Translation requests/WQ/2/Fr:

From Meta, a Wikimedia project coordination wiki
Jump to navigation Jump to search

Pour en savoir plus sur la lettre, voir Wikimedia Newsletter.
Pour traduire cette lettre, voir Translation requests/WQ/2.


Bienvenue
Bienvenue
Fondateur
Fondateur
Rapport
Rapport
Projets
Projets
Entretien
Entretien
Presse
Presse
International
International
Notes finales
Notes finales

1[edit]

Wikimedia Foundation logo





Wikimedia Quarto

L'édition bleue Janvier 2005



ar | cs | da | de | en | es | fi | fr | he | hu | it | ja | kn | ko | nl | no | pl | pt | ru | sv | zh-cn | zh-tw
Simple || Updates || more... edit

Conseil d'administration

Jimmy Wales, Fondateur
Angela Beesley
Michael Davis
Florence Nibart-Devouard
Tim Shell
 

watch this
Équipe

Rédacteur en chef
  Samuel Klein
Rédacteur
  Florence Nibart-Devouard
Traduction coordinateur
  Aphaia
Mise en page
  Zanimum
  Mats Halldin


Auteurs
+/- Angela, Anthere, Aphaia, Electric goat, Elian, James Day, Jimbo, M7, Daniel Mayer, MilchFlasche, David Monniaux, Nicholas Moreau, notafish, Oscar, Richy, Riorio, Ryo, Sj, Theodoranian, Tomos

Relecteurs
+/- Alno, Arnomane, KMT, Li-sung, Miya, NJT, Ruth Ifcher, Petr Kovar, Patrice Létourneau, Fruggo.

Traducteurs
+/- ACrush, Ajvol, AlNo, Ananda, AndreasPraefcke, Aphaia, Ascánder, Bdk, Carbuncle, Céréales Killer, Der Mechatroniker, Didup, Electric goat, Fire, Foeke, Formulax, Fruggo, Guenny, Gunnar Eberlein, Henrique Scherer, Jackjeff, JB82, kocio, Kzhr, Louisana, Meanos, M-Falcon, MichaelDiederich, Mikez, Morita42, Mountain, notafish, Paddy, P-e.Nataf, ~Pyb, Vincent Ramos, rdb, Robert, RuM, Sabine Cretella, Shizhao, Sbisolo, Snowdog, Telcontar, Tietew, Tokyoahead, Tomos, TOR, Sebastian Witt, zenzizi.

Peacock

   Bienvenue à la seconde lettre d'information de la Fondation Wikimédia. Vous y trouverez des informations sur les évènements récents et futurs, des articles sur les dernières initiatives de la fondation, les réflexions et décisions du conseil d'administration, ainsi que quelques mots de notre fondateur, Jimbo Wales. Vous y trouverez également les rapports sur les projets de la communauté, des projets créatifs et les réflexions de Larry Lessig.

   Depuis cet automne, les projets Wikimédia dans leur ensemble bénéficient d'une visibilité accrue, et ce tant grâce au doublement du nombre de nos serveurs et de la bande passante, que grâce à la couverture médiatique qu'a rencontré notre communiqué de presse sur le "millionième article", ainsi que grâce à l'attention accrue que portent au projet Wikipédia les cercles de discussion philanthropiques et conférenciers dont l'aspiration est de changer le monde.

   Le nombre de projets actifs s'est accru dernièrement (voir les informations sur Wikicommons, Wikispecies et Wikinews). Dans les prochains mois, nous nous concentrerons sur la préparation d'une grande conférence qui se tiendra en août en Allemagne, à Francfort (voir la section Wikimania en page 6).

   Et enfin, merci aux nombreux écrivains, designers, artistes et traducteurs qui ont rendu cette publication possible.

--L'équipe éditoriale

 



Papillon déroulé
Sommaire


 



2[edit]

Lettre du fondateur

 

Jimbo Wales in France.jpg

L'année 2004 a été particulièrement passionnante pour Wikimédia, mais l'année qui commence nous réserve bien d'autres surprises !

Le temps paraît loin où nous restions hors-ligne pendant trois jours parce que nous avions trois serveurs et que deux d'entre eux tombaient en panne à cause de problèmes de carte mère et de disque dur. Pourtant, c'était il y a seulement un an, presque jour pour jour. Aujourd'hui, nous avons 40 serveurs et d'autres arriveront bientôt.

En un an, nous sommes passés d'une situation où nous redoutions d'être cités par un site d'information comme Slashdot parce que nous ne pouvions pas assumer le pic de trafic résultant de l'annonce, à une situation où nous ne nous rendons même plus compte des moments où nous sommes épinglés.

Notre croissance ne s'est pas ralentie et devrait même s'accélérer. Nous avons atteint un résultat sans précédent, qui rejoint les premiers rêves de l'Internet : des gens partageant la connaissance, la redistribuant librement, travaillant ensemble à la mise en place d'outils essentiels pour construire un monde meilleur.

Personne ne peut dire exactement ce que la nouvelle année nous réserve, mais certains des développeurs suggèrent que si nous continuons sur notre lancée, nous serons parmi les 100 ou les 50 sites les plus visités au monde avant la fin de l'année, et nous aurons besoin de centaines de serveurs.

Cette croissance apparaîtrait comme fabuleuse à n'importe qui, mais elle l'est tout particulièrement en raison de la façon dont nous l'avons atteinte : d'une façon que personne n'aurait imaginée possible... des centaines de bénévoles collaborant de façon détachée et vaguement anarchique à un but auquel nous croyons vraiment.

Comment allons-nous gérer cette croissance ? De la même façon que nous avons géré les choses dans le passé : grâce à des délibérations réfléchies au cours desquelles nous chercherons à trouver les idées les meilleures, de quelque source qu'elles viennent. Nous devons identifier les domaines dans lesquels nous avons besoin d'aide, et rechercher cette aide activement.

Par exemple, les demandes en terme de temps de développement deviennent de plus en plus substantielles et nous devons recruter et retenir plus de développeurs, une tâche plus ardue que celle de trouver de nouveaux auteurs, parce que les développeurs doivent se former avant d'atteindre leur productivité maximum. Par ailleurs, nous savons que Wikipédia traite mieux certains sujets et nous devons réfléchir à la meilleure manière d'attirer des contributeurs dont les centres d'intérêt complètent ceux de la communauté existante.

Je demande à chacun de prendre pour cette nouvelle année une résolution consistant à réfléchir à la façon dont nous pouvons au mieux gérer notre croissance et tout particulièrement sur la manière dont nous pouvons trouver l'aide dont nous avons besoin. Si chacun des contributeurs bénévoles actifs pouvait trouver une personne qui apporterait du nouveau à notre communauté, nous pourrions grandir tout en nous maintenant et nous améliorant.


Lettre du conseil d'aministration
Strelitzia modified.jpg

L'année 2004 fut étonnante pour toutes les raisons indiquées par Jimmy Wales ci-dessus, mais pour d'autres également. Cette année écoulée fut surtout celle d'une évolution vers l'internationalité.

2004 se caractérise par un taux de croissance phénoménal des projets en langue non anglaise. C'est en 2004 que le nombre d'articles encyclopédiques en langue non anglaise a dépassé le nombre d'articles contenus dans la wikipédia anglophone. La mise en place du portail www.wikipedia.org après 2 ans de discussions reflète d'ailleurs cette internationalité.

De très nombreuses communautés locales sont à présent unies par des liens très forts et ont un fonctionnement autonome plutôt qu'un fonctionnement simplement calqué sur le projet anglophone. Mieux ! Elles sont devenues source d'inspiration pour les autres projets. Il est particulièrement frappant de noter le nombre d'initiatives originales naissant dans les communautés locales (telles que publications sous forme de CD Rom) ainsi que les initiatives visant à renforcer la coopération entre projets (projet Merry Christmas, translation of the week, ou le tout dernier International writing contest). C'est pour saluer ces initiatives que ces projets sont mis en exergue dans la présente édition.

L'année fut aussi une période de rencontres en chair et en os dans de très nombreux pays, en particulier en Europe et en Asie (rencontres à Paris, Berlin, Munich, Rotterdam, Londres, Taipei, pour n'en citer que quelques-unes). L'existence de communautés aussi actives est la preuve vivante du développement mondial de nos projets.

Cependant, la communication entre les différentes communautés est encore parfois difficile, ce qui n'est pas étonnant eu égard à la diversité des langues parlées par tous les wikipédiens. De nombreux efforts ont cependant été fait cette année vers plus d'échanges, vers un site méta http://meta.wikimedia.org ouvert à tous, vers la traduction des pages clés, vers une plus grande prise en compte de l'opinion de tous.

Une publication telle que Quarto aurait été unilingue, ou au mieux bilingue il y a un an. Elle est à présent traduite dans de nombreuses langues.

L'aspect international de notre projet est aussi visible d'un point de vue administratif et juridique, avec la création d'une fondation destinée à soutenir la croissance et le développement de tous nos projets, et l'élection de deux membres représentants des wikipédiens (toutes deux de sexe féminin, je ne me lasse pas de le répéter, c'est tellement rare dans les conseils d'administration...). Cette année a aussi vu la création de deux associations locales, les associations allemandes et françaises, de même que des préparatifs pour d'autres structures juridiques.

Bref... Il y a trois ans, j'ai rejoint un petit projet uniquement en langue anglaise, situé sur http://www.wikipedia.com, possédé par un entrepreneur américain inconnu. Projet fabuleux, mais ô combien frustrant dans son orientation monolingue. Aujourd'hui, nous avons évolué vers un projet complexe d'ampleur mondiale, soutenu par une structure sans but lucratif.

Pour 2005, je souhaite que nous parvenions d'une part à augmenter le nombre de participants dans les langues moins présentes (tel que l'arabe), si nécessaire par le biais de collaborations extérieures ; d'autre part, je souhaiterais que nous devenions réellement une ressource pour les lecteurs potentiels vivants dans les pays ayant un faible développement informatique ou n'ayant pas accès à Internet.

Anthere

Nous tous ici ne manquons pas d'accès à l'information ; au contraire, nous sommes noyés sous les informations fournies par la télévision, la radio, les journaux, internet... notre problème est plutôt d'isoler l'information, et d'obtenir une information fiable.

Cependant, la majorité de l'humanité ne bénéficie pas de toutes ces sources et a besoin d'aide. N'augmentons pas la fracture entre ceux qui ont accès et ceux qui n'ont pas accès à l'information !

L'aspect international de notre projet est important ! Il est important car notre objectif est de fournir de l'information au plus grand nombre possible. Un accès gratuit et une redistribution libre sont importants. Mais s'adresser aux lecteurs dans leur propre langue l'est également. La participation d'éditeurs provenant de toutes cultures est également important pour satisfaire notre objectif de neutralité.

Enfin, c'est une occasion inespérée pour nous tous de découvrir des hommes et des femmes de tous pays, de mettre en balance nos points communs et nos différences et d'apprendre à vivre et à tolérer, voire apprécier, ces différences. Dans de nombreux pays, les différends se règlent à coup de grenades jusqu'à ce que l'un des protagonistes se taise. Nous n'avons pas le choix, nous devons trouver un consensus. Nous n'avons que des mots, utilisons-les.

--Anthere / Florence Devouard

Si vous avez des questions ou des remarques, nous aimerions beaucoup que vous nous les communiquiez. Vous pouvez nous joindre sur nos pages de discussion, ou nous envoyer un courrier électronique : board (at) wikimedia.org.




3[edit]

Rapports trimestriels



Persian astrolabe

Administration

Où puis-je trouver plus d'informations sur la fondation ?

