PRISM

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search
This page is a translated version of the page PRISM and the translation is 94% complete.
Outdated translations are marked like this.
Other languages:
Bahasa Indonesia • ‎Bahasa Melayu • ‎Deutsch • ‎Deutsch (Sie-Form)‎ • ‎English • ‎Lëtzebuergesch • ‎Nederlands • ‎Nordfriisk • ‎Tiếng Việt • ‎Türkçe • ‎asturianu • ‎azərbaycanca • ‎bosanski • ‎català • ‎dansk • ‎español • ‎euskara • ‎français • ‎galego • ‎hrvatski • ‎italiano • ‎magyar • ‎norsk bokmål • ‎polski • ‎português • ‎português do Brasil • ‎suomi • ‎svenska • ‎русский • ‎српски / srpski • ‎українська • ‎ייִדיש • ‎עברית • ‎العربية • ‎پښتو • ‎नेपाली • ‎मराठी • ‎हिन्दी • ‎বাংলা • ‎தமிழ் • ‎മലയാളം • ‎ไทย • ‎ქართული • ‎中文 • ‎日本語 • ‎한국어
Information

Note : le texte ci-dessous provient d’un billet du blogue de la Wikimedia Foundation par son conseiller général Geoff Brigham. La Wikimedia Foundation effectue en ce moment des traductions professionnelles en allemand, français, espagnol et japonais de ce billet et de cette page de consultation communautaire et espère les publier avant mardi. Avec toute notre considération, nous demandons à la communauté wikimédienne de nous aider à traduire le billet du blogue et cette page (qui sont pratiquement les mêmes) dans d’autres langues, ainsi que les avis personnels exprimés au cours de cette période de consultation.

D’autre part, il pourrait y avoir des commentaires postés sous le billet original du blogue, dans le fil de discussion wikimedia-l et peut-être dans d’autres pages de discussion. Dans la mesure du possible, ces commentaires devraient être transférés à cette page de réactions, ce qui accélèrerait notre travail de revue et faciliterait les commentaires des diverses positions et idées.

Merci beaucoup.

PRISM, la surveillance gouvernementale et Wikimedia : demande d’avis à la communauté

La semaine dernière, des articles d’actualité ont révélé des informations au sujet d’un programme américain de surveillance d’Internet nommé PRISM[1] qui est sensé permettre au gouvernement américain de recueillir directement des informations personnelles depuis les serveurs de certains fournisseurs de service basés aux États-Unis[2]. La plupart des fournisseurs de service qui sont rapportés être impliqués ont nié leur participation dans PRISM[3], mais le président américain Barack Obama apparaît avoir reconnu et même défendu l’existence de ce programme.

Des incertitudes et questions ouvertes persistent sur la nature et l’étendue de PRISM. Ces rapports publics, ainsi que les conflits entre eux, ont soulevé des préoccupations au sein de la communauté wikimédienne, y compris à la Wikimedia Foundation.

Où nous en sommes

La Wikimedia Foundation n’a jusqu’à présent reçu aucune demande ou injonction légale pour participer à PRISM ou se conformer à la loi américaine Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA), ni pour participer ou faciliter un programme de surveillance secret. Nous n’avons pas « changé » nos systèmes pour rendre plus facile la surveillance gouvernementale, comme le New York Times l’a affirmé dans le cas de certains fournisseurs de service[4].

Pourquoi nous nous en soucions

La liberté d’expression et l’accès aux informations sont des valeurs fondamentales de Wikimedia. Ces valeurs peuvent être compromises par la surveillance : les contributeurs et lecteurs sont de façon compréhensible moins à même de vouloir écrire et s’informer aussi honnêtement et librement. Disons-le simplement, « les droits à la protection de la vie privée sont nécessaires à la liberté intellectuelle. »

D’autre part, alors que PRISM est un programme du gouvernement des États-Unis, la nature mondiale du trafic Internet et le partage allégué des informations de surveillance entre les gouvernements, signifient que les utilisateurs d’Internet partout dans le monde sont potentiellement affectés. À cause de ceci, nous estimons être obligé envers notre communauté mondiale entière des contributeurs et lecteurs afin de comprendre plus avant tous les tenants et aboutissants de ce problème (et si possible y répondre).

