Movement Strategy/Recommendations/Summary/fr

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
This page is a translated version of the page Movement Strategy/Recommendations/Summary and the translation is 100% complete.
Résumé de la Stratégie du Mouvement

L’histoire de la Stratégie du Mouvement est humaine avant tout. C’est une histoire construite pour et par les personnes qui consultent la connaissance libre, qui la créent en contribuant, et qui composent les différents groupes et communautés motrices de notre Mouvement. En 2017, nous avons entamé un processus pour bâtir l’avenir de notre Mouvement. Nous nous sommes fixé collectivement une Direction stratégique ambitieuse : devenir l’infrastructure essentielle de l’écosystème de la connaissance libre d’ici 2030. Afin de garantir que toutes les personnes partageant notre vision puissent nous rejoindre, nous avons défini deux objectifs : l’équité de la connaissance et la connaissance comme service.

Pendant deux ans, des personnes venues des quatre coins du Mouvement ont collaboré dans le cadre d’un processus stratégique radicalement ouvert et participatif afin d’imaginer ensemble comment améliorer nos structures pour avancer vers notre Direction stratégique. Le présent document expose les résultats de cet effort collaboratif : 10 recommandations et leurs principes sous-jacents qui guideront les changements à venir. Certaines idées s’appuient sur des réussites existantes ainsi que sur l’expérience et l’expertise incroyables qui existent au sein de notre Mouvement et au-delà. D’autres nous invitent à changer nos façons de fonctionner, d’interagir, et de défendre notre mission et nos valeurs. D’autres encore exigent que nous imaginions de nouvelles façons de travailler, de collaborer et de gouverner au service de la réussite de notre Mouvement.

Cet ensemble de documents a été développé par près de 100 wikimédiens et wikimédiennes venus du monde entier, incluant des bénévoles, des employé·e·s et des membres de conseils d’administration au sein des affiliés ou de la Fondation Wikimédia, ainsi que des représentants d’organisations alliées. Ils et elles se sont regroupés en neuf groupes de travail thématiques, et ont effectué des recherches de fond, discuté et esquissé des idées, en ligne ou lors de réunions en présentiel. Beaucoup d’autres personnes ont également fait part de leurs commentaires (feedback) et sont venues enrichir les discussions, apportant leurs contributions à la fois en ligne et lors de nombreux événements. Les recommandations actuelles sont le résultat de quatre versions successives principales, la première datant d’août 2019. En s’aidant des commentaires reçus et en collaborant ensemble, les groupes de travail ont préparé en septembre 2019 une deuxième version, composée de 89 recommandations. Ces dernières ont ensuite été consolidées par des rédacteurs et rédactrices en un ensemble cohérent de 13 recommandations. Une dernière consultation avec les communautés entre janvier et mars 2020 a permis de générer de nombreux commentaires, qui ont servi de base pour parfaire les recommandations et les finaliser, leur donnant enfin leur format actuel : 10 recommandations et 10 principes.

Principes

Les principes sont des valeurs fondamentales pour le Mouvement, sur lesquelles les recommandations s’appuient et sur la base desquelles elles seront implémentées. Les dix principes sont les suivants : centralité des personnes ; sécurité ; inclusion et gouvernance participative ; équité et autonomisation ; subsidiarité et autogestion ; contextualisation ; collaboration et coopération ; transparence et responsabilité ; efficience ; et résilience. Ces principes sont interconnectés et témoignent de ce que nous devons faire pour que notre Mouvement devienne l’infrastructure essentielle de l’écosystème de la connaissance libre.

Recommandations

Basées sur ces principes, les 10 recommandations stratégiques du Mouvement énoncent des changements interdépendants qui doivent être apportés afin d’assurer l’avenir du Mouvement Wikimédia :

  • Pour Accroître la pérennité de notre Mouvement, nous devons nous concentrer sur les personnes et investir dans leurs besoins. Pour assurer la pérennité de notre Mouvement, il est essentiel de reconnaître et de soutenir la diversité de nos contributeurs et contributrices (de longue date ou novices) et de nos activités. Cette recommandation explore des moyens équitables pour mieux répartir les ressources financières, ainsi que de nouvelles opportunités de génération de revenus. Elle propose d’accroître la connaissance de notre Mouvement par le public (awareness), de développer la capacité de collecte de fonds au niveau local et de cultiver une diversité de partenariats.

  • Améliorer l’expérience utilisateur traite de l’ergonomie et de l’accessibilité de nos plateformes, et propose différentes manières pour les améliorer continuellement. Cette recommandation nous invite à impliquer les contributeurs et contributrices ainsi que les communautés techniques dans la recherche, la conception et le test des outils auprès de différents profils et sur une diversité d’appareils. On y trouve également des considérations sur les outils destinés aux novices, les normes en matière de documentation, les outils multi-projets et multilingues, le développement de nouveaux wikis, et le développement d’API.