L'activité de la fondation est principalement rendue publique à l'aide de cette lettre trimestrielle, ainsi que grâce à la liste de diffusion. Il est aussi possible de se renseigner sur le site Meta-wiki et sur le site web de la fondation. Ce dernier était à ses débuts en fort développement ; la plupart des pages le composant ayant été traduites en dix langues. Il mutualise le travail de 38 éditeurs d'origines linguistiques variées et est actuellement plutôt en sommeil.

Comment communique le conseil d'administration ?

Dominoes sml.JPG
Les activités du conseil d'administration sont enregistrées sur le Meta-wiki de Wikimédia ([1]), et sur le site de la fondation ([2]). Les membres dialoguent par e-mail ; grâce aussi à la liste de diffusion qui est ouverte à tous, et dont les archives sont publiques. Les membres de la fondation sont fréquement connectés sur le canal IRC #Wikimedia sur freenode.

Vous pouvez prendre contact par e-mail à cette adresse : board(at)wikimedia.org pour tout demande. Cette adresse n'est plus une adresse privée, tout e-mail lui parvenant est redirigé vers un système de suivi, OTRS ([3]), et peut être traité soit par un membre du conseil d'administration, soit par un éditeur de confiance. Le système OTRS gère également l'adresse de contact pour obtenir des informations sur l'association locale allemande, ainsi que l'adresse permettant d'effectuer des requêtes sur les listes d'information en anglais et en allemand.

Enfin, Jimbo, Angela, et Anthere, intrépides explorateurs, ont chacun désormais leur blog. Celui d'Angela ([4] - en anglais) est le plus riche en informations à propos de Wikipédia. N'hésitez pas à le lire, si vous désirez en savoir plus sur les fonctionnalités récentes de wikipédia ou sur tout sujet en rapport avec wikisearch ; Jimbo ([5] - également en anglais) a saisi l'occasion pour parler de logiciel libre, tandis qu'Anthere ([6] en français) a décidé d'utiliser son blog pour s'exprimer à titre personnel et s'est concentrée sur les moyens d'augmenter la visibilité des projets Wikimedia dans le monde francophone (dans l'espoir en particulier de rayonner jusqu'en Afrique où le français est largement utilisé).


Le conseil enregistre-t-il ou publie-t-il des informations sur ses activités quelque part ?

Il y a eu de nombreuses réunions entre membres du conseil l'automne dernier.

Le conseil a également eu quelques occasions de se réunir en chair et en os : à Rotterdam en novembre, le lendemain de la rencontre des wikipédiens ; et à New York, avant la réunion OSI. De nombreux sujets ont été abordés, dont : des projets pour les prochaines réunions, si la Fondation Wikipedia devrait ou non s'impliquer dans des soutiens politiques, comment les associations locales pourraient s'impliquer plus dans les activités de la fondation, ainsi que des discussions plus informelles à propos de ce que pourrait devenir le conseil dans le futur. Tous ces sujets se sont avérés plus faciles à traiter durant de vrais face-à-faces dans une chambre d'auberge de jeunesse plutôt que par IRC ou par mail.


La vie du conseil

Michael et Tim n'ont pas été très actifs ce trimestre, bien que Michael ait apporté son aide pour les aspects financiers après les dernières levées de fonds.

Les derniers mois ont été très chargés pour Angela, Jimbo et Anthere, avec beaucoup de réunions wikipédiennes (voir le compte-rendu sur les réunions) ainsi que des interviews avec des journaux, des sites web et des stations de radio pour tous les membres du conseil. Wikipédia commence à devenir bien connu, et notre projet suscite beaucoup d'intérêt.

Jimbo et Angela ont passé deux semaines à la BBC (voir le compte-rendu spécial à ce propos) tandis qu'Anthere déménageait dans une nouvelle maison, spacieuse et munie d'un jardin mais dépourvue de téléphone et d'accès à internet pendant de longues semaines. Anthere a pu rester en contact et poursuivre son activité grâce à sa connexion internet professionnelle et des visites occasionnelles au laboratoire d'informatique de l'université locale, mais n'a pu trouver de temps pour satisfaire sa dépendance avérée à Wikipédia en tant qu'éditrice ni accéder à IRC.

Anthere a apprécié le soutien qu'elle a reçu durant ses vacances forcées, et suggère à tous les wikiholiques d'utiliser le [7] qui lui a été transmis par courrier postal par Ryo et notafish.


Comment puis-je devenir membre de la Fondation ?

Plusieurs décisions ont été prises, en rapport avec les conditions d'adhésion ([8]). L'opinion du conseil sur la qualité de membre a changé, après réflexion et suite à des discussions avec des contributeurs.

Il avait été initialement imaginé que l'essentiel des entrées d'argent permettant de soutenir le projet proviendraient des cotisations payées par les adhérents, ce qui avait conduit à fixer un montant relativement élevé pour ces cotisations (environ 100 USD, soit près de 80 EUR). Cependant, quelques membres du conseil et de nombreux contributeurs n'étaient pas favorables à une cotisation aussi élevée, et il devint rapidement clair que le financement de la fondation pourrait aussi provenir d'autres sources. Des débats supplémentaires ont conduit à fixer le montant de la cotisation à 36 USD (tarif pour les non-éditeurs) et à 12 dollars (tarif réduit).

De plus, des discussions ultérieures avec Jamesday et Kate ont eu pour résultat de changer le mode d'adhésion : au lieu d'être automatique pour les contributeurs, il devient basé sur une procédure de volontariat déclaré.

Un système automatisé de gestion des adhésions va voir son développement supervisé par Tim Starling dans les prochaines semaines.


Les développeurs sont-ils actuellement payés ?

En juillet 2004, les développeurs de Wikimedia ont été sondés à propos de la faisabilité d'un système d'incitation pour les tâches de développement, conduisant le conseil à tester un système de paiement et de récompenses pour les développeurs qui choisissent de travailler sur une tâche particulière. Nous avons suggéré d'en faire l'expérience pendant quatre mois avant de revenir au système actuel et de faire une évaluation.

Lors des trois derniers mois, le conseil a proposé une tâche, relative au développement d'un système de gestion des adhésions (cette tâche est à accomplire dans l'intérêt de la Fondation elle-même, donc peu susceptible d'être soumise à controverse). Plus de deux mois après cette proposition, Tim Starling fit une offre, qui a été acceptée fin novembre. Cette fonctionnalité sera développée moyennant une certaine somme d'argent, d'ici la fin 2004 ou début 2005.

Le conseil n'a pas fait d'autres propositions ; une suggestion a été faite par un développeur, mais n'a pas été prise en compte.

Ceci suggère que la perspective d'être payé à la tâche n'est pas fortement motivante pour les membres de notre équipe de développement. Des détails à propos de cette expérience sont disponibles sur [9]. Tous les contributeurs de Wikimedia seront invités à participer à l'évaluation lorsque l'expérience sera terminée.

Pour en savoir plus sur ce sujet, lire également la lettre du fondateur.


Que se passe-t-il avec les noms de domaines ?

Jason, chez Bomis, possède la liste complète des noms de domaines ([10]) actuellement enregistrés au nom de la FOndation. Quelques noms de domaines à l'extérieur des États-Unis sont détenus par des tiers ; par exemple, GerardM s'occupe d'un petit nombre de noms de domaines en .nl. Le nom de domaine français www.wikipedia.fr a été acheté par un cybersquatteur à l'automne 2004. Les wikipédiens français ont décidé de ne rien faire dans la mesure où le propriétaire actuel du nom de domaine redirige courtoisement ses visiteurs vers la Wikipédia francophone. Toutefois, le nom de domaine russe www.wikipedia.ru est malheureusement squatté par quelqu'un qui s'en sert pour faire du profit.

Durant le prochain trimestre, des décisions vont être prises pour déterminer quels noms de domaines seront achetés. De nombreux contributeurs aimeraient que les noms de domaines pour chaque projet soient achetés dans leur pays ; cependant, le coût d'achat d'autant de noms est trop élevé pour que cette solution soit pérenne. Nous espérons que le dépôt de marques que nous réalisons actuellement dans divers pays contribuera à simplifier ce problème.


Les projets Wikimedia et la protection de la vie privée

Comme cela a été demandé par de nombreux contributeurs, un état des lieux de la politique de Wikimedia en matière de protection de la vie privée est en cours de réalisation et devrait être achevé et traduit dans le courant du premier trimestre 2005. N'hésitez pas à apporter vos commentaires ([11]).


Associations locales

Anthere s'est impliquée dans la création de l'association française, Wikimédia France (voir le compte-rendu spécifique à ce sujet) et fait maintenant partie de son conseil d'administration. Deux associations locales existent aujourd'hui, possédant des statuts juridiques très différents, ce qui montre à quel point les choix peuvent varier d'une association à une autre. L'association française constitue un représentant légal de la Fondation Wikimedia en France. Les associations française et allemande ont en commmun leur fondement géographique, plutôt que basé sur une communauté linguistique (toutefois, les deux ont pour ambition d'étendre leurs activités au-delà des frontières de leurs pays respectifs).

De nombreux autres projets ont été débattus à propos de la création d'associations locales durant les derniers mois, dont notamment les wikipédias néerlandaise et italienne. Quelques contributeurs se sont montré intéressés par la création d'associations basées sur une langue plutôt que sur un pays, voire même par la constitution d'une association européenne.


La Fondation Wikimedia et l'engagement politique

Over the fall, des débats ont eu lieu à propos de l'engagement politique de la fondation et de sa branche locale en France. Le conseil voudrait souligner qu'il ne souhaite pas que la fondation soutienne un engagement politique d'une manière générale, et ceci d'autant moins si cet engagement ne concerne pas directement nos activités. Toute action, telle que la signature d'une pétition, devrait être soigneusement étudiée et n'être accomplie qu'en disposant d'un véritable appui au sein de la communauté.


Le futur du conseil

Au cours de l'automne, le conseil s'est posé la question à la fois de la participation des conseils d'administration des associations locales et de son propre futur. En ce qui concerne les associations locales, le conseil est ouvert à toute discussion ou proposition émanant des membres eux-mêmes de ces associations locales. Merci de vous montrer réactifs à ce sujet.

En ce qui concerne le conseil lui-même, Anthere, Angela et Jimbo s'accordent pour dire que la situation actuelle est difficilement tenable. L'activité du conseil est essentiellement prise en charge par trois personnes, et nécessite une implication forte de la part d'autres wikipédiens pour pouvoir être menée à bien. Il a été suggéré que le nombre de membres du conseil, ou au moins le nombre de membres actifs de la fondation augmente.  


Berlin meeting


Collaboration

Angela et Jimbo à la BBC
Courant novembre 2004, Angela et Jimbo ont travaillé à la BBC à Londres pendant 2 semaines. Ce fut un temps agréable et fructueux pour tous ; et ils ont été invités à revenir. Certains employés de la BBC se sont joints à la conférence de Londres. Angela décrit son expérience dans les notes finales (cf. p. 8) .


Lost Oasis et hébergement
Wikimédia a reçu une offre d'hébergement en France, de la part de Lost Oasis. Trois serveurs cache ont été récemment installés chez eux. Il y eu d'autres offres similaires, en particulier en prévision du premier cyclone qui frappa la Floride en août 2004.


Le DVD de Mandrakesoft
Nous avons été désappointés d'apprendre que la publication d'un DVD des wikipédias en langue anglaise et française, jointe à la prochaine distribution Mandrake Linux, a été reportée.

Le travail intensif effectué pour préciser les licenses associées aux illustrations, a cependant véritablement amélioré la qualité des wikipédias. Vous aussi, participez à cet effort.  

