcer la diversité culturelle de ses contenus, notamment en collaborant avec des peuples autochtones.

Les projets sur la plateforme Wikimédia peuvent viser les objectifs suivants :

  • préservation et actualisation de la langue (information écrite en langue autochtone sur le Web, création de nouveaux mots liés à l’informatique) ;
  • transmission culturelle (projet intergénérationnel sur les nouvelles technologies qui peut intéresser à la fois les jeunes et les aînés) ;
  • éducation (intégration à des cours, contribution à la motivation scolaire) ;
  • documentation du territoire (insertion d’images, ajout des toponymes autochtones dans les articles) ;
  • fierté et rayonnement (visibilité des personnalités publiques, des artistes contemporains, des figures historiques).

Exemples de projets à développer

PROJET OUTIL MOBILISATION
Discuter d’un article
Pour suggérer des modifications en page de discussion (ex. signaler des articles dont les informations sont manquantes ou incorrectes)
Wikipédia Courte
> quelques minutes
Améliorer un article
Pour modifier ou corriger des articles déjà existants
Wikipédia Courte
> quelques minutes à quelques jours
Créer un article
Pour ajouter une nouvelle entrée dans une encyclopédie existante
Wikipédia Courte
> quelques heures à quelque jours
Catégoriser des articles
Pour améliorer le référencement des contenus au sujet d’un peuple (histoire, géographie, activités traditionnelles, cuisine, artistes contemporains, etc.)
Wikipédia
Wikidata
Courte
> quelques heures à quelque jours
Organiser une chasse photographique
Pour ajouter des images du territoire, de la culture, des personnalités publiques (ou pour ajouter des cartes, des vidéos, des enregistrements sonores)
Wikimedia Commons Moyenne
> quelques jours à 1 mois
Créer un dictionnaire
Pour ajouter des mots, des définitions et des prononciations en langue autochtone
Wiktionnaire
Lingua Libre (audio)
Moyenne
> quelques semaines à quelques mois
Créer une encyclopédie
Pour créer une Wikipédia entièrement en langue autochtone
Wikipédia
Incubateur Wikimédia
Longue
> 1 an et plus

Démarrage du projet

Premier atelier du projet La connaissance, la culture et la langue atikamekw dans les projets Wikimédia. École Otapi, Manawan.
Formation des contributeurs atikamekw par des bénévoles de Wikimédia Canada.

Qui peut démarrer un projet sur les cultures et langues autochtones dans Wikimédia ?

Toute personne issue d’un peuple autochtone (individu, groupe d’amis, école, centre culturel ou communautaire, etc.) peut initier un projet dans Wikimédia sans avoir à demander l’autorisation au mouvement.

Par contre, étant donné qu’il s’agit d’une initiative qui porte sur un enjeu déterminant pour les peuples autochtones (la transmission culturelle et la langue), il est fondamental que tout projet, s’il n’est pas initié par un peuple autochtone, soit élaboré avec l’accord formel des peuples concernés et développé en étroite collaboration avec eux, et ce du début jusqu’à la fin du projet. Ainsi, un partenariat officiel et concret devra être établi avec des responsables des peuples concernés. En tout temps, les décisions devront appartenir aux membres de la nation ou du peuple, en respect du principe d’autodétermination et de souveraineté sur leurs données.

Diverses personnes peuvent être des collaborateurs utiles au projet :

  • des wikimédiens expérimentés[2] : pour les projets nécessitant des compétences techniques avancées (par exemple, créer toute une encyclopédie Wikipédia en langue autochtone), le chapitre national ou un groupe d’utilisateurs dans votre région peut vous offrir gratuitement des formations et un accompagnement.
  • les responsables des services culturels et pédagogiques de la nation : pour mobiliser la communauté et trouver les bonnes personnes ressources.
  • les instituts linguistiques de la nation : pour veiller à la standardisation de la langue écrite et aider à la création de nouveaux mots.
  • des chercheurs universitaires pour accompagner la réflexion et documenter le projet.