Consultation et action

À cause des nombreuses questions ouvertes au sujet de PRISM et de l’impact potentiellement important de cette affaire sur nos valeurs fondamentales, nous estimons qu’il est approprié de consulter la communauté wikimédienne sur les étapes suivantes des mesures que nous pourrions prendre[5]. Selon notre opinion, les gouvernements doivent être transparents auprès de leur public. Cette transparence est essentielle concernant notre capacité (et celle d’autres organisations agissant dans un esprit similaire) à déterminer si un défi légal ou constitutionnel est approprié dans un cas comme celui-ci.

Mozilla, l’Electronic Frontier Foundation, la Free Software Foundation et le Center for Democracy and Technology, entre autres, ont commencé à travailler ensemble sur cette affaire. Ils ont commencé par préparer une lettre ouverte au Congrès des États-Unis, l’appelant à la transparence, l’enquête, la réforme et à sa responsabilité, et demandant aux individus et aux autres organisations intéressées — telles que la Wikimedia Foundation — de les rejoindre.

Selon notre vision, nous avons un important rôle à jouer pour aider à garantir les protections de la liberté d’expression et de l’accès aux informations, puisque cela est lié à notre mission. Nous pensons d’un commun accord que la Wikimedia Foundation devrait collaborer avec ces organisations, et éventuellement d’autres, et se joindre à leur effort pour demander que le gouvernement soit tenu responsable et explique ses programmes de surveillance d’Internet.

Ceci dit, nous désirons vous écouter sur ces sujets avant d’entreprendre toute action. Devrions-nous nous joindre à ces organisations dans leurs positions publiques et leurs efforts pour ce qui est lié aux valeurs et missions de la communauté wikimédienne ? Merci de laisser vos avis sur cette page de discussion. Nous prendrons en considération tous les avis exprimés, mais du fait que les événements évoluent rapidement, nous estimons devoir prendre une décision à ce sujet au plus tard le 21 juin 2013[6].

Notes

  1. The Washington Post et The Guardian ont révélé l’affaire le 6 juin.
  2. Un rapport préliminaire a allégué l’étendue remarquable des données accessibles au moyen de ce programme. Depuis lors, cependant, CNET a rapporté que le programme exige au moins un certain processus formalisé et particularisé.
  3. TechCrunch a publié les dénégations de huit des organisations dites impliquées.
  4. La surveillance est possible même sans notre coopération. Par suite, le fait que puisse s’immiscer des gouvernements, et d’autres, au milieu du trafic général Internet pourrait affecter nos contributeurs et lecteurs. Afin de prévenir ceci, les sites Wikimedia peuvent déjà être consultés avec le protocole sécurisé HTTPS ; l’installation de HTTPS Everywhere fait de celui-ci le protocole préféré. Nous travaillons en vue de rendre HTTPS de plus en plus le protocole par défaut, à la fois pour les lecteurs et les utilisateurs connectés, sans nécessiter l’installation d’une extension. Des mises à jour seront publiées sur notre blogue technique.
  5. Comme vous pourriez le savoir, la communauté wikimédienne a travaillé avec la Wikimedia Foundation pour mettre au point ensemble une politique sur l’association de la fondation avec certains problèmes politiques ou réglementaires. Ceci s’applique lorsque, entre autres, la Wikimedia Fondation cherche à collaborer avec d’autres organisations pour mener des actions au sujet d’une politique particulière ou d’une question politique. Selon notre politique, nous accordons une valeur élevée à la consultation de la communauté.
  6. Cette proposition vise seulement à déterminer la participation de la Wikimedia Fondation, et non pas à restreindre les actions qui peuvent être menées par des wikimédiens avec leurs propres moyens et capacités à agir.