Communauté

Communauté Wikipédia Berlin

Les dernières rencontres

  • Réunion à Tokyo le 8 novembre et à Nagoya le 10 novembre.
  • Rencontre en novembre à Berlin (rapport )
  • Rencontre en novembre à Rotterdam (rapport et photographies)
  • Réunion à Bolzano le 27 novembre (italien et allemand). Voir les notes internationales.
  • Rencontre en novembre à Londres.
  • Rencontre à New York le 12 décembre ( rapport et photographies)
  • Réunion de Taïpeh (4 décembre) . Voir les notes internationales.
  • Rencontre de Pékin ([12])
  • Rencontre de décembre à Berlin. ([13]]) . Voir les notes internationales.

Wikimania 2005 : la première conférence internationale Wikimedia sera l'occasion de réunir les participants de tous les projets Wikimédia du 4 au 8 août 2005. Voir les notes internationales pour plus d'informations.  

Finances

Daniel Mayer est le responsable financier de la fondation, et travaille sous le contrôle de Michael Davis. Il est chargé d'établir le budget prévisionnel et d'équilibrer les comptes.

Dons et levée de fonds

Une levée de fonds d'une durée de 2 semaines, a permis en septembre 2004 de récolter 60 000 USD, dépassant légèrement l'objectif de 50 000 USD. A peu près 10% de ces contributions ont été adressées directement par la version allemande. Ces fonds ont garanti la survie du projet.

De janvier à août, 200 USD ont donc été en moyenne versés par jour.

Si l'accroissement des besoins en matériel et bande passante perdurent, cette somme sera investie en l'espace de quatre mois. La prochaine levée de fonds est prévue pour le début février 2005. Une réunion ouverte à tous est prévue auparavant, afin de discuter des éventuelles méthodes permettant de soutenir durablement cette croissance (fin janvier 2005).

Le budget approuvé pour le dernier trimestre 2004 (qui est généreux, l'ensemble des dépenses pour le trimestre a à peine dépassé 50000 USD ; merci aux aimables donateurs) est disponible ici.

Le budget prévisionnel pour le prochain trimestre, incluant les dons inutilisés de la dernière levée de fonds, sera disponible en janvier.

Liens

  

Dons
Subventions

Nous avons obtenu dernièrement une subvention inattendue, lorsque la Beck Foundation nous a informés de son souhait de soutenir financièrement un projet Wikijunior. Ils souhaiteraient donner à Wikimedia une subvention de 10.000 $ pour créer des articles dans un style encyclopédique mais abrégé afin de réaliser des livres destinés aux enfants sur certains sujets précis. Le projet actuel est de créer du contenu pour des livres de 48 pages sur la géographie, les animaux et l'astronomie. Voir Wikijunior et le projet Wikibooks associé pour plus de détails, ainsi que le rapport sur ce projet dans cette lettre.

En janvier 2005, la Lounsbery Foundation nous a donné 40.000 $. Cette subvention a été accordée avec les trois destinations suivantes pour son utilisation 1) pour couvrir les frais quotidiens, 2) pour nous permettre de lancer le nouveau projet Wikispecies, et 3) pour continuer à améliorer nos projets existants.

Tous nos remerciements pour les fonds accordés par ces deux fondations.

Une réunion importante avec l'Open Society Institute Information Project a également eu lieu à New York en décembre. Ils ont invité le conseil d'administration de Wikimedia à se joindre à eux lors de leur conseil d'administration annuel, et se sont montrés intéressés pour aider Wikipedia à se développer into key languages et dans les pays en voie de développement. Rien de précis n'a été décidé, mais l'idée de créer des projets spécifiques pour développer de meilleurs contenus en arabe ou pour augmenter le nombre de contributeurs des pays africains serait particulièrement bien accueillie.  

Développement technique
Développement technique

James Day est l'auteur de la plus grande partie du rapport ci-dessous ; la partie sur les machine installées à Paris est due pour l'essentiel à David Monniaux
Des renseignements sur nos serveurs sont disponibles à tout moment sur la page Wikimedia servers . Le travail des développeurs comprend deux activités principales : la maintenance des serveurs et le développement du logiciel MediaWiki, qui sert aussi à de nombreuses applications en dehors de Wikimedia. Les noms de la plupart des développeurs figurent ici (certains ont choisi de ne pas y figurer). Ils peuvent être soutenus par un mot de remerciement, ou une contribution financière. Merci !
Jusqu'à aujourd'hui, tous les développeurs sont bénévoles ; cela pourrait changer à l'avenir pour faire face à notre incroyable croissance.

Installation de caches Squid en France[edit]

Le cluster en région parisienne.
Nos serveurs sont les trois du milieu:
(de haut en bas: bleuenn, chloe, ennael.)


Le 18 décembre 2004, 3 serveurs qui nous ont été offerts ont été installés chez un hébergeur mutualisé en France à Aubervilliers, dans la banlieue de Paris. Ils se nomment bleuenn, chloe, ennael comme souhaité par leur donateur. Pour les techniciens, ces machines sont des serveurs HP sa1100 1U, comprenant chacun 640 Mo de RAM, un disque dur ATA de 20 Go, et un processeur Celeron à 600 MHz.

Ces machines serviront de caches de pages avec le logiciel Squid. Elles permettront de tester la possibilité d'ajouter de tels proxies plus proches des utilisateurs afin de réduire les temps de réponse. Normalement, un utilisateur en France disposant d'une connection à internet par DSL peut se connecter à ces machines avec un temps de latence de 30 ms, contre environ 140 pour atteindre les serveur principaux de Wikimedia en Floride. L'idée est de faire passer les utilisateurs par ces caches Squid, pour réduire d'un dixième de seconde l'accès aux données multimédia pour tous les utilisateurs, et l'accès aux pages web pour les utilisateurs anonymes. Les utilisateurs identifiés en bénéficieront dans une moindre mesure, puisque les pages web sont générées sur-mesure dans leur cas et qu'ils ne pourront profiter de celles, génériques, qui ont été mises en cache pour les autres utilisateurs. Quand une page n'est pas dans le cache Squid, ou quand elle n'y est pas pour le bon utilisateur, les serveurs web Apache prennent un temps qui va en général de deux dixièmes de seconde à trois secondes, plus le temps d'accès à la base de données, pour générer la page. Le temps d'accès à la base est de l'ordre d'un vingtième de seconde pour une requête simple, mais peut prendre plusieurs secondes pour une catégorie, et même de l'ordre de 100 secondes pour une grosse liste de suivi.

Le data center Telecity

Début janvier, les serveurs Squid ont été activés et une période d'expériementation a commencé. Depuis le 31 janvier, les machines servent de cache pour les pages en anglais et en français et les contenus multimédia pour la Belgique, la France, le Luxembourg, le Royaume-Uni et la Suisse. Le système est encore quelque peu en phase expérimentale, et on pense encore pouvoir améliorer ses performances avec un peu de mise au point. L'installation d'autres groupes de serveurs de cache dans d'autres pays est envisagé.

Installation de serveurs supplémentaires en Floride[edit]

À la mi-octobre, deux serveurs biprocesseurs Opteron, avec six disques en RAID 0 et 4 Go de RAM et cinq machines à 3 GHz avec 1 Go de RAM ont été commandés, les premiers devant faire office de serveurs esclaves pour la base de données, les autres de serveurs web Apache. La livraison a été retardée en raison de problèmes de compatibilité que le fournisseur a dû résoudre. Cela nous a causé entretemps des problèmes de performances du côté des bases de données, ce qui a obligé à désactiver par moment la fonction de recherche, ce jusque début décembre.

En novembre 2004, cinq serveurs Web, dont quatre avec beaucoup de RAM (mémoire vive) utilisés pour les caches Memcached ou Squid ont eu des pannes, ce qui a parfois rendu les wikis très lents.

Cinq serveurs à 3 GHz avec 3 Go de RAM ont été commandés début décembre. Quatre d'entre eux remplaceront les machines défectueuses pour Memcached et Squid jusqu'à leur réparation. L'autre avec des disques SATA en RAID 0 permettra de tester à quelle charge de tels serveurs de base de données bon marché peuvent faire face. Au besoin, il pourrait aussi faire office de serveur de base de données esclave de secours, en faisant aussi tourner un serveur Apache. Ces machines seront aussi équipées d'une carte, d'un coût de 60 dollars, permettant de démarrer et d'arrêter le serveur à distance et de surveiller son état. Nous avons pris cette option pour cette commande, pour pouvoir comparer l'efficacité de cette solution matérielle à celle de techniques de surveillance plus limitées. Ce contrôle à distance devrait réduire le besoin d'interventions sur le site d'hébergement des serveurs, interventions qui peuvent entraîner des coûts et des retards.

Nous avons aussi commandé un serveur de base de données maître, pour répartir nos serveurs de base de données en deux jeux d'un maître et deux esclaves, en répartissant la charge à peu près à égalité sur ces deux jeux. Cinq serveurs Apache supplémentaires sont aussi prévus vers la fin du premier trimestre. Cette commande coûtera ce qui reste des 50 000 dollars de la dernière collecte de fonds. Le découpage de la base de données devrait diviser par deux le nombre d'écritures à effectuer de part et d'autre, laissant plus de temps pour les lectures répondant aux requêtes des utilisateurs. Il est prévu d'y procéder dans environ trois mois, après que le nouveau serveur maître aura démontré sa fiabilité en étant utilisé pendant plusieurs mois comme serveur esclave.

Accroissement du trafic et du nombre de connections[edit]

Au troisième trimestre, le trafic est passé d'une moyenne de 400 à 500 requêtes par seconde (r./s.) à une moyenne d'environ 800 r./s. . Au début du quatrième trimestre, il s'est encore accru, dépassant souvent 900, pour atteindre 1 000 ou 1 100 r./s. aux heures de pointe. Il s'est ensuite stabilisé autour de 900 r./s. avec une croissance lente, faute de matériel capable de faire face à des niveaux plus élevés et pour cause de découragement de certains utilisateurs, lassés de temps de réponse trop longs. ([14]). L'utilisation de la bande passante est passée durant le trimestre d'environ 32 à 43 mégabits par seconde (Mb./s). La pointe quotitienne se situe généralement entre 65 et 75 Mb./s. et dépasse parfois brièvement les 100 Mb./s. sur une seule connection ethernet sortante. Des doubles connexions à 100 Mb./s. ont été temporairement mises en place et une connexion à 1 gigabit par seconde par fibre optique est prévue sur le site en Floride, le matériel requis a été commandé.  

Projets

Ballon2.jpg

Wikimedia compte neuf projets actifs :

  • Wikipedia (Encyclopédie)
  • Wiktionary (Dictionnaire et thésaurus)
  • Wikiquote (Répertoire de citations)
  • Wikibooks (Livres et manuels libres)
  • Wikisource (Documents libres)
  • Meta (Coordination du projet Wikimedia)
  • Wikicommons (Banque de donnée de ressources partagées) - lancé en septembre
  • Wikispecies (Répertoire du vivant) - lancé en septembre
  • Wikinews (Service d'actualités libres) - lancé en novembre, version francophone en janvier

Memorial Wiki est actuellement exclusivement constitué d'un mémorial du 11/09/2001 de deux-cent pages et ne constitue pas un projet en tant que tel.

Directives pour les nouveaux projets

Du fait de la multiplication des nouveaux projets et de la controverse sur la création de wikispecies, une procédure pour le lancement de nouveaux projets a été mise en place. Wikinews a été le premier projet à suivre cette procédure, qui exige entre autre une description exhaustive du projet (et de ses traductions dans diverses langues), une première approbation par vote de la communauté et une seconde par le Bureau de la Fondation Wikimedia.  

Relations publiques

Jimmy Wales à Rotterdam

Il y a eu quelques événements majeurs cet automne : la sortie du communiqué de presse au sujet du millionnième article qui a été repris de par le monde dans plus de dix langues ; le communiqué de presse concernant la sortie du cédérom allemand Directmedia qui a été largement diffusé en Allemagne, et le lancement de Wikinews qui a été largement rapporté par les journalistes et bloggueurs dans plusieurs langues (voir In the Media, page 7).