S’engager dans une démarche de concertation

Au sein du peuple autochtone, démarrer un projet avec Wikimédia est l’occasion de réfléchir collectivement aux besoins de la communauté et aux objectifs à court, moyen et long terme. Cette discussion peut impliquer des aînés, des décideurs politiques, des administrateurs de service, des services éducatifs, des enseignants, des représentants des jeunes. Quels sont les besoins concernant la langue, la culture, l’éducation, la protection du territoire, du patrimoine matériel et immatériel ? Par exemple, l'article 13 de la Déclaration des droits des peuples autochtones des Nations Unies établit le droit de préserver, de revitaliser et de développer les langues autochtones. Pour répondre à ces besoins, quels sont les objectifs du projet ? Ces réflexions aideront à définir les orientations du projet.

Prendre en compte la diversité langagière des communautés

Au sein d’un même peuple, il peut exister différents rapports à la langue, à la culture et au patrimoine. Par exemple, le vocabulaire et la prononciation peuvent varier d’un groupe à l’autre. Il est recommandé de tenir compte de cette diversité en discutant de son inclusion dans le projet. Sans être une obligation, une décision formelle dès la mise en route du projet pourra clarifier la démarche. Éventuellement, on pourra impliquer des représentants des diverses communautés concernées.

Préparer et signer un document d’entente

Dans le cas d’un partenariat entre un peuple ou une nation autochtone et des intervenants externes, il est fortement recommandé de signer un document d’entente avant le démarrage du projet. Ce document officiel établira clairement : l’engagement des différents partenaires, leurs rôles et responsabilités, les objectifs du projet, sa durée, les bénéfices attendus pour le peuple et pour les intervenants externes, les risques potentiels et la manière de les atténuer (voir modèle d’entente en annexe). Dans tous les cas, le projet Wikimédia en ligne demeure toujours sous le contrôle de chaque communauté linguistique. La rémunération d’un collaborateur local peut s’avérer nécessaire pendant la durée du projet, surtout dans la phase de démarrage.

Établir des règles de publication et de protection

S’informer sur les licences libres et sur le droit d’auteur

Un des principes fondamentaux du mouvement Wikimédia est l'utilisation des licences libres. Les licences libres[3] sont un type de droit d’auteur qui permet à tout le monde de réutiliser les contenus publiés, sans avoir à demander l’autorisation, mais en respectant certaines conditions. Tout contenu publié sur un projet Wikimédia est automatiquement « libre ». Cela implique que chacun a le droit de le copier et de le modifier, y compris à but commercial. Le mouvement Wikimédia a fait ce choix pour permettre la diffusion la plus large possible des contenus. Par exemple, c’est grâce aux licences libres que les assistants personnels « intelligents » comme Siri, Alexa ou OK Google peuvent répondre à vos questions en utilisant certaines informations de Wikipédia.

Mais licence libre ne veut pas dire « libre de faire n’importe quoi » : il reste des droits importants attachés aux contenus. Par exemple, si vous réutilisez une image ou un extrait de texte tiré de Wikipédia, vous devez indiquer le nom de l’auteur ou insérer un lien vers la source. Si c’est vous qui publiez une image dans la base Wikimédia Commons, il faut aussi respecter le droit d’auteur : êtes-vous l’auteur de l’image ? Possédez-vous le droit d’auteur qui permet de la publier en ligne ? Dans le doute il vous faudra vérifier ou demander l’autorisation à l’auteur ou au propriétaire du droit d’auteur.

Poster Creative Commons BY-SA.svg

Discuter des paramètres de protection

Étant donné que les informations publiées dans les projets Wikimédia peuvent être largement réutilisées, il est fondamental de discuter dès le début du projet des enjeux de protection de l’information. Quelles catégories d’information et d’images peuvent être publiées sur la plateforme ? Lesquelles souhaite-t-on garder protégées au sein de la communauté ? Avant toute mise en ligne, il faudra déterminer le degré de confidentialité et de sacralité des informations, données et images.

Par exemple, un peuple pourra décider de ne pas publier d’information sur les plantes médicinales, sur les ressources du territoire, sur les rituels sacrés ou sur le sens profond de certains mots. On pourra aussi décider de ne pas publier certaines archives photographiques qui représentent des personnes, vivantes ou mortes, ou bien s’assurer d’avoir l’autorisation des familles.