  • La création d’un Code de conduite et de mécanismes anonymes de signalement d’incidents, ainsi que la lutte contre le harcèlement dans nos projets, sont au cœur de la recommandation Assurer sécurité et inclusion. Elle propose de définir une base des conduites acceptables dans tout le Mouvement, d'évaluer les conditions sécurité dans divers contextes, et de prévoir des plans de mise en œuvre incluant le développement d’infrastructures d’intervention rapide, de capacités locales dédiées aux enjeux de sécurité, de capacités de plaidoyer en faveur de cadres juridiques favorables au mouvement de la connaissance libre, et d’outils de protection de la vie privée localisés pour assurer la sécurité des personnes qui contribuent.

  • Assurer l’équité dans la prise de décision est essentiel pour instaurer des responsabilités partagées au sein du Mouvement. Cette recommandation traite de sujets tels que la représentation équitable dans la gouvernance permise par un accès transparent et ouvert aux rôles décisionnels, l’autonomisation (empowerment) des communautés locales, et la répartition participative des ressources. Elle invite à la création d’une Charte du Mouvement, d’un Conseil mondial (Global Council), et de pôles (hubs) régionaux et thématiques. Elle incite également à définir des rôles et cadres clairs pour faciliter la participation de tous les acteurs.

  • En s’appuyant sur des rôles et responsabilités bien définis, Se coordonner entre acteurs du Mouvement recommande de créer des espaces pour améliorer la communication et la collaboration au sein du Mouvement et avec les partenaires, contributeurs et contributrices techniques, et communautés de développeurs et développeuses, à des fins de coordination technologique. Elle nous invite à mettre en place la coordination des ressources, la création d’un Conseil technologique pour les nouvelles fonctionnalités, l’échange systématique d’information, l’amélioration du transfert de connaissances et d’expériences, et la création d’opportunités de mise en réseau.

  • Investir dans le développement des compétences et du leadership est une recommandation qui se penche sur le développement équitable de compétences techniques et humaines pour les personnes et les organisations au sein de notre Mouvement. Elle propose une approche systématique au niveau mondial couplée à des initiatives pertinentes au niveau local pour le développement d’un large éventail de compétences. Les approches seraient contextualisées et inclueraient diverses méthodes : apprentissage en ligne, réseaux de pairs, ressources multilingues, mentorat, sans oublier un système de reconnaissance et d’incitation au développement des compétences. Cette recommandation propose aussi un plan coordonné pour le développement du leadership, et la mise en place d’infrastructures efficaces (en ligne et hors ligne) pour faciliter le transfert de connaissances.

  • Gérer notre savoir interne recommande de veiller à ce que la mémoire institutionnelle de notre Mouvement soit accessible sur une plateforme conviviale (user-friendly), participative et de grande qualité. Elle encourage à une culture de la documentation avec la création d’une base de connaissances regroupant les ressources utiles qui soit entretenue par du personnel dédié.

  • Tout en respectant la liberté des bénévoles, Identifier les sujets à fort impact nous demande de comprendre comment notre contenu impacte les individus. Cette recommandation propose des solutions pour combler les fossés de contenus, évaluer les risques de désinformation sur nos projets, encourager et prioriser les ressources en faveur de la création de contenus spécifiques, et travailler avec des partenaires spécialisés.

  • Innover dans la connaissance libre propose d’explorer et d’élargir notre gamme de projets et de formats de contenus pour rester pertinents et donner véritablement accès à la totalité du savoir humain. Cette recommandation nous invite à identifier collectivement les conventions (policies) et pratiques qui constituent un obstacle à l’équité de la connaissance, à faciliter la création de nouveaux projets et à développer des outils et partenariats pour rendre les connaissances libres accessibles sous divers formats et modes de consultation.

  • Afin d’implémenter efficacement une stratégie par et pour le Mouvement, nous devons renforcer la conscience de soi (self-awareness) des individus comme des organisations, et donc Évaluer, itérer et adapter notre travail. Pour cela, nous aurons besoin de ressources, d’expertise et de capacités, ainsi que de partager les responsabilités en matière d’évaluation et de communication des progrès, de sorte à tirer des leçons de nos expériences et à adapter notre travail.

L’implémentation de ces 10 recommandations et principes sous-jacents entraînera des changements culturels et structurels profonds qui permettront à notre Mouvement d’accueillir toutes les personnes qui partagent notre vision « d’un monde où chaque être humain peut librement partager la totalité des connaissances existantes ». En collaborant pour mettre en œuvre ces changements dans les années à venir, nous pourrons répondre aux besoins présents et futurs de toutes et tous — ceux des personnes qui sont le moteur de notre Mouvement, comme ceux des personnes qui bénéficient de nos services —, et ainsi devenir l’infrastructure essentielle de l’écosystème de la connaissance libre.