Ce trimestre, l'on a pu noter que les plus grosses Wikipédias outre la version anglaise commençaient à avoir une couverture médiatique importante. Par exemple, la Wikipédia francophone a été le sujet de plusieurs articles très intéressants, en particulier celui de « Libération » ([15]), ainsi qu'un brûlot très critique de la part de « Charlie Hebdo » (fac-similé de l'article). Le 27 novembre, Anthere a répondu à une entrevue radiodiffusée sur BFM (voir le compte rendu). Une autre entrevue radiodiffusée donnée par Yann sur France Info en janvier.

Pour des extraits d'articles concernant les Wikipédias, voir In the Media, page 6.

Angela Beesley

Angela a également participé à une entrevue radiodiffusée sur BBC Radio4. Elle rapporte :

Le 17 novembre, j'ai accordé ma première entrevue radiodiffusée pour Wikipédia. C'était pour l'émission de la BBC Radio 4 You and Yours.

Je n'ai pas vraiment réalisé ce que j'allais vivre lorsque j'ai tout d'abord accepté, mais ce fut finalement moins terrifiant que ce que j'avais imaginé. L'entrevue a été enregistrée au studio de la BBC Suffolk, à Ipswich, alors que celui d'Essex, plus près de chez moi, était complet et inutilisable à ce moment-là. À mon arrivée, j'ai été invitée à attendre dans la « salle verte » qui n'était pas aussi impressionnante que son nom le laissait penser : c'était une pièce comprenant quelques canapés, de l'eau et une collection de coupures de presse à propos du studio Suffolk de la BBC. Peu avant de débuter l'enregistrement, j'ai été conduite dans un petit studio où l'on m'a donné un casque par lequel je pourrai écouter le programme, mais également ententre les questions du rédacteur de Manchester. J'ai été laissée seule dans le studio durant tout l'enregistrement.

Bamber Gascoigne a commencé par raconter brièvement l'histoire de l'encyclopédie, puis un enregistrement a été diffusé, mettant en scène une famille cherchant des faits dans une encyclopédie traditionnelle en comparant celle-ci avec l'utilisation de l'internet. Michael Schmidt, un professeur d'anglais à l'université de Manchester Institute of Science and Technology, raconta alors comment ses étudiants étaient prompts à utiliser l'ordinateur pour leurs recherches, délaissant les livres. La journaliste, Liz Barclay, m'a demandé d'expliquer le fonctionnement de Wikipédia et je lui ai dit de quelle manière le site était éditable par chaque visiteur, ainsi que la manière dont le vandalisme y était rapidement découvert et déjoué. Bamber était dans un studio à Londre et parlait à propos de son site HistoryWorld. Bamber et Michael ont tout deux estimé qu'il aurait été souhaitable que les articles de Wikipédia fussent arrêtés à un certain point en interdisant toute édition, mais j'ai suggéré que l'on pourrait, plutôt que de verrouiller définitivement un article, proposer une version stable qui pourrait être offerte au lecteur qui en ferait la demande, et laisser parallèlement l'article évoluer naturellement. Cette partie de l'entrevue arrivait au terme des vingt minutes accordées et Bamber a conclu en disant que « l'idée que les encyclopédies imprimées sont fiables est un non-sens ».

L'enregistrement du programme.




4[edit]

Nouveaux projets


Nouveaux projets
Beaucoup de choses ont été écrites et dites à propos de Wikinews, pratiquement autant que le contenu total de ce qui a été écrit dans le projet depuis son début en novembre. Certains l'aiment, certains le détestent. Il compte aujourd'hui environ 200 articles, along with a fair bit of on-wiki policy debate et un noyau de 8 à 10 contributeurs actifs. Regardez comment dans l'article complet ci-dessous.


Bref compte rendu des projets
See the latest paper publication in progress in the Wikijunior report below.

En janvier 2005, le site de Wikipedia a transformé sa page d'acceuil en anglais en un portail multilingue montrant toutes les langues de Wikipedia qui ont plus de 100 articles, après plus de deux ans de discussions irrégulières.
Lors de sa création, le Wikipedia anglophone était situé à l'adresse www.wikipedia.org (au départ www.wikipedia.com). Les autres langues s'étaient vu assignées des noms de domaines basés sur les codes de langues ISO 639. Le Wikipedia anglophone fut déplacé en octobre 2002 vers le domaine de son code de langue, en.wikipedia.org, alors que son ancien domaine servit à rediriger les internautes vers le bon site.
Le déplacement permettant la création d'un portail fut soutenu par le Bureau et loué par les wikipédiens des autres langues comme un véritable signe de la nature multilingue du projet. Cependant, le changement a surpris beaucoup de monde et contrarié des utilisateurs du Wikipedia anglophone qui n'aimaient pas ce nouvel arrangement. Lire plus du rapport de Michael Snow ici.

Wikinews

Wikinews
Wikinews a officiellement vu le jour en décembre 2004, en langue anglaise et allemande. Pour la première fois dans l'histoire d'un projet Wikimédia, le projet est passé par une phase de discussion, par un vote multilingue à l'échelle de la communauté entière et par l'approbation du conseil d'administration. Erik Moeller (alias Eloquence) a été le fer de lance du projet et est à l'origine de la mise en place de la structure du site et de son fonctionnement, ainsi que du vote. Bien que le projet ait été lancé en version de démonstration, les blogueurs, slashdot.org et les médias en général ont suivi le lancement du projet.

La question récurrente concernant le projet était de savoir si le succès de Wikipédia pouvait être reproduit pour la production de dépêches d'actualités. Beaucoup de wikipédiens expérimentés ont exprimé leur crainte que le traitement de l'actualité, soumis à un cycle de travail bien plus court que celui d'articles encyclopédiques, ne puisse respecter la neutralité de point de vue. La question reste en suspens, bien que le projet ait avancé de manière conséquente.

Wikinews est maintenant dans une phase « beta ». Le projet est encore en gestation, mais son existence en tant que projet Wikimédia à part entière est maintenant acceptée. Erik a écrit un article dans lequel il analyse la genèse et l'avenir du projet et dans lequel il explique que le processus de révision des articles est reconsidéré afin d'aboutir à un fonctionnement plus simple et plus fluide. Deux visions s'affrontent encore : rendre le site attrayant pour de nouveaux contributeurs en simplifiant les règles et les procédures, en appliquant le principe de base du wiki qui dit que « tout le monde peut modifier » et imposer des mesures d'assurance qualité - un processus formel de révision des articles qui suivrait des règles et des procédures strictes. La publication d'articles non révisés ou incomplets en page d'accueil a de même été longuement discutée. Certains contributeurs actifs, dont IlyaHaykinson, TalkHard, and Lyellin, se sont longuement exprimés sur le sujet.

Considérant qu'environ la moitié des nouvelles contributions sont écrites dans le domaine de la politique et des conflits, il paraît normal de se poser la question de l'impartialité et de l'exactitude. Certains pensent que Wikinews devrait se concentrer sur des reportages de fond, comme ceux de magazines hebdomadaires, plutôt que sur l'actualité brûlante et ainsi passer plus de temps sur le contrôle de la qualité. Calrosar, l'un des nombreux contributeurs actifs sur Wikinews et participant à de nombreuses discussions sur la neutralité des articles, observe que Wikinews s'améliore et que les résultats sont positifs. De nombreux contributeurs ont affirmé que la création d'une source de dépêches d'actualité véritablement gratuite, ouverte et neutre s'avérerait plus difficile que la création d'une encyclopédie du même type. La communauté Wikinews encourage tous les contributeurs d'autres projets Wikimédia à venir faire un tour, à participer aux discussions, à écrire des articles et à aider au renforcement de la communauté déjà existante.

URL : Wikinews vu de l'intérieur, par :

Média et slashdot

Statistiques :

  • Environ 2000 pages et 150 à 200 articles,
  • 150 catégories,
  • plus de 800 contributeurs enregistrés,
  • environ 8000 modifications.
Traduction de la semaine

Gutenberg Bible.jpg
Lancé par Danny à la fin du mois d'octobre, après le succès remporté par la traduction de Gangnihessou en plusieurs langues, le projet se présentait presque comme une gageure. Cependant, la Traduction de la semaine, projet de traduction d'un article dans les différentes langues des wikipédias a très bien décollé et présente un total de dix traductions à ce jour. L'idée qui sous-tend la traduction de la semaine est de choisir un article dans l'une des wikipédias et de le proposer comme candidat pour une traduction inter-wiki. Les articles ayant obtenu le plus de votes sont ensuite promus comme « traduction de la semaine » et sont donnés à traduire dans le plus grand nombre de langues possible. Après dix semaines d'existence, le projet compte 64 participants déclarés, et sûrement beaucoup plus encore dans l'ensemble des wikipédias. Bien que le record établi par Gangnihessou, traduit dans trente-neuf langues, n'ait pas encore été égalé, aucun article n'a été traduit dans moins de seize langues.
Wikijunior

Année Internationale des Enfants - Dessins d'enfant

Nos efforts portent leurs fruits en terme de légitimité ! Pour preuve, la Fondation Beck (Beck Foundation) a approché Wikimedia il y a un an, en nous demandant s'il était possible de produire du contenu pour un public plus jeune. Après une proposition de notre part, les membres de la fondation ont accepté de nous accorder 10 000 USD afin de créer un projet en-ligne et imprimé, à destination des 8-11 ans.

Le projet a d'abord été quelque peu dédaigné sur la liste de diffusion de la Fondation et a été comparé à un nouveau Wikispecies, un projet qui avait été accepté par les membres du Bureau et qui avait suscité peu d'enthousiasme par la suite. Mais une fois le développement lancé sur Meta, le projet Wikijunior s'est structuré et a gagné en cohérence, ce qui lui a assuré le soutien et les encouragements de tous les contributeurs de Wikimedia qui l'ont découvert.

Une fois terminé, notre livre sera disponible sur toute la planète, soit gratuitement, soit à un prix abordable pour les enfants des régions concernées, plutôt que par leurs parents. Colorés et sur papier brillant, ces livrets, ayant l'aspect d'un magazine, seront richement illustrés pour favoriser l'alphabétisation et la curiosité.

Le projet est actuellement développé en tant que partie intégrante de Wikilivres (Wikibooks). Une fois le premier livret terminé, son contenu sera transféré sur un site statique, en lecture seule. Tout le contenu sera revu et corrigé par des éducateurs qualifiés.

L'un de nos plus grands défis jusqu'à présent est d'adapter nos styles d'écriture et nos contenus à des enfants. Les contributeurs essayent de trouver un équilibre entre trop léger et trop compliqué. Finalement, comme nous nous aventurons dans de nouveaux sujets, il nous faut décider entre censure et bon goût. Les premiers livrets sont sur des sujets à l'abri de ces dilemmes : les grands félins, le système solaire et l'Amérique du sud sont les premiers livres que la communauté a décidé de mettre en chantier. Ont également été menées d'intéressantes expérimentations sur la façon de mettre en page plusieurs niveaux de contenus en même temps.

Le livre sur l'Amérique du sud semble être celui qui se développe le plus vite, merci aux Wikimédiens du continent pour leur aide.

Nous avons d'ores et déjà reçu des propositions d'aide pour traduire ces livres en danois, français, portugais, espagnol et suédois. Notre objectif final est que ces projets proposent un contenu propre à chaque langue, indépendant du projet anglophone initial. Une aide supplémentaire sera nécessaire pour créer les éditions imprimées dans toutes ces langues.

Nous encourageons toute personne à venir et regarder Wikijunior prendre forme et vie. Contribuez en ajoutant du contenu, proposez-vous comme traducteur potentiel, participez aux débats sur le nom du projet. Nous avons bon espoir que Wikijunior apporte plus de crédibilité au nom Wikimedia, car il s'agit là de l'un de nos premiers projets à avoir des résultats concrets dans le monde réel.