Comprendre les mécanismes de gouvernance

Dans chacun des projets Wikimédia (encyclopédies Wikipédia en différentes langues, Wikimédia Commons, Wiktionnaire, Wikidata), il y a des règles déjà établies, dont il faudra s’informer.

Il y a cinq principes fondateurs dans les encyclopédies Wikipédia :

  1. Wikipédia est une encyclopédie (pas un journal ni un blogue) ;
  2. elle vise la neutralité de point de vue ;
  3. ses contenus sont publiés sous licence libre ;
  4. c’est un projet collaboratif où chacun peut créer et modifier le contenu ;
  5. Wikipédia n’a pas d’autres règles fixes.

Ce dernier principe garantit une souplesse au projet et une capacité à évoluer.


Un contributeur expérimenté peut se faire élire comme administrateur. Les administrateurs ont accès à des outils de maintenance supplémentaires auxquels les autres wikimédiens n'ont pas accès. Mais les administrateurs n'ont pas plus de pouvoir éditorial que les autres contributeurs : ils sont au service de la communauté. La communauté des wikimédiens autochtones élira ses propres administrateurs, et décidera de ses propres mécanismes de gouvernance dans la Wikipédia dans sa langue.

De manière générale, la gestion des conflits se fait par autorégulation : les contributeurs veillent les uns sur les autres pour faire respecter les règles. Les prises de décision valorisent la discussion entre les membres pour atteindre un consensus.

Etiquettes Wikipetcia Atikamekw.jpg
Étiquettes thématiques créées pour les pages de la Wikipédia en atikamekw.

Adapter certaines règles aux spécificités des peuples autochtones

Lorsqu’un peuple crée une encyclopédie Wikipédia dans sa propre langue, il peut décider des règles qui vont s’y appliquer. Il faudra bien sûr respecter les cinq principes fondateurs décrits ci-dessus. Mais le reste des règles peut être adapté à la spécificité des langues et cultures autochtones.

Par exemple, les membres qui fondent une nouvelle encyclopédie en langue autochtone pourront décider que les sources orales sont acceptées comme référence dans les articles (et pas seulement les sources écrites comme c’est le cas ailleurs). Les critères de notoriété (c’est-à-dire les conditions pour qu’une personne ou une chose ait le droit d’avoir un article à son nom) pourront aussi être adaptés au contexte de peuple ou de la nation. De plus, la structure habituelle des articles (introduction, sections thématiques) pourra être changée. Elle peut être adaptée pour refléter la forme traditionnelle de transmission des connaissances sous forme de récits.

Et pour aller encore plus loin, on peut questionner ce qu’est une encyclopédie dans le contexte autochtone : comment en proposer une nouvelle interprétation adaptée aux savoirs autochtones ? Comment s’en servir comme point de départ pour inciter les jeunes à chercher d’autres informations qui ne se transmettent pas en ligne ? Comment leur donner envie d’aller à la rencontre des aînés et du territoire ?

Créer un Wikipedia : de l'incubation au lancement

Atelier d’enregistrement de la prononciation des mots avec l’outil Lingua Libre.
Photographie d’un camp atikamekw téléversée à l’occasion d’une chasse photographique sur le territoire.
Mocassins atikamekw
Préparation du poisson
Remise des certificats de participation aux étudiants de l’école Otapi, Manawan, Québec, Canada.
Le groupe de tambour atikamekw Moosetown ouvre la cérémonie du congrès Wikimania 2017 (Montréal).

Cette section présente les étapes pour créer une nouvelle encyclopédie Wikipédia entièrement en langue autochtone. Pour des informations plus détaillées, consultez le document Créer et administrer une Wikipédia. Guide de référence pour les Premières Nations[4].

La première étape est de vérifier si un projet dans la langue concernée est déjà en cours de préparation dans l’incubateur[5] de Wikimédia. S’il existe un projet dans une langue parente, il faudra décider s’il est plus judicieux de s’y joindre, ou de créer un projet distinct. Par exemple, la Wikipédia en atikamekw a été développée de manière indépendante car elle est officiellement reconnues par son propre code ISO.

Formation et accompagnement

La création d’une Wikipédia complète en langue autochtone est un projet de longue haleine. Il est fortement recommandé de contacter des wikipédiens expérimentés pour vous accompagner dans cette démarche[6]. Pour bâtir une relation à long terme, il est suggéré que les wikipédiens se rendent dans la communauté lors des premières formations. Par la suite, un groupe de soutien en ligne pourra être créé, et des formations pourront être données à distance, par exemple en vidéoconférence.