Wikiversity

Wikiversity

En ce moment, la Wiki-Université espagnole se développe bien plus rapidement que "Wikilibros" (le Wikibooks espagnol). Il semble que les fondations de ce projet deviennent plus importantes, car plusieurs Écoles participent déjà au projet avec des membres actifs dans les domaines de la Physique, Chimie, Informatique, Philosophie, et Linguistique. Le projet le plus actif pour le moment est l'École d'Informatique (Escuela de Ingeniería Informática), avec 7 membres, 8 départements et un cours universitaire ébauché ; le Département de Physique et celui de Chimie ont également des membres très actifs, le département de Linguistique a quant à lui récemment créé une section dédiée au Chinois. Dans le "Claustro", nous discutons de l'organisation de la Wiki-Université.

L'un des sujets de discussion actuels concerne l'éventuelle soumission à la fondation Wikimedia d'un projet de Wiki-Université indépendant de Wikibooks, avec, ou non, un autre nom de domaine (par exemple .wikiversity.org). Cependant, même si la Wiki-Université peut/devrait utiliser Wikibooks pour créer son matériel didactique, les différents départements pourraient aussi s'impliquer dans d'autres projets de Wikimédia. Par exemple, le département d'étude du Chinois ("Area de Sinología") va lancer la section Espagnol-Chinois et Chinois-Espagnol de Wiktionary et aussi enrichir l'article "Literatura de China" du wikipédia Espagnol. Nous vous encourageons tous à y jeter un œil et à participer. :P . Quoi ? Il n'y a toujours pas de Wiki-Université dans votre langue ? Qu'attendez-vous donc pour en créer une !

Projets locaux

Ar: Beaucoup d'effort sont investis pour améliorer les articles existants, avec de nouvelles additions tous les jours. Aucun projet spécial n'est en cours actuellement.

En : À la lumière de la taille de wikipédia, il devient de plus en plus difficile de suivre les événements significatifs dans la communauté. Michael Snow a fait un nouvel effort pour collecter cette information en l'écrivant et en démarrant un journal appelé The Wikipedia Signpost. Le journal doit paraître une fois par semaine. Pour en savoir plus lisez : Wikipedia Signpost

Es : Un projet appelé País de la Semana (Pays du monde) rencontre beaucoup de succès, il encourage les contributeurs à améliorer les articles concernant un pays choisi pour une semaine. Les pays sur lesquels les articles n'ont que peu ou pas d'informations sont traités en priorité.

Ja : Le ministère japonais de terre, des infrastructures et des transports (MLIT) a clarifié le statut légal de leurs photos aériennes qui sont disponibles sous la GFDL. C'est une grande nouvelle pour nous car les images utilisées sous le principe du fair use ne sont pas acceptées pour des raisons légales sur le wikipédia japonais. Tous nos remerciements pour les efforts fournis par User:っ et la magnanimité du MLIT. (en PDF) Au Japon, la fréquentation de wikipedia.org a augmenté de 635% depuis un an, ce qui est de loin la plus grande augmentation sur le web japonais. Wikipédia est actuellement 7% aussi populaire que le site le plus populaire du pays, yahoo.co.jp

Zh : La fonctionnalité longtemps attendue -- la conversion automatique du chinois traditionnel/simplifié -- devient disponible avec mediawiki 1.4 ce qui attirera plus de contributeurs en chinois traditionnel et reformera la communauté. Nous devons beaucoup à Zhengzhu pour ce merveilleux travail.

It: Une tradition de Noël est d'envoyer une carte de Noël et de nouvel an, le texte sur cette carte pourrait être « Buon Natale e felice Anno Nuovo », et sur une carte en français « Joyeux Noël et bonne année ». Buon Natale e felice Anno Nuovo! est la page principale pour cet effort. Nous avons besoin d'une traduction dans le plus de langues possible, au moins pour toutes celles pour lesquelles un projet wikimédia existe AINSI qu'un fichier son avec leur prononciation sur Commons.

kerstkrans

Une façon dont nous pouvons étendre ce projet est d'écrire sur la façon dont noël est célébré dans votre région, dans votre tradition ou dans votre pays. Beaucoup de chrétiens célèbrent Noël en janvier par exemple et non en décembre et la neige va avec noël mais pas en Australie. Buon Natale est une page ou vous pouvez trouver des ressources à propos de noël.

Voir aussi

Chapter notes
American white ibis2 cropped.jpg
Les deux premières associations locales de Wikimedia, en Allemagne et en France, ont été fondées en 2004. Ces deux associations ont élu leur Conseil d'Administration et sont maintenant opérationnelles dans leur pays respectifs.

Des groupes d'utilisateurs italiens, néerlandais et roumains ont exprimé leur envie de constituer de telles associations cet automne, et ont organisé des réunions (virtuelles et réelles) pour en discuter les détails. Les roumains, en particulier, ont déjà écrit la base de leurs statuts ([16]).

Un des points sur lesquels ces associations (existantes ou en gestation) s'interrogent concerne notamment la vocation de représentation ou non d'une communauté géographique (limitée à un pays ou par exemple à l'échelle européenne, fédérant des associations nationales en faisant abstraction des langues employées) ou linguistique. Il est possible de se rendre compte de l'état actuel des délibérations en Italie et aux Pays-Bas, respectivement ici et .

Wikimédia Deutschland

L'association Wikimédia Deutschland ([17]) a été très occupée par de nombreuses tâches administratives. L'association allemande a réussi à obtenir le statut d'intérêt général, et donc de proposer la déductibilité des dons. Afin de répondre aux questions récurrentes concernant l'impact des lois sur les droits d'auteur et l'utilisation de la GNU GFDL sur Wikipédia, Wikimédia Deutschland a passé commande d'une FAQ légale auprès d'un avocat allemand spécialisé dans le domaine de l'Open Source et des licences de contenus libres.

Fin septembre, Wikimédia Deutschland, en association avec le comité de développement de la région de Stuttgart (WRS) et le Professeur Deborah Weber-Wulff de l'université des Sciences appliquées (FHTW) de Berlin, a commencé à participer à un projet déjà avancé de recherches développé par le Ministère allemand de l'Éducation et de la recherche (BMBF), intitulé Les nouveaux médias dans l'éducation [18]. Deux candidatures ont été soumises, le processus de sélection continuera jusqu'à la fin de l'année.

Début octobre, Wikimédia Deutschland a pris contact avec l'OSCE, qui a organisé le "OSCE Human Dimension Implementation Meeting" à Varsovie, où Jimbo Wales a fait une intervention à propos de Wikipédia lors de la table ronde "Guaranteeing Media Freedom on the Internet." Plus tard dans le mois, une équipe de l'association allemande a représenté Wikipédia sur un stand et a fait une conférence lors de Berlinux, un congrès sur Linux à Berlin, du 22 au 23 octobre 2004. Une rumeur circule selon laquelle John "maddog" Hall a été aperçu avec un T-Shirt Wikipédia lors de ce congrès. Les contacts avec la maison d'édition Brockhaus ont été renforcés lors de plusieurs réunions, ainsi que les contacts avec Directmedia, une entreprise berlinoise, qui a produit la version CD de Wikipédia. Le lancement de ce CD a reçu un écho favorable dans les médias allemands et a été distribué avec le magazine Chip. Directmedia a pour projet une version DVD de Wikipédia pour le printemps et nous ont invités à partager leur stand au salon du livre de Leipzig, qui se situe tout près de Brockhaus.

En décembre, Wikimédia Deutschland a participé au 21C3, le congrès Annuel du Chaos Computer Club. Jimbo Wales est intervenu à propos de Wikipédia et Wikimédia Deutschland a invité deux des développeurs principaux du logiciel MediaWiki, Brion Vibber et Tim Starling, à participer à une conférence sur MediaWiki.

Au cours des trois derniers mois, Wikipédia a été souvent mentionnée dans la presse germanophone. Par exemple, Tageszeitung a publié un article sur Wikipédia et Bild-Zeitung, l'un des quotidiens les plus importants d'Allemagne, a publié un mode d'emploi de Wikipédia. Le lancement de Wikinews a aussi été reçu favorablement par les journalistes allemands, bien que la version allemande de Wikinews n'en soit qu'à ses débuts.

Wikimédia France

Wikimédia France ([19]), une association française à but non lucratif, a officiellement été créée le 23 octobre 2004, à Paris, avec 20 membres fondateurs. Parmi les membres fondateurs, on compte le conseil d'administration de la Fondation Wikimedia. Lors de cette réunion, les statuts définitifs ont été adoptés. Le but de Wikimédia France est de promouvoir l'ensemble des projets liés à Wikimedia, en s'intéressant plus particulièrement aux projets francophones. Wikimédia France servira aussi de représentant de la Fondation Wikimedia en France et dans d'autres pays, où son aide est requise. L'association n'influencera en aucun cas la ligne éditoriale de la Wikipédia francophone et n'interviendra, dans un cadre statutaire, qu'en cas de besoin dans des affaires légales.

Les membres fondateurs et d'autres contributeurs travaillent à l'établissement d'un règlement interne pour Wikimédia France, afin de mieux définir ses objectifs et ses modes d'actions.

Wikimédia France a élu son conseil d'administration le 25 octobre 2004, par IRC. Ryo a été élu président, Yann, secrétaire, et Shaihulud, trésorier. La dernière étape est l'inscription légale de l'association en tant qu'association à but non lucratif auprès des autorités françaises et, à cette fin, il est nécessaire que les statuts soient signés par l'ensemble des membres fondateurs. Il ne manquait que la signature de Jimbo... Les statuts, dûment signés, viennent de revenir en France et l'association devrait être reconnue légalement avant la fin de l'année 2004. Cela permettra à Wikimédia France de fonctionner comme une entité légale et, par exemple, d'ouvrir un compte en banque. Les premiers objectifs de l'association sont de se faire reconnaître comme organisme d'intérêt public et d'instaurer des cotisations qui seront en partie déductibles des impôts. Après cela pourra commencer le véritable travail de mise en place des comptes et de recherche de financement.

Nous avons eu l'occasion de présenter Wikimedia (plus particulièrement Wikipédia) au cours de différentes manifestations. Voir [20] pour plus de détails.




5[edit]

+/-


Lawrence Lessig
Interview: Lawrence Lessig

Le Quarto a mis la main sur Lawrence Lessig, professeur de droit à Stanford, fondateur et président de Creative Commons, et artisan du mouvement du Libre, à l'occasion d'une accalmie lors d'une longue journée de décembre. Pendant cette entrevue, il nous a entretenu de sujets aussi divers que le copyright, le copyleft, les barrières à la culture du Libre, les pièges juridiques qui guettent Wikipédia, et le choix du bon combat.


Œuvres collectives et frontières du droit d'auteur[edit]

Une des questions les plus courantes chez les utilisateurs de Wikipedia concerne le copyright: comment leur travail sera-t-il utilisé. Quels sont les principaux risques que pose, à long terme, la simple réutilisation d'un contenu collectif ? Que peut-on faire pour réduire ces risques ?

LL: Le plus grand risque à long terme serait une série de décisions de justice qui mettraient en question la capacité à transférer collectivement des droits à un projet. A mon avis, la parade consiste à mettre au point une structure pour la FDL (w:Free Documentation License) qui facilite le mieux le transfert collectif de droits. Je sais qu'il y a des projets et des groupes d'étude qui s'y consacrent.

Comment vous est venue l'idée des Creative Commons ?

LL: Nous nous sommes rendus compte que l'internet et la façon dont la loi est structurée allaient interagir de façon à rendre une masse considérable de materiel présumément indisponible, alors que l'intention de l'ayant-droit ou de la société devrait être de les rendre disponibles. Nous avons donc essayé d'être créatifs pour résoudre ce problème législatif posé par les conséquences imprévues de l'architecture des lois.

Lorsque Wikipedia a demarré, les licences Creative Commons n'existaient pas encore. Etait-il déjà évident à l'époque que de nouveaux types de licences allaient être nécessaires ?

LL: L'objectif des lois sur le copyright est avant tout d'aider les créateurs à faire ce qu'ils ont envie de faire. A mon avis, il était évident que le fonctionnement habituel de ces lois n'encouragerait pas des projets comme Wikipedia, mais qu'il serait possible de compléter les lois sur le copyright par des [licences], comme Richard Stallman a essayé de compléter les lois sur le copyright logiciel. A mon avis, on ne peut pas accabler les lois sur le copyright du fait qu'elles ne facilitaient pas ces nouvelles possibilités extraordinaires.

Mais des projets comme Wikipedia poussent les lois sur le copyright à leurs limites, c'est certain. Il est difficile d'exprimer les intentions des gens qui participent a la construction de ce travail créatif, et personne ne comprend comment ce travail va [se développer et évoluer].

Par exemple: En Allemagne, un ayant-droit ne peut pas transférer des droits sur des technologies qui n'existent pas encore. Aux Etats-Unis, nous avons des clauses comme, "Je transfère mes droits sur touts les technologies connues ou inconnues à ce jour..."; ça n'est pas possible en Allemagne. D'un côté, c'est une bonne chose; parce qu'il faut remonter jusqu'à l'auteur pour obtenir une autorisation pour de nouvelles utilisations, ce qui profite grandement à l'auteur.

Mais dans le contexte de Wikipedia, s'il faut remonter à l'auteur pour établir les droits pour chaque nouvelle technologie qui se présente, cela contrevient à une partie des objectifs de ces auteurs. Les lois sur le copyright doivent donc réfleter cela. En principe, il n'y a pas de raison pour qu'elles ne puissent pas le faire, tant qu'on s'achemine vers un débat raisonnable et equilibré sur les droits d'auteurs, par opposition aux positions extrêmes qui dominent actuellement le débat.

Copyleft, marques déposées et culture libre[edit]

La croissance du mouvement copyleft est-elle une force supplémentaire en faveur d' extensions permanentes aux lois sur le copyright ?

LL: Le copyleft a une conséquence interessante. D'un point de vue théorique, il est assez important... parce que le camp de la liberté semble bénéficier du camp qui prône le contrôle.

Ce paradoxe fera toujours partie du mouvement [copyleft] pour une autre raison. J'ai décrit [ailleurs] ce changement radical du domaine d'application des lois sur le copyright qu'entraîne la migration vers un réseau numérique. C'est uniquement "à cause" de ce changement radical que des projets comme Creative Commons peuvent voir le jour. On ne pourrait pas mettre une notice Creative Commons sur un livre dans le monde réel, et dire "si vous lisez ce livre vous devez le partager de telle et telle façon", en espérant que cela ait une valeur légale -- la seule façon dont cela *pourrait* avoir une valeur légale serait que chaque fois que vous ouvrez un livre, vous établissez un contrat, et il n'y a aucune raison de croire cela.

Mais sur un réseau numérique, comme chaque utilisation d'une oeuvre produit une copie, on est fondé à établir une licence chaque fois que l'oeuvre est utilisée; c'est de là que vient les Creative Commons tirent leur pouvoir.

Donc, d'un côté, beaucoup d'entre nous sont sceptiques devant cette explosion de réglementation sur les droits d'auteurs. Mais d'un autre côté, nous en tirons avantage par les Creative Commons. *rires*

Avec des licences comme Creative Commons et la GFDL, nous échappons à certaines barrières du copyright. Voyez-vous d'autres barrières à la croissance de la culture libre, légalement ou culturellement ?

LL: Tous les problêmes du logiciel libre vont s'appliquer de plus en plus à la culture libre. On peut le voir dans les enchères d'eBay: les gens vendent leur montre Rolex, Rolex dit "vous ne pouvez pas faire ça, vous enfreignez notre marque déposée...". La loi "oblige" Rolex à défendre leur marque déposée sous peine de la perdre, donc en un sens ils sont oligés d'adopter cette position ridicule. Mais dans certains cas prendre cette position les arrange, car cela les protège de la concurrence.

Cela pourrait affecter des projets comme Wikipedia, surtout quand Wikipedia devient plus ambitieux quant aux types de medias offerts et à son accessiilité. Je pense que l'irrationalité [législative], ou des lois sur les marques déposées inadaptées à l'environnement technologique, peuvent constituer un danger pour Wikipedia tout comme pour les bibliothèques [?] de la culture libre.

Peut-on faire quelque chose pour empêcher cela ?

LL: Pas vraiment. Les problèmes des marques déposées demandent une correction législative et judiciaire. Il y a certainement des mesures à prendre pour minimiser les risques (des mesures qu'il ne m'appartient pas de discuter), mais d'un autre côté il y a des mesures que nous devrions prendre pour changer les règles de la loi, pour les rendre plus raisonnables.


Langues, traduction[edit]

Contrairement aux licences CC, la GFDL est officiellement en anglais ; est-ce que cela vous semble être une difficulté pour l'appliquer à des centaines de communautés ?

LL: Évidemment, je suis en accord avec les objectifs de fond de la GFDL. Mon point de vue personnel (et c'est un point de désaccord) est que la GFDL est optimiste quant au fait de pouvoir s'appliquer sans problèmes internationalement en insistant sur un accord [de licence] en anglais.

Comment font les grandes organisations comme l'ONU ?

LL: Une meilleure analogie : comment fait Microsoft ? Microsoft a des licences jointes à ses logiciels... conçues pour être applicables universellement, mais aussi localisées, selon votre pays. Ils s'y prennent d'une manière similaire à la façon de faire [de Creative Commons]. Les objectifs des licences sont très différents mais notre réaction à la réalité légale est fondamentalement la même.


 

Wikipédia, Réutilisation du contenu culturel[edit]

Comment avez-vous découvert le site Wikipedia ? Quelle fut votre première réaction ?

LL: Je me souviens avoir passé un temps fou (une ou deux heures) à me balader sur le site de [Wikipedia] alors que j'avais un tas d'autres choses à faire. J'essayais de comprendre comment le site fonctionnait, qui le faisait tourner, et ce qui faisait son succès. C'était l'un de ces moments de révélations que l'on a parfois sur Internet : Les gens avaient toujours prédit que ce type de projet était possible, et voilà j'en avais un exemple sous les yeux. Et qui plus est cet exemple fonctionnait avec un succès bien plus grand que personne n'aurait oser l'espérer. C'était un moment extrêmement excitant.


Est-il honnête de dire que de gros détenteurs de contenu - Le MIT, La BBC, La Court suprême des États-Unis d'Amérique - ont levé les entraves sur la plupart de leur documents mais qu'il reste encore à voir celui-ci largement réutilisé ?

LL: Celà dépend de ce que vous entendez par « réutiliser » … Dans le sens de prendre un contenu médiatique et de le remanier, nous commençons tout juste à voir ce phénomène. Mais c'est parce que la technologie commence à peine à être assimilée. Il faudra du temps avec que les gens se l'approprie. Mais il y a déjà du changement, ainsi archive.org et d'autres sites similaires rendent leur contenu disponible, et les gens l'utilisent désormais de façons vraiment intéressantes. Plus cela se produira, plus il sera facile pour les personnes comme moi d'arguer (pour la réforme des lois sur le copyright) , "C'est une partie importante de notre culture."


Comparaison des licenses CC, GFDL et WP[edit]

Les licenses "Creative Commons" et GFDL sont semblables dans l'esprit, mais techniquement non compatibles. Y a-t-il un intérêt à les rendre compatibles, ou ont-elles des fonctions différentes ?

LL: Au niveau d'abstraction qui caractérise les discussion sur les licences libres, il existe une parfaite compatibilité entre les buts de la GFDL et ceux des licences "Creative Commons". Pour le moment, elles ne sont techniquement pas compatibles... ce serait une bonne chose si nous pouvions les rendre compatibles.


Quand pourrions-nous voir ce genre de compatibilité ?

LL: Ce qui est difficile avec un projet comme Wikipédia, c'est la part de rétroactivité - dans quelle mesure pouvons-nous standardiser l'ancien avec le nouveau ? En ce qui concerne la question « quand aurons-nous les outils nécessaires [pour produire de la matière nouvelle] de façon inter-plateforme ? » (où « plateforme » veut dire différentes plateformes de licences libres), je m'attends à ce que nous ayons la technologie intégrée dans 6 à 8 mois.


Wikimedia produit beaucoup de matière, mais peu de gens s'y taillent une réputation. Les tenants de la licence « Creative Commons » dont vous parlez sont des artistes créatifs en mal de notoriété. Pensez-vous que ceci est un prélude à une nouvelle culture artistique ? Va-t-il y avoir une fusion de la notion de création par des créateurs individuels, et de celle où les gens dans leur ensemble contribuent ?

LL: Je ne les vois pas aussi distinctes que ce que laisse entendre votre question. Vous pouvez penser à quelqu'un comme Louis Armstrong et vous dire « quel personnage formidable ! » (WG: certes !). Mais vous pouvez aussi penser au « Jazz », et vous dire «  Le Jazz n'est-il pas merveilleux ? ». Et cet émerveillement est pour bonne part le fait de gens comme Louis Armstrong. Je pense que c'est une assez bonne analogie avec ce que vous pouvez observer avec Wikipédia et la licence Creative Commons.


Puisque Wikipédia est le Jazz, elle est merveilleuse - un produit de l'innovation, et une « construction pierre par pierre » tout à fait dans cette veine. Il est plus délicat d'être un « vraiment grand » jazziste dans cette tradition, plus difficile de se faire remarquer, mais je suis sûr que vous pourriez nous donner des exemples de gens (que je ne connais pas) qui y sont parvenus dans ce genre très particulier

Création après création nous contruisons de nouveaux genres ... Selon le projet, vous pourriez être plus impressionné par des efforts collectifs, ou par des contributions individuelles.


Creative Commons version 2 intègre l'attribution comme une obligation, et non plus comme une option. Pensez-vous que la notion d'auteur soit en train de changer dans notre culture ?

Creative Commons n'a pour le moment pas créé de licence pour couvrir l'idée de paternité collective. Mais nous consacrons beaucoup de temps à réfléchir à ce que pourrait être une license à la CC appropriée pour des projets de ce genre.

Vous pourriez penser à une license CC-wiki qui serait une sorte de proposition de service, mais pas dans le sens traditionel du terme. Il s'agit de quelque chose à quoi nous pensons, et que nous serions très désireux de fournir s'il y a une demande importante pour le marché de la culture du Libre.


Vous êtes engagé à modifier la loi sous un certain nombre d'aspects, tant devant les tribunaux qu'avec la license Creative Commons. Voyez-vous ces efforts pour changer la culture du Libre par les Creative Commons plus prometteurs que ceux qui passent par les tribunaux ?

LL: Il est essentiel d'avoir une panoplie de stratégies. Rien dans la Creative Commons ne demande aux utilisateurs de partager mon point de vue sur les termes de copyright, ou sur des questions des droits exagérément étendus qui sont dispensés par le Congrès. Ainsi, nous pouvons avoir des alliés dans le contexte de la culture libre qui me considère comme le démon quand il s'agit des règlements de copyrights. C'est important, parce que cela reflète une humilité fondamentale que nous devrions tous avoir vis-à-vis de la loi: personne ne sait réellement ce qui est le mieux sous ce rapport.