Traduire l’interface

Un première condition pour créer une encyclopédie dans une nouvelle langue est de traduire l’interface de l’application MédiaWiki[7]. Cela veut dire que les parties les plus importantes de l’environnement de navigation de Wikipédia devront être traduites : nom des menus, boutons de commande, messages automatiques du système, etc. Au total, ce sont plus d’une centaine de mots et de phrases qu’il faudra traduire.

Cela impliquera parfois d’inventer des nouveaux mots liés à l’informatique : comment dire “page d’accueil”, “cliquer” ou “licence libre” dans votre langue ? Les gardiens de la langue et les responsables des instituts linguistiques sont appelés à jouer un rôle de premier plan dans cette activité. Cette étape pourra même constituer un projet en lui-même, étant donné l’importance de définir une terminologie qui respecte les principes de la langue. Créer des nouveaux mots est aussi l’occasion de discuter entre jeunes et aînés. Par exemple, les membres de la Nation Atikamekw ont utilisé des images et références liées au territoire et aux activités traditionnelles pour traduire certains termes de l’interface, au lieu d’en faire une traduction littérale.

Créer des contenus

Un deuxième condition pour lancer une nouvelle Wikipédia est d’avoir créé un certain nombre d’articles dans l’incubateur. L’incubateur est un espace qui permet d’écrire des articles, d’ajouter des images et de construire la page d’accueil et les différentes rubriques de votre encyclopédie. De cette manière, le jour où la Wikipédia sera officiellement lancée, son contenu sera déjà développé en partie. Une bonne stratégie pour créer des contenus est d’intégrer cette activité dans un cadre éducatif (voir partie suivante).

Pour produire du matériel, il faudra rassembler de la documentation, consulter des experts de la communauté ou encore faire des enregistrements avec des personnes ressources pour collecter des informations utiles. Un autre élément fondamental sera de produire des images qui illustrent les différents articles tout en étant respectueux de la culture, du patrimoine et de l’identité.

Maintenir des contributeurs actifs

Une troisième condition pour sortir l’encyclopédie de l’incubateur est de maintenir un certain nombre de contributeurs actifs dans la durée. Les administrateurs qui évalueront votre demande vont vérifier combien de personnes ont contribué à la création de contenus dans l’incubateur dans les mois qui précèdent. L’objectif est de démontrer qu’il existe un groupe de locuteurs de votre langue impliqués à long terme pour alimenter et faire vivre l’encyclopédie après qu’elle sera officiellement lancée.

Projet pédagogique

Pour favoriser l’engagement à long terme, il est recommandé de combiner le projet d’encyclopédie avec un projet pédagogique. Le projet pédagogique peut être attaché à des cours d’informatique et/ou à des cours de langue. Il peut s’adresser à des jeunes, en partenariat avec une école, ou bien s’adresser à des adultes, en formation continue.

Dans les écoles pour les jeunes, en formation continue pour les adultes

Le fait d’intégrer le projet d’encyclopédie au sein d’une école permet de travailler avec la jeune génération sur la question de la langue, tout en misant sur une activité qui les motive. Cela permet de travailler à la fois à un niveau pédagogique mais également de renforcer leurs connaissances sur leur culture et leur identité. De plus, cela facilite l’utilisation de la langue dans un nouveau contexte, celui des médias numériques, ce qui renforce l’idée d’une langue dynamique, évolutive et adaptée aux nouvelles technologies de communication. Cet aspect est fondamental pour que la jeune génération de locuteurs puissent développer une certaine fierté à parler la langue de leurs ancêtres, et ce, en dépit de changements de mode de vie.

Parallèlement au projet pédagogique, le projet d’encyclopédie peut s’ouvrir aux adultes et aînés qui désirent contribuer à enrichir l’encyclopédie et s’initier aux outils numériques. Pour cela, le groupe en charge du projet pourra collaborer avec les centres communautaires et des centres de formation pour adultes.

Cours d’informatique

Bien que la plateforme Wikimédia soit très simple d’utilisation, certaines connaissances de base sont requises (savoir se servir d’un ordinateur, savoir naviguer sur Internet). Les cours d’informatique sont une bonne occasion d’introduire les jeunes et les adultes au fonctionnement de la plateforme Wikimédia.

L’activité d’écriture d’articles s’apparente à du traitement de texte. D’autres fonctions plus avancés nécessitent d’apprendre le wikicode : il s’agit d’une version simplifiée du langage informatique HTML. Ainsi, créer du contenu dans les projets Wikimédia peut être l’occasion de s’initier à un langage informatique largement utilisé sur le Web.

Les participants qui deviendront les futurs administrateurs de l'encyclopédie Wikipédia devront maitriser certaines connaissances plus avancées en informatique. Sans être complexes, les outils des administrateurs nécessitent une utilisation plus fréquente du wikicode.

Cours de langue

Le projet d’encyclopédie peut s’inscrire dans un projet de revitalisation de la langue, intégré dans le parcours scolaire. Le projet devient alors un support pour permettre à la jeune génération de pratiquer la langue dans l’univers numérique.

C’est une occasion de faire collaborer ensemble les locuteurs les plus expérimentés avec les plus novices, de sorte que les seconds apprennent ou accompagnent les premiers. Cette collaboration peut prendre la forme d’ateliers de langue au cours desquels les gardiens de la langue peuvent aider les plus jeunes dans la rédaction de leurs articles pour l’encyclopédie. C’est aussi un moyen de sensibiliser les participants à l’importance de la langue dans la préservation de l’identité et de la culture.

Mobiliser la communauté dans la durée

Les projets Wikimédia ont un impact sur la promotion de la langue, de la culture et de l’identité. Ils permettent de valoriser le patrimoine matériel et immatériel grâce à la production d’articles et d’images. C’est pourquoi il est conseillé de travailler sur une base communautaire, pour engager le plus de personnes possible dans la production des contenus. Faire connaître le projet à l’ensemble de la population permettra de solliciter de l’aide pour valider certaines informations. Par exemple, on pourra faire appel à des personnes qui ont un savoir particulier pour connaître le nom d’une rivière ou la recette d’un plat traditionnel.

Faire un calendrier d’activités

Pour favoriser l’engagement et assurer la production régulière de contenus, il est utile d’organiser des activités collectives tout au long de l’année. Cela peut être lors rencontres d’un club social, d’activités parascolaires, de chasses photographiques organisées avec les étudiants de la collectivité, de sorties sur le territoire, d’enregistrements audio et vidéo auprès des aîné(e)s ou de toute autre activité jugée pertinente.

Une stratégie efficace est de choisir un ou des thèmes prioritaires, et de se donner un calendrier de travail. On pourra travailler durant quelques mois le thème de la géographie, puis de la faune et la flore, des vêtements, de la cuisine, des légendes, des arts, des hommes et des femmes[8] qui ont marqué la communauté, etc. Cela permet de planifier le travail et d’aller chercher des informations spécifiques si besoin.

L’essentiel est d’organiser des activités structurées qui permettent de produire un contenu de qualité. C’est-à-dire un contenu validé par des personnes expertes : aînés, gardiens de la langue ou du patrimoine, artisans, etc. Le travail collectif permet de produire un contenu respectueux de la langue, de la culture, du patrimoine et de l’identité.

Utiliser les médias traditionnels et les médias sociaux

L'utilisation des médias permet de faire connaître le projet et de sensibiliser la population sur les questions de la langue et du patrimoine. On pourra utiliser la radio communautaire, l’affichage dans l’espace public ou encore les réseaux sociaux. Créer un groupe Facebook est un un moyen de tenir la communauté informée, de promouvoir des activités et de faciliter la discussion collective entre les membres actifs du projet.

Partager ces informations avec la communauté entière permet ainsi de réfléchir collectivement. Cela permet de récolter des points de vue pour faire avancer la réflexion et la prise de décision. Cela peut être l’occasion de soulever des enjeux qui n’avaient pas été auparavant identifiés, mais qui peuvent s’avérer cruciaux sur le degré de confidentialité que l’on accorde à certaines informations, données ou images.