Mais cela permet aussi à des mouvements différents de se faire comprendre différemment. La culture libre, qui est le fait de groupes d'étudiants et de projets à travers tout le pays, est différente de la Creative Commons, et elle-même est aussi différente de ce que je fais au Center for Internet and Society. Nous n'exigeons pas une loyauté sans faille à chacune de ces choses.


Il y a eu récemment des discussion entre bénévoles de Wikimedia autour de la tendence de la Fondation au militantisme politique...

Je ne connais pas assez bien les dynamiques de la Fondation Wikimedia. Il n'est pas évident qu'une organisation comme Wikimedia, qui a tellement de succès et de puissance dans la création de la culture libre, devrait (ou devrait s'abstenir de) prendre part aux affrontements très difficiles, épuisants et controversés qui entourent les questions de copyright. Je pense qu'il s'agit d'un point qui doit être résolu après avoir soigneusement pesé le pour et le contre, et non seulement sur la base de ce que certaines personnes particulières pensent être juste.

Possession démoniaque[edit]

Merci. Pour finir sur un note plus humouristique: si demain vous vous réveilliez victime d'un cas grave de possession démonique, quel artifices légaux utiliseriez-vous pour mettre à bas Wikipedia ?


LL, avec gravité : Un des points les plus délicats de la loi sur le copyright, pour des projets comme Wikipédia, c'est sa disparité au niveau international. Vous pourriez l'exploiter pour mettre le projet en péril. Il suffirait de trouver du contenu qui n'est légal que dans certaines juridiction ... et utiliser les législations d'autres juridictions pour poursuivre pénalement le projet.


Mais vous devriez être vraiment déterminé à le faire, et c'est là que réside la grande force structurelle de Wikipédia. Il y aura propablement certaines personnes qui ne voudront pas que leur travail soit utilisé, se plaindront, et on devra retirer leur contribution. Mais il n'y a pas d'ennemi assez fort pour concevoir une stratégie pour appliquer ce shéma à vaste échelle. Je pense que Wikipédia peut survivre aux problèmes locaux et n'aura pas de grand ennemi juré voué à sa perte.

Dieu merci ! Et merci de nous avoir accordé un peu de votre temps !



6[edit]

Pleins feux sur Wikipédia


Very Large Array at Socorro, New Mexico. Author : Hajor


Newspapers.jpg
Voici quelques extraits de ce que les médias sous toutes leurs formes ont à dire de Wikipédia, des commentaires élogieux aux reproches en passant par l'indifférence. Jusqu'ici, Wikipédia accaparait tous les regards ; maintenant, les projets associés sont aussi évoqués.


Des remarques pertinentes voire flatteuses...

1er sept. : « Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose. » ─ Science et vie micro
20 sept. : « Si nous l'apprécions, c'est parce qu'elle [Wikipédia] nous fait gagner du temps et nous mentionne. » ─ The Inquirer
23 sept. : « Pouquoi ne pas vous comporter en saint en leur distribuant quelques pièces pendant leur campagne de levée de fonds ? » ─ The Village Voice
25 sept. : « Une surprise, toutefois : l'ordre triomphe du chaos. » ─ Leipziger Volkszeitung
30 sept. : « La source de toute connaissance. » ─ Tim Berners-Lee lors d'une conférence sur la technologie au MIT
7 oct. : « L'une des merveilles de l'ère numérique. » ─ The Guardian
1er nov. : « Bien qu'on n'y trouve aucune structure de contrôle... elle concurrence les encyclopédies commerciales dans l'étendue et la qualité des sujets traités. » ─ Legal Affairs
5 nov. : « C'est l'expression ultime du travail communautaire, et le résultat est spectaculaire. » ─ USA Today
8 nov. : « Un projet global qui met en lumière l'intelligence d'Internet. » ─ St. Petersburg Times
5 jan. : « On a l'impression d'être aidé par une armée de bénévoles : un sentiment de puissance, sans fouet ni carotte. » ─ CaptainDoc

... Aux critiques...

15 sept. : « C'est par sa confiance toute klingonne accordée à la “neutralité de point de vue” plutôt qu'au contexte que débute sa dégringolade. » ─ The Register
15 nov. : « Contrairement à ce qu'on peut croire, l'article est, en fait, devenu médiocre à force d'éditions. » ─ Tech Central Station
Nov. : « Après le “fast food”, le “fast science”. » ─ Charlie Hebdo

... En passant par des commentaires étrangement amusants...

10 nov. : « Comment peut-on justifier une biographie d'une “intelligence artificielle bizarre” de 850 mots seulement ? » ─ The Onion

Mentions spéciales : elles incluent des commentaires sur le dépassement symbolique du millionième article, des comparaisons avec les autres encyclopédies ainsi que la déferlante d'éditions ayant précédé les élections américaines.

23 sept. : « Elle a réussi à réunir un million d'articles et est devenue l'une des principales références de l'internet tout entier. » ─ El Mundo
14 oct. : « Il n'y a que dans le domaine des sciences naturelles que Wikipédia doit partager sa position dominante. » ─ Die Zeit
14 oct. : « Les discussions sur MM. Bush et Kerry ont éclipsé l'intérêt pour sexe et religion. » ─ Red Herring

Les projets parallèles à Wikipédia sont aussi mentionnés :

25 oct. : « Personnellement, même si ma principale référence reste l'Oxford English Dictionary, j'attends avec impatience le jour où le Wiktionnaire le dépassera haut la main. » ─ The Statesman
4 déc. : « Wikinews, la dernière en date des tentatives de redéfinition des médias et de la presse classiques. » ─ eSchool News

Preuve que la presse rencontre aussi quelques difficultés à trouver des informations correctes, Wikipédia aurait été fondée par :

  • Howard Rheingold, selon le International Herald Tribune du 11 sept. ;
  • Lyndon LaRouche (!?), selon le Lantern de l'Ohio State University du 4 oct.

Et pendant ce temps-là, Wired semble s'amuser à inventer de nouvelles manières d'utiliser le mot Wikipédia :

  • en tant que verbe, en faisant concurrence à Google, seul nom de site utilisé ainsi auparavant :
25 nov. : « Vous pouvez les wikipédier sur le Web, dans le style open source. » ─ Wired Magazine ;
  • en tant que métaphore décrivant la vie sur Internet :
2 déc. : « l'un de ces technophiles en nombre croissant dont les vies ne constituent d'une seule et énorme Wikipédia. » ─ Wired News.




7[edit]

International

 

London City Hall. Author : ChrisO
Wikimania 2005
Frankfurt Skyline

Wikimania 2005: la première conférence internationale Wikimedia ([21]) est une conférence destinée à tous les utilisateurs des projets Wikimedia (du 4 au 8 août 2005).

Cet événement fera appel à des intervenants contribuant à Wikipedia mais également à d'autres, extérieurs au projet. L'un des buts de cette conférence est de permettre aux personnes de se rencontrer et d'en apprendre plus sur les projets dans d'autres langues.

La ville de Francfort en Allemagne a été choisie pour accueillir cette première conférence Wikimedia de l'été 2005. Mi-novembre, Jimbo Wales, Arne Klempert, Mathias Schindler et Elian ont visité le lieu de cette rencontre, la Haus der Jugend (Maison des jeunes) et ont également rencontré d'éventuels sponsors. La Haus der Jugend s'est avérée un excellent choix, un mélange de constructions anciennes et récentes, réparties autour d'une jolie cour. Nous avons réservé la quasi-totalité du bâtiment : une grande salle de réunion pour 400 personnes, plusieurs autres salles plus petites et environ 300 lits. L'étape suivante sera de mettre en place un système de réservation pour les participants et lancer un appel à communication.

Trois jours d'activités et deux jours de conférence sont prévus pour cette première rencontre annuelle Wikimania. Des présentations techniques, universitaires et financières sont programmées au sujet des wikis, et des différents projets Wikimédia.

L'hébergement et les lieux de réunion seront fournis par la plus grande Maison des jeunes (et centre social) de Francfort, un lieu fréquemment utilisé par des organisations à but non-lucratif. Vous pouvez indiquer votre souhait de participer à la conférence et en apprendre plus sur le programme et l'hébergement sur la page Meta consacrée à ce sujet ([22]).   

Rencontre à Bolzano
Bolzano vu depuis Hocheppan. Auteur : RKraasch

Les wikipédiens italiens se sont réunis à Bolzano le jour même de la présentation de Wikipédia à la conférence LinuxDay (le 27 novembre 2004). Un des principaux points abordés concernait la constitution de l'association locale pour l'Italie ; quelques wikipédiens allemands ont également participé à cette rencontre, et leur expérience acquise lors de la formation de leur propre association s'est avérée utile. Quelques points importants ont été validés : un brouillon des statuts de l'association est sur le point d'être créé et d'être discuté chapitre par chapitre, l'association pourra être de type "onlus" ou d'une autre forme juridique sans but lucratif. Le statut des administrateurs est actuellement en discussion, avec différents sondages sur la Wikipédia en italien. En parallèle, il a été décidé que ceux qui ne sont pas actifs doivent apparaître dans une section spécifique de la liste, afin d'éviter que les utilisateurs qui les contacteraient se plaignent ensuite de ne pas recevoir de réponse. Pour finir, le dernier point à l'ordre du jour concernant l'utilisation des catégories à la place des listes a été traité, pour les cas de listes incomplètes, qui pourront être transférées dans la partie éditable de la catégorie équivalente.  

Rencontre à Taipei
Festival des lanternes de Taïpei. Auteur : Philo Vivero

La rencontre à Taipei a eu lieu le 4 décembre. Il y avait un ouragan tout à fait inattendu sur Taïwan ce jour là. Mais, durant l'après-midi, les pluies torrentielles ont pris fin. La rencontre, entre quatre wikipédistes, s'est déroulée au café Yun-men, à deux pas de la gare. Des amis et un journaliste du United Daily News se sont joints à eux.

La discussion débuta sur la conversion automatique du chinois traditionel au chinois simplifié ; une fonctionalité fournie dans la version 1.4 de mediawiki. Un atout essentiel pour attirer de nouveaux contributeurs taiwanais. Puis de façon informelle, les participants échangèrent leurs impressions sur les différentes personnalités du wikipédia en langue chinoise.

Yahoo Taïwan a développé un nouveau projet communautaire en ligne - Yahoo! Kimo Knowledge+, à l'instar de Sina.com en Chine principale qui a démarré un projet similaire iAsk. Dans leurs communautés, chacun peut poser des questions et y répondre, et le contenu est également organisé sous forme de questions. La différence entre Kimo Knowledge+ et Wikipédia a été discutée, et les participants ont tous estimé que ZH Wikipedia devrait introduire un système de récompense comme Knowledge+ et iAsk le font déjà - bien qu'il existe déjà la WikiMoney et les Barnstars sur la Wikipédia en anglais qui sont connus des ZH wikipédiens. Enfin, le groupe évoqua le recrutement de nouveaux contributeurs. Devrait-il y avoir une propagande particulière ou une simple expansion naturelle de la communauté ? C'est réellement une question qui doit être étudiée.  

Rencontre au Japon
Traverse de Shibuya à Tokyo, Japon. Auteur: Willswe

Durant les mois d'octobre et de novembre, les Wikipédiens japonais ont eu trois rencontres dans trois villes, Osaka, Tokyo et Nagoya. Certains Wikipédiens venant d'autres villes comme Yokohama se sont joints. Les participants variaient du garçon de la première école au couple dans la quarantaine. L'utilisateur français Aoineko de Yokohama a apporté un trophée à la rencontre de Tokyo. Il avait été décerné par l'Association des Annonceurs du Japon au Wikipedia du Japon en septembre et devrait être envoyé ensuite à Jimbo. Les sujets de conversation inclurent des plans pour améliorer la gouvernance autonome des projets japonais, les activités récentes significatives des Wikipédiens et leurs propres activités sur la Wikipedia.  