Monter un kiosque lors de festivités

Proposer un kiosque d’information lors d’activités festives est un autre moyen de faire découvrir le projet à la population. Les festivités en lien avec la culture ou le patrimoine traditionnel permettent de faire un lien direct avec la valorisation de ces éléments sur Internet. Par exemple les pow-wow ou la Journée internationale des peuples autochtones sont de bonnes occasions d’aller à la rencontre de la communauté, et de discuter du projet en face à face. Même les personnes moins à l’aise avec l’informatique peuvent faire des suggestions d’articles pertinents, ou participer à la relecture d’articles qu’on aura imprimés.

Liste de vérification

Démarrer le projet
  • Définir les objectifs du projet en lien avec les besoins de la communauté.
  • Prendre en compte la diversité des communautés formant le peuple ou la nation.
  • Faire la liste des personnes utiles à contacter.
  • Si le projet nécessite une maîtrise avancée de la plateforme : contacter un groupe de wikipédiens expérimentés.
  • Si vous n’êtes pas un membre du peuple autochtone concerné pas le projet : établir un partenariat formel avec des représentants de la communauté et signer une entente officielle.
Établir des règles de publication et de protection
  • S’informer sur les licences libres et sur le droit d’auteur.
  • Citer le ou les auteur(s) quand on réutilise un contenu de Wikimédia.
  • Déterminer le degré de confidentialité et de sacralité des informations, données et images.
  • Connaître les cinq principes fondateurs de Wikipédia.
  • Définir des règles internes pour la nouvelle Wikipédia en langue autochtone.
Créer une Wikipedia en langue autochtone
  • Organiser des formations sur place et à distance.
  • Traduire l’interface MediaWiki.
  • Créer des articles dans l’incubateur.
  • Maintenir un nombre de contributeurs actifs chaque mois.
  • Faire la demande officielle de sortie de l'incubateur.
Inclure le projet dans un cadre pédagogique
  • Contacter des directeurs d’école et des responsables de centres de formation pour adultes.
  • Travailler avec les professeurs d’informatique et les professeurs de langue.
  • Inviter des aînés et des gardiens de langue dans les classes.
Mobiliser la communauté dans la durée
  • Faire un calendrier d’activités collectives et structurées.
  • Choisir des thèmes prioritaires.
  • Faire la promotion du projet dans les médias.
  • Créer un groupe Facebook et animer la discussion.
  • Monter un kiosque lors d'activités festives.

Ressources

Projets Wikimédia réalisés en lien avec les langues et cultures autochtones

Principes fondateurs et histoire du mouvement Wikimédia

Licences libres et droit d’auteur

Guides pour créer une Wikipédia

Modèle d'entente

Notes

  1. Le projet La connaissance, la culture et la langue atikamekw dans les projets Wikimédia (2016-2017) a été mené dans le cadre de l’initiative Sensibilisation des communautés autochtones de Wikimédia Canada. Il a réuni les partenaires suivants : École secondaire Otapi de Manawan, Conseil Atikamekw de Manawan, Conseil de la Nation Atikamekw, Institut Linguistique Atikamekw, Université du Québec en Outaouais, Institut National de la recherche scientifique.
  2. Le terme wikimédien désigne tout contributeur aux projets Wikimédia
  3. 3 Les contenus des projets Wikimédia sont publiés sous deux licences appelées « Licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 non transposé (CC-BY-SA 3.0) » et « licence de documentation libre GNU (GFDL) ».
  4. https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/21/Créer_une_Wikipédia_Premières_Nations.pdf
  5. https://incubator.wikimedia.org/wiki/Incubator:Wikis
  6. Voir notamment les ressources sur la page Wikimedia Indigenous Languages : https://meta.wikimedia.org/wiki/Wikimedia_Indigenous_Languages
  7. Il est conseillé d’utiliser l’outil TranslateWiki : https://translatewiki.net/wiki/Translating:MediaWiki
  8. Plusieurs initiatives du mouvement Wikimédia visent augmenter le nombre de biographies concernant des femmes dans Wikipédia. Ces initiatives cherchent à résorber la sous-représentation des femmes dans l'encyclopédie. En janvier 2018, dans la Wikipédia en anglais, seul 17,39% des biographies concernaient des femmes. Voir https://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:WikiProject_Women_in_Red