Conférence de Berlin
Berlin, Brandenburg Gate

Le 21ème Chaos Communication Congress (21C3) s'est tenu à Berlin à la fin décembre 2004, permettant à de nombreux wikimédiens et développeurs sur mediawiki de se rencontrer. Pour beaucoup de développeurs, il s'agissait de la première opportunité d'échanger en direct sur les futures orientations des logiciels.

La conférence abordait les thèmes du hacking, de la science, de la communauté, de la société et de la culture, ainsi que deux conférences sur Wikimedia et deux groupes de travail. Tim Starling and Brion Vibber ont fait un exposé intitulé "Edit This Page Scaling the Wiki Beyond 1 million" et ont été modérateurs pour une une réunion de travail pour les développeurs sur MediaWiki où furent discutés l'état actuel des logiciels de MediaWiki ainsi que leur évolution à venir. Leur exposé aborda les deux aspects matériel et logiciel, avec une information sur l'implémentation d'algorithmes de compression. Jimmy Wales parla quand à lui de « Wikipedia Sociographics: Ce que la communauté de wikipedia ignore à son propre sujet » et il y expliqua les différents rôles présents dans la communauté, et également comment Wikipedia n'est pas créé par un million de personnes ajoutant une ligne chacun, mais par une communauté d'utilisateurs ayant cru qu'il était possible de travailler ensemble.

Elisabeth Bauer, Angela Beesley, et Jimmy Wales animèrent un groupe de travail sur la collaboration dans Wikimedia. Les sujets évoqués incluant le rôle de la Fondation, la coopération internationale et la conférence Wikimania.

Le lieu consacré à Wikipedia au rez-de-chaussée, avec des sofas et un matelas, était un point de rencontre pour les wikipédiens et permit de vendre des CDs Wikireaders et Wikipedia et de promouvoir Wikipedia auprès de participants à d'autres conférences.

Le séjour à Berlin fut aussi utilisé pour une réunion au sujet de Wikimania, et il a été possible de parler de projet pour des conférenciers et d'autres aspects de cet événement en direct.  

Thèse sur Wikipédia

Une thèse sur wikipédia a été écrite par une wikipédiste italienne, Valentina Paruzzi. Cette thèse est disponible en version italienne ici, ou dans une version traduite en anglais, ici.

Cette thèse se concentre sur la question, souvent débattue, de la production collaborative de connaissances. Un travail collaboratif qui depuis quarante ans se mue en véritable média ; grâce à la centralisation des ordinateurs et à leur utilisation en tant qu'outil de partage de connaissances ainsi que de communication. Le thème de la production de connaissances en-ligne est particulièrement abordé, et bien-sûr par l'entremise de sa mise en application la plus emblématique : Wikipédia.

À côté de cette recherche empirique au sein de la communauté wikipédiste (une "ethnographie virtuelle" associée à des "observations concrètes" lors de conférences, d'entretiens en ligne et hors-ligne) ; ce document relate la route tortueuse qui mena de la phase de construction sociale qui accompagna l'émergence du PC jusqu'à une analyse critique du modèle social et de production mise en œuvre dans wikipédia : c'est à dire le modèle open-source. Une reflexion alimentée par les pensées de ses deux plus grands théoriciens: Richard Stallman et Eric Raymond.

On examine ensuite les interventions qui semblent le mieux contribuer à clarifier l'aspect socio-structurel sous-tendant la production coopérative de savoir sur Internet : c'est-à-dire, avec la théorie structurelle des réseaux et des systèmes émergeants, telle que formalisée par Albert Làszlò Barabàsi, et avec les théories de la complexité et des systèmes émergeants, au moins telle qu'elle a été mise en évidence dans le champ des sciences humaines. En partant de ce cadre théorique, nous sommes parvenus à un résultat de recherche original, en reconnaissant un modèle hybride dans les contributions à la Wikipédia italienne : d'un côté rappelant les dynamiques de l'émergeance et des systèmes complexes, de l'autre présentant les aspects les plus typiques d'une communauté, comme ils ont été décrits dans la - déjà fournie - littérature sur les communautés virtuelles.  

Galerie

Quelques-unes de nos plus belles illustrations

Auteur : Pollinator "Lacs en miroir", Parc national de Cajas, en Équateur près de Cuenca. Auteur : Delphine Ménard (notafish) Un modèle de serrure à goupille, dessin exécuté à l'aide de programmes de dessin libres. Auteur : Wapcaplet


Un modèle de serrure à goupille, dessin exécuté à l'aide de programmes de dessin libres. Auteur : Wapcaplet

Koh Samui (Surat Thani, Thaïlande). Auteur : Manfred Werner (Tsui) Cristaux de gallium. Auteur : Foobar Un bonsaï d'érable trident. Auteur : Peggy Greb
Libellule avec des yeux à facettes. Auteur: David L. Green Un homme en Autriche jouant de l'orgue de barbarie. Auteur : Chepry




8[edit]

Notes finales

Fleurs de Tournesol


À la suite d'une présentation à la BBC en août 2004 par Angela Beesley et Jimmy Wales, ces derniers ont été invités à passer deux semaines, en novembre, aux bureaux de la BBC situés à Bush House, à Londres. Ces deux semaines ont servis à présenter Wikipedia et les autres projets Wikimedia, le logiciel MediaWiki avec lequel ces projets fonctionnent, ainsi que les principes de contenu libre et de communauté ouverte à une partie des équipes affiliées à de nombreux secteurs de la BBC.

Ils se sont exprimés devant environ 150 personnes, c'est-à-dire une très petite partie des 27 000 personnes travaillant à la BBC. Les présentations étaient adaptées selon qu'un département était estimé susceptible de profiter de l'utilisation du contenu de Wikipedia, ou bien s'il pouvait créer sa propre communauté pour apporter du contenu au site web de la BBC.

En ce qui a trait à la possibilité d'hyperlier du contenu de Wikipedia, Jimmy et Angela discutèrent avec le département recherche des lignes directrices des producteurs, ainsi qu'avec le département chargé de la ligne éditoriale, pour voir s'il y avait un obstacle pour la BBC à recommander des pages de Wikipedia dans son propre moteur de recherche. Une ancienne page du wiki du département de la recherche suggérait qu'une « règle des trois clics » pourrait éviter cet obstacle, mais les recommandations plus récentes indiquaient que ça ne devrait pas créer de problème de toute façon.

À la suite d'une présentation des projets wikimedia au département des actualités en ligne, les questions se concentrèrent presque exclusivement sur les récents projets Wikinews, avec beaucoup d'interrogations sur la régulation et la crédibilité de ces projets. Il fut expliqué que ces sites étaient actuellement centrés sur la compilation de sources d'actualités, plutôt que sur la production de reportages inédits.

Quant à la présentation au département radio et musique, une maquette fut réalisée afin de montrer comment le contenu de Wikipedia apparaîtrait sur le site, en comparaison des contenus actuels de Muze dont la BBC gère les licences.

Plus tard eurent lieu de nombreuses discussions au sujet de la différence entre h2g2 et la communauté Wikipedia, ainsi que sur la manière dont les structures hiérarchiques utilisés à la BBC pourraient être réduites.

Au cours de la première semaine à la BBC, Paula LeDieu vint discuter de la Creative Archive. Il s'agit d'une archive contenant toutes les séquences radio et télévision archivées de la BBC, dont le contenu devrait être diffusé sous une licence Creative Commons. La licence choisie ne sera pas commerciale et sera peut-être utilisable seulement dans le Royaume Uni. La BBC n'étant pas propriétaire des droits pour une grande partie du contenu, les difficultés à faire accepter une licence libre auprès des ayants-droit est l'une des raisons du choix d'une licence comportant des termes de diffusion non commerciale.

Le département du sport s'est montré le plus intéressé par l'utilisation du contenu de Wikipedia et également pour former sa propre communauté. Ils souhaitent plus de contenu sur les sports minoritaires, et ont été intéressés d'apprendre que cela pourrait être réalisé en permettant aux fans de ces sports d'ajouter du contenu au travers des wikis.

Le site People's War doit être fermé à l'édition. Nous avons demandé aux personnes qui travaillent sur ce site quels sont leurs plans pour ce site lorsque le projet sera terminé. Bien que les contributeurs des histoires présentées sur le site aient accepté les termes et conditions posés par la BBC qui l'autorise à réutiliser le contenu sous une autre licence, il a été estimé que l'utilisation sous licence GFDL, qui implique le risque de réutilisations du contenu d'une manière inappropriée, serait inacceptable pour la communauté. Des alternatives ont été proposées, comme de garder les histoires dans leur état actuel et sans modifications, mais en autorisant la communauté à continuer la construction autour du site en ajoutant des metadonnées et des informations sur des faits reliés aux histoires.

Calendrier

Voir Calendrier pour plus de détails

Que se passe-t-il dans l'univers wiki et au-delà ? L'événement à venir le plus excitant est Wikimania, la première rencontre internationale de Wikimedia, qui permettra à la fois des présentations sérieuses et pour la première fois une rencontre dans la vraie vie de centaines de Wikimediens. Que se passera-t-il ? L'atmosphère sera-t-elle enflammée ? Impossible d'en être sûr dès maintenant.

Que ferez-vous durant le premier weekend d'août 2005?


Événements passés
Sep. Aoineko reçoit une récompense pour Wikipédia de la Japanese Advertiser's Association
Wikipedia atteint 1 000 000 articles
Présentation à l'ONU
Oct. diffusion de 40 000 exemplaires d'un CD contenant une version de Wikipédia en allemand
12 : Conférence Berlinux
Nov. 27-28 : colloque à Rotterdam
Déc. 12-13 : Réunion avec la fondation OSI à New York. Rencontre Wikipédia
27-29 : 21C3 à Berlin, rencontre Wikipédia.
Coucher de soleil australien, près de Swifts Creek
Prochains événements

this part should be synched to WQ/2/Calendar

  • 8-11 Janvier 2005 : Jérusalem, Israël (GuruNet)
  • 14-18 Janvier , 2005 : Conférence d'hiver ALA, Boston
  • 21-22 Janvier 2005 : Cambridge, Massachusetts (Harvard) - Conférence du centre Berkman , Cambridge
  • 9 Février 2005 : 1.3 Palo Alto (Université de Stanford)
  • 12 Février 2005 : St Petersbourg, Floride (rencontre Wikipédia)
  • 16 Février 2005 : Helsinki, Finlande (Nokia)
  • 26-27 Février 2005 : Bruxelles (FOSDEM)
  • 14-17 Mars 2005 : San Diego, Californie (etech)
  • 18-20 Mars 2005 : conférence CCC à Barcelone, rencontre
  • 21-26 Mars 2005 : New Delhi (Doors of Perception)
  • 18-21 Avril 2005 : Santa Clara, Californie (MySQL)
  • Avril 2005 : PixelAche, Helsinki
Événements futurs
  • Du 4 au 8 août 2005 : Wikimania, Francfort, Allemagne ; coïncide avec l'anniversaire de notre fondateur :)

 

La route à suivre
La route à suivre...

Toute personne intéressée devrait pouvoir voir Quatro 3 publié en avril. Gardez un oeil sur cette page pour suivre la progression de sa rédaction, ou inscrivez-vous pour recevoir ces mêmes informations par email. Vous découvrirez la prochaine édition au printemps, en attendant, le travail continue et les suggestions affluent !

La constitution par l'humanité d'une unique communauté n'implique pas la création d'une communauté homogène, mais de quelque chose qui en serait plutôt l'inverse ; l'accueil et l'utilisation appropriée de qualités distinctives dans une atmosphère de compréhension... Les communautés où tout le monde est identique, à l'instar des boîtes de soldats de plomb, sont une chose du passé, plutôt que du futur.

-Herbert George